Construction automobile en Algérie

Toutes les discussions a propos de la politique, de l'économie et de la société Algérienne (uniquement)
Répondre

malikos
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Algeria
Messages : 1140
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Construction automobile en Algérie

Message par malikos » 19 décembre 2018, 03:52

Hyundai to Produce Commercial Vehicles in Algeria
December 18, 2018 Share with FacebookShare with TwitterShare with LinkedInShare by Email
(l. to r.) Don Ho Choi, director and head of Commercial Vehicle Export Division at Hyundai Motor Company, and Hacene Arbaoui, chairman of Global Group, at a signing ceremony.
- Photo courtesy of Hyundai.
(l. to r.) Don Ho Choi, director and head of Commercial Vehicle Export Division at Hyundai Motor Company, and Hacene Arbaoui, chairman of Global Group, at a signing ceremony.

Photo courtesy of Hyundai.

Hyundai Motor Co. and Global Group of Algeria will jointly produce Hyundai’s commercial vehicles in Algeria as Hyundai continues to expand its foothold in the global commercial vehicle businesses.

Hyundai and Global Group signed an agreement to establish a new plant in the city of Batna, Algeria to produce major commercial vehicle models from Hyundai, including the Xcient, Mighty, Solati, and County, according to the automaker.

The new plant is expected to assemble the aforementioned models from 2020 with an initial annual capacity of about 6,500 units, Hyundai said in a release. Hyundai will also strengthen its sales and customer services networks through the joint venture.

“The joint venture will help Hyundai Motor to better serve Algerian customers with products and services that are specifically developed to meet their needs,” said Don Ho Choi, director and head of Commercial Vehicle Export Division at Hyundai Motor. “Through this partnership, Hyundai will build a momentum for further economic and industrial cooperation between Korea and Algeria”

Hyundai has been in collaboration with Global Group since 2016, which has helped expand its presence in the Algerian commercial vehicle market, according to the automaker.

The commercial vehicle market in Algeria has grown rapidly in recent years with the country’s firm economic growth based on stable exports of oil and natural gas, Hyundai said. Various developments and construction projects have also helped bolster demands for commercial vehicles.

Market experts forecast annual demand for commercial vehicles in Algeria to grow to as much as 22,000 units by 2025, nearly doubling from the 12,000 units produced this year. Last year’s industry demand was approximately 8,000 units and Hyundai accounted for about 46% of the market with sales amounting to approximately 3,700 units.Hyundai to Produce Commercial Vehicles in Algeria
December 18, 2018 Share with FacebookShare with TwitterShare with LinkedInShare by Email
(l. to r.) Don Ho Choi, director and head of Commercial Vehicle Export Division at Hyundai Motor Company, and Hacene Arbaoui, chairman of Global Group, at a signing ceremony.
- Photo courtesy of Hyundai.
(l. to r.) Don Ho Choi, director and head of Commercial Vehicle Export Division at Hyundai Motor Company, and Hacene Arbaoui, chairman of Global Group, at a signing ceremony.

Photo courtesy of Hyundai.

Hyundai Motor Co. and Global Group of Algeria will jointly produce Hyundai’s commercial vehicles in Algeria as Hyundai continues to expand its foothold in the global commercial vehicle businesses.

Hyundai and Global Group signed an agreement to establish a new plant in the city of Batna, Algeria to produce major commercial vehicle models from Hyundai, including the Xcient, Mighty, Solati, and County, according to the automaker.

The new plant is expected to assemble the aforementioned models from 2020 with an initial annual capacity of about 6,500 units, Hyundai said in a release. Hyundai will also strengthen its sales and customer services networks through the joint venture.

“The joint venture will help Hyundai Motor to better serve Algerian customers with products and services that are specifically developed to meet their needs,” said Don Ho Choi, director and head of Commercial Vehicle Export Division at Hyundai Motor. “Through this partnership, Hyundai will build a momentum for further economic and industrial cooperation between Korea and Algeria”

Hyundai has been in collaboration with Global Group since 2016, which has helped expand its presence in the Algerian commercial vehicle market, according to the automaker.

The commercial vehicle market in Algeria has grown rapidly in recent years with the country’s firm economic growth based on stable exports of oil and natural gas, Hyundai said. Various developments and construction projects have also helped bolster demands for commercial vehicles.

Market experts forecast annual demand for commercial vehicles in Algeria to grow to as much as 22,000 units by 2025, nearly doubling from the 12,000 units produced this year. Last year’s industry demand was approximately 8,000 units and Hyundai accounted for about 46% of the market with sales amounting to approximately 3,700 units.

https://www.automotive-fleet.com/321469 ... in-algeria


samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1058
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: Construction automobile en Algérie

Message par samir_reghaia » 07 janvier 2019, 16:12

L'importation augmente. J'aurais cependant aimé qu'il y ait une comparaison avec le prix total des véhicules qu'on importait il y a quelques années.
Algérie : la facture d’importation des CKD a atteint près de 2,5 milliards de dollars en 2018

Les importations des pneumatiques neufs en caoutchouc se sont chiffrées à 133,28 millions de dollars sur les onze premiers mois de 2018 contre 190,22 millions de dollars à la même période de l’année dernière.

Selon les statistiques du Centre national des transmissions et du système d’information des Douanes (Cntsid), la facture d’importation des CKD (kit complet pour assemblage d’un produit), destinés à l’industrie de montage des véhicules de tourisme, s’est établie à 2,482 milliards de dollars sur les onze premiers mois de 2018, contre 1,441 milliard de dollars sur la même période de 2017.

Les chiffres des douanes algériennes ont révélé aussi que les importations des véhicules de tourisme ont augmenté de plus de 1,04 milliard de dollars entre ces deux périodes de comparaison, soit une hausse de 72,3%.

Quant aux importations des véhicules de Transport de Personnes et de Marchandises, des collections CKD de cette catégorie de véhicules ont également augmenté pour s’établir à 526,64 millions de dollars sur les 11 premiers mois de 2018 contre 413,17 millions de dollars à la même période de 2017.

Ainsi, la facture globale d’importation des collections CKD destinés à l’industrie de montage de ces deux types de véhicules et l’importation des véhicules de Transport de Personnes et de Marchandises (produits finis) a augmenté de 63% sur les 11 premiers mois de 2018, avec près de 3,01 milliards de dollars, contre 1,85 milliards de dollars à la même période de 2017, en hausse de 1,16 milliard de dollars.

Concernant les importations des parties et accessoires des véhicules automobiles (pièces détachées pour les véhicules d’occasion…), elles ont enregistré une baisse de près de 30,8 millions de dollars soit 8,41%, en s’établissant à 335,4 millions de dollars sur les 11 premiers mois de 2018 contre 366,18 millions de dollars durant la même période en 2017.

En outre, les importations des pneumatiques neufs en caoutchouc se sont chiffrées à 133,28 millions de dollars sur les onze premiers mois de 2018 contre 190,22 millions de dollars à la même période de l’année dernière, en baisse de près de 57 millions de dollars soit, moins de 30%.
https://www.maghrebemergent.info/algeri ... s-en-2018/
Les grands changements ne viennent que d'en bas.


deyaziz
Muqaddam (مقدم)
Muqaddam (مقدم)
Algeria
Messages : 4337
Inscription : 03 avril 2012, 18:20

Re: Construction automobile en Algérie

Message par deyaziz » 07 janvier 2019, 21:29

Personnellement je ne vois pas l’intérêt de ce phénomène que certains appellent industrie automobile on devrait changer le titre du topique et écrire a la place " assemblage ou montage " ce n’est en réalité rien d'autre qu’une véritable arnaque dont les victimes sont les citoyens qui achètent des véhicules à des prix triplés et quadruplés, la véritable industrie automobile nationale qui aurait pu débuter durant ce temps perdu et le trésors algérien qui va payer les factures en ce temps de سبع بقرات سمان يأكلهن سبع بقرات عجاف. Ceux qui lisent "kitab Allah" me comprendront. je suis sur sans être spécialiste du domaine que les firmes étrangères tirent des bénéfices énormes et écoulent leur produits et la ventes est assurée.


Général-Major
Arif (عريف)
Arif (عريف)
Messages : 147
Inscription : 28 novembre 2012, 10:53

Re: Construction automobile en Algérie

Message par Général-Major » 12 janvier 2019, 17:13

Ça crée des emplois, ça fixe des infrastructures appelées à évoluer vers la construction avec l’augmentation du taux d’integration (prévue par tous les projets), ça restructure la carte industrielle avec le développement des pme, ça crée une culture du partenariat industriel avec des grandes marques internationales...et enfin ça confirme symboliquement la possibilité pour les groupes internationaux de s’implanter en Algérie avec leurs cadres et du transfert de savoir faire ce qui était tout simplement hors de question jusqu’à la fin des années 2000


Topic author
numidia
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2699
Inscription : 21 mars 2012, 20:17

Re: Construction automobile en Algérie

Message par numidia » 13 janvier 2019, 07:51

c'est vrai, il est fondamental le secteur des tpe et pme
c'est en développant des structures de bases, qui sont le coeur du développement qu'on peut dégager de plus grosses entreprises

ça semble paradoxal de faire venir des grosses entreprises pour se dire que on a mis en place l'industrie auto nationale
mais c'est une étape qui est à l'inverse de ce que le tissu inductriel classique des années post crise pétrolière (des années 70')
à l'époque l'Etat mettait en place les étapes à tous les niveaux et les garantissait
c'était une nécessité à ce moment là et cela a permis de développer la situation économique et donc social (même si il retait beaucoup à faire, l'Algérie a vécu un moment de boom, trop éphémère)
puis on a une époque avec des problèmes de gestion ont eux empêché la pérennisation de ces entreprises (à part dans le secteur des hydrocarbures)
et des choix politiques ont été fait, qu'on le veuille ou non, accès notammet sur le libéralisme, avec des dégâts considérables, pb humain, gestion, ... on a fini avec des pertes au niveau industriel, commerciales, finaciers, cf la vente de sociétés nationales parfois pour 1 dinar symbolique

actuellement il est inconcevable que nous puissions établir un tissu inductriel monté et soutenu à bout de bras par l'Etat
nous n'en avons plus les moyens, ni financiers, ni techniques et surtout pas compétences humaines

maintenant on constate que des choix sont plus de partir d'une constitution de pme avec un développement local en correlation avec des grosses entreprises internationales en axant sur une acquisition de compétences et de technologies, Rebrab fait pareil en allant chercher à l'étranger des compétences et des expertises par l'achat de sociétés étrangères, il est comme l'Etat dans cet état d'esprit semble-t-il
la Sonatrach en acquérant en Italie une raffinerie a avancer d'un grand pas (ce que nous avions ne suffisait pas, il était nécessaire de faire un développement en allant chercjer ce dont nous avons besoin pour croitre)

ce nouvel état d'esprit économique autant dans le public que le privé semble très pragmatique
l'enjeu est d'avoir des encadrant et des décideurs à chaque niveau qui s'impliquent et comprennent les enjeux

l'enjeu à venir n'est pas d'avoir que des énormes sociétés industriels nationales monté de toutes pièces de façon autocratique et de façade
mais de construire ne profondeur et dès la base les piliers, les fondements de ce déveloeppemnt de grands groupes éventuels
ce qui est primordial est de maitriser la technique, avoir des moyens humains formés, des brevets, en développer et acquérir un savoir humain et des expertises qui dans tous les domaines sont l'avenir économqieu pour tout pays qui veut avancer
ne pas avancer c'est couler,
former et asseoir un tissu de compétences, de technicités dans tous les domaines sur le local est l'élément de développement dans l'avenir
Image


koko150
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 645
Inscription : 31 mars 2012, 16:49

Re: Construction automobile en Algérie

Message par koko150 » 18 janvier 2019, 11:40

dans cet article datant de janvier 2018, ils parlait qu'ils allaient construire 10 hangar pour les futur sous traitant de sovac
http://www.autoalgerie.com/dix-sous-tra ... rang,15935

MAJ du 21/11/2018 GE toujours rien, juste des milliers de voiture entassé
sovac.jpg
franchament ca sent de plus en plus l'escroquerie ce projet
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


fronov
Arif Awal (عريف أول)
Arif Awal (عريف أول)
Messages : 266
Inscription : 19 avril 2012, 12:13

Re: Construction automobile en Algérie

Message par fronov » 18 janvier 2019, 12:18

malikos a écrit :
19 décembre 2018, 03:52
Hyundai to Produce Commercial Vehicles in Algeria
December 18, 2018 Share with FacebookShare with TwitterShare with LinkedInShare by Email
(l. to r.) Don Ho Choi, director and head of Commercial Vehicle Export Division at Hyundai Motor Company, and Hacene Arbaoui, chairman of Global Group, at a signing ceremony.
- Photo courtesy of Hyundai.
(l. to r.) Don Ho Choi, director and head of Commercial Vehicle Export Division at Hyundai Motor Company, and Hacene Arbaoui, chairman of Global Group, at a signing ceremony.

Photo courtesy of Hyundai.

Hyundai Motor Co. and Global Group of Algeria will jointly produce Hyundai’s commercial vehicles in Algeria as Hyundai continues to expand its foothold in the global commercial vehicle businesses.

Hyundai and Global Group signed an agreement to establish a new plant in the city of Batna, Algeria to produce major commercial vehicle models from Hyundai, including the Xcient, Mighty, Solati, and County, according to the automaker.

The new plant is expected to assemble the aforementioned models from 2020 with an initial annual capacity of about 6,500 units, Hyundai said in a release. Hyundai will also strengthen its sales and customer services networks through the joint venture.

“The joint venture will help Hyundai Motor to better serve Algerian customers with products and services that are specifically developed to meet their needs,” said Don Ho Choi, director and head of Commercial Vehicle Export Division at Hyundai Motor. “Through this partnership, Hyundai will build a momentum for further economic and industrial cooperation between Korea and Algeria”

Hyundai has been in collaboration with Global Group since 2016, which has helped expand its presence in the Algerian commercial vehicle market, according to the automaker.

The commercial vehicle market in Algeria has grown rapidly in recent years with the country’s firm economic growth based on stable exports of oil and natural gas, Hyundai said. Various developments and construction projects have also helped bolster demands for commercial vehicles.

Market experts forecast annual demand for commercial vehicles in Algeria to grow to as much as 22,000 units by 2025, nearly doubling from the 12,000 units produced this year. Last year’s industry demand was approximately 8,000 units and Hyundai accounted for about 46% of the market with sales amounting to approximately 3,700 units.Hyundai to Produce Commercial Vehicles in Algeria
December 18, 2018 Share with FacebookShare with TwitterShare with LinkedInShare by Email
(l. to r.) Don Ho Choi, director and head of Commercial Vehicle Export Division at Hyundai Motor Company, and Hacene Arbaoui, chairman of Global Group, at a signing ceremony.
- Photo courtesy of Hyundai.
(l. to r.) Don Ho Choi, director and head of Commercial Vehicle Export Division at Hyundai Motor Company, and Hacene Arbaoui, chairman of Global Group, at a signing ceremony.

Photo courtesy of Hyundai.

Hyundai Motor Co. and Global Group of Algeria will jointly produce Hyundai’s commercial vehicles in Algeria as Hyundai continues to expand its foothold in the global commercial vehicle businesses.

Hyundai and Global Group signed an agreement to establish a new plant in the city of Batna, Algeria to produce major commercial vehicle models from Hyundai, including the Xcient, Mighty, Solati, and County, according to the automaker.

The new plant is expected to assemble the aforementioned models from 2020 with an initial annual capacity of about 6,500 units, Hyundai said in a release. Hyundai will also strengthen its sales and customer services networks through the joint venture.

“The joint venture will help Hyundai Motor to better serve Algerian customers with products and services that are specifically developed to meet their needs,” said Don Ho Choi, director and head of Commercial Vehicle Export Division at Hyundai Motor. “Through this partnership, Hyundai will build a momentum for further economic and industrial cooperation between Korea and Algeria”

Hyundai has been in collaboration with Global Group since 2016, which has helped expand its presence in the Algerian commercial vehicle market, according to the automaker.

The commercial vehicle market in Algeria has grown rapidly in recent years with the country’s firm economic growth based on stable exports of oil and natural gas, Hyundai said. Various developments and construction projects have also helped bolster demands for commercial vehicles.

Market experts forecast annual demand for commercial vehicles in Algeria to grow to as much as 22,000 units by 2025, nearly doubling from the 12,000 units produced this year. Last year’s industry demand was approximately 8,000 units and Hyundai accounted for about 46% of the market with sales amounting to approximately 3,700 units.

https://www.automotive-fleet.com/321469 ... in-algeria
C'est bien mais ou il sera implanté ?

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5624
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Construction automobile en Algérie

Message par sadral » 13 février 2019, 20:59

Nissan produira sa première voiture en Algérie à la mi -2020

Le constructeur automobile japonais, Nissan produira a partir de la première moitié de l’année prochaine quatre gammes de véhicule en Algérie suite à la jointe-venture qu’il a signé aujourd’hui avec le groupe Hasnaoui.

Ce projet qui sera installé dans la région d’Oran dans l’Ouest de pays, permettra à la marque japonaise de se redéployer sur le marché algérien des véhicules.

Avec un investissement de 160 millions de dollars, Nissan prévoit de produire quatre gammes « selon les besoins du marché algérien qui évolue très vite» a indiqué ce matin Sofiance Hasnaoui, Président du Groupe Hasnaoui lors d’une conférence de presse tenue à Alger en marge de signature du contrat de partenariat.

Selon le président du groupe, « ce projet permettra la création de 1800 postes d’emplois direct et presque le double d’indirects». Quant aux capacités de production de l’usine, «elle est de 63 500 véhicules par an touristiques et utilitaires légers », sans donner plus de détails sur les gammes qui seront produites.

Selon Peyman Kargar, vice-président sénior et président Nissan de la région Afrique, Moyen-Orient et Inde, « les voitures qui seront montés en Algérie seront des meilleurs modèles, dotés d’une technologie japonaise innovante toute en respectant les gammes». Selon lui, la production sera aux « standards et normes mondiales rigoureuses qui feront de cette unité un centre d’excellence ».

Une intégration performante

Peyman, a indiqué que cette jointe-venture respectera le cahier des charge est se lancera dans l’intégration dés les deux premières années de production et passera a plus de 40% après 5 ans.

Pour se faire, il compte lancés des partenariats avec des sous traitants algériens ou bien à l’achat des licences pour productions des pièces. « On doit produire des pièces localement » a assuré encore Peyman qui envisage aussi des les exporter vers d’autres pays, tout en garantissant la très bonne qualité des produits.

Dans ce sens le même intervenant a souligné que « les équipes techniques et d’ingénierie Nissan participeront avec les intervenants locaux au développement de l’intégration locale des composants et assureront le soutien technique, la formation et le transfert de compétences ».

De son coté, l’ambassadeur de japon en Algérie, Kazuya Ogawa a exprimé sa grande satisfaction en étant sur que ce projet « redynamisera la coopération algéro-japonaise qui connait une renaissance ces derniers temps » toute en appelant d’autres société japonaise à faire de même. .
https://www.algerie-eco.com/2019/02/13/ ... a-mi-2020/
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5624
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Construction automobile en Algérie

Message par sadral » 24 février 2019, 19:23

Info a vérifier..possible guerre de clans
EXCLUSIF – L’usine de montage Sovac en arrêt de production

Une mauvaise nouvelle pour les amateurs des voitures allemandes. L’usine de montage automobile de Sovac Production, qui assemble les marques Volkswagen, Audi, Seat et Skoda, est en arrêt de production, a appris ALG24 de source sûre.
Il s’agit d’un blocage administratif. Outre l’agrément définitif que les services du ministère de l’Industrie n’ont toujours pas octroyé au groupe dirigé par Mourad Oulmi, l’assembleur des marques allemandes se voit priver du renouvellement des décisions techniques CKD, alors que les premières sont arrivées à échéance le 19 février dernier.

Concrètement, Sovac Production est dans l’impossibilité d’importer ou de dédouaner, depuis le 19 février, les kits CKD. Par conséquent, l’usine de Mourad Oulmi est en arrêt de production.

Dans une lettre adressée au ministre de l’Industrie, le PDG de Sovac s’indigne ainsi de « l’arrêt pur et simple des activités de production de l’usine Sovac Production », alors que d’autres opérateurs du même secteur « ont récemment bénéficié du renouvellement de leurs décisions CKD ».

Pour M. Oulmi, ceci « porte atteinte aux règles d’une concurrence saine et loyale ». Pis, il estime qu’il est « inenvisageable que les activités de l’usine soient à l’arrêt moins de deux années après son entrée en production », surtout que cela entraînerait la « mise au chômage technique de plus de 800 travailleurs ».

Sovac Production s’inquiète, en outre, de sa « crédibilité vis-à-vis du constructeur Volkswagen », qui s’est engagé à « l’accompagner à terme, dans la mise en place d’une industrie automobile en Algérie ».
https://www.alg24.net/exclusif-lusine-d ... roduction/
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.

Répondre

Revenir à « Actualités en Algérie »