L'intelligence artificielle IA dans l’industrie militaire

Discussions diverses.
Salons de l’Armement , Shows Aériens, Stratégie de défense .
Répondre

Topic author
ANP4DZ
Musaïd (مساعد)
Musaïd (مساعد)
Messages : 780
Inscription : 11 avril 2015, 21:30

L'intelligence artificielle IA dans l’industrie militaire

Message par ANP4DZ » 17 septembre 2018, 20:58

Generalite sur L’IA :
L'intelligence artificielle (IA, ou AI en anglais pour Artificial Intelligence) consiste à mettre en œuvre un certain nombre de techniques visant à permettre aux machines d'imiter une forme d'intelligence réelle. L'IA se retrouve implémentée dans un nombre grandissant de domaines d'application. (d’apres : https://www.futura-sciences.com/tech/de ... ielle-555/)
L’IA est caractérisée par sa capacité à apprendre par l’intermédiaire d’algorithmes, de définir les règles, de trier, prédire et décider sur la base de données.
L’IA marche très bien dans les domaines ou il ya énormément de données.
Ci-dessous une vidéo sur l’IA en générale (41min)

l’IA dans l’industrie militaire et sécuritaire :
Le sommet de l’iceberg de l’IA dans l’industrie militaire est les drones et les robots, ce volet de l’IA est bien médiatisé. De nombreux exemples : le documentaire « robot war »en anglais, la présentation du président Putin sur les drones sous-marins capable de livre une charge atomique qui à fait jazzer, ou pour commencer le documentaire de RTS ci-dessous(16min) :

Des robots hyper performant, plus efficace que l’homme, moins impressionnant que le robot des films de science fiction mais aussi réel. L’exemple le plus concret et dans le domaine de la DAT. L’abondance des données dans ce domaine rend l’ IA très performante. L’exemple qui vient a l’esprit c’est le fameux Pentsir, qui une fois branché en mode autonome, la machine est capable de reconnaitre et discerner les différentes cibles, les classer par ordre de dangerosité, et les traiter en fonction, tout en choisissant le type de munition entre canon a gros calibre et missiles. Dans il ya autonomie dans la prise de décision. Le tout est fait dans une efficacite superieur a celle de l’etre humain. Le pentsir au final, si il est en mode autonome, c’est un robot.
Les Limites / Défis des robot muni de IA :
Le piratage informatique : Une armée de robot et de drone muni de IA c’est superbe, mais une fois victime de piratage, ca deviens moins drôle, un exemple : le piratage du drone de dernière génération de la US air force par l’Iran ! Dans un scenario de guerre entre deux grande puissance c’est un cauchemarde ! une des deux puissance peut se voir attaquée par ses propre drones et robot piraté par l’ennemie.
La Panne électronique :
- Les vrais pannes font que des systèmes fonctionnant uniquement en mode autonome sans possibilités d’intervention humaine soient peu envisageable.
- Les pannes provoquées par l’ennemis ou des conditions météo ou autres : le risque est que toutes les machine tombes en pannes en meme temps, a cause par example d’une éruption volcanique, ou broullage ennemi.
Limites / défis de l’IA en générale :
- La quantité des données : L’IA ne marche pas bien dans les domaines ou il ya peu de donnée.
- Le biais : Je ne suis pas d’accord avec la conclusion du documentaire de radio Canada. Il ya un biais dans les données nécessaire à l’apprentissage de la machine, et il y a biais introduit lors de l’écritures des algorithmes d’apprentissage. Le plus important est pour moi celui des données, prenant l’example des données radar, la quantité des donnée parfaite pour l’IA, simplement, les radar ne sont pas implante n’import ou, il ya bié, les enregistrement radar vont peut etre contenir des donnees de temps de paix, pas de données d’avions furtif, que sais je, donc ce sont les meme biée qui seront ré-introduit et renforce parl’IA, comment mesurer l’impact du bié ?
- La résistance des grands acteurs civil dans le domaine de l’AI a collaborer avec l’armée du moment où d’autre marche porteurs sont demandeurs de l’IA. Video suivant sur l’opposition des employés de Google :

L’autre volet de l’IA :
Malgré les défis aux quel font fasse les drones et robots, ca reste des machines formidables.
L’IA a des perspectives au delà des robots et drones. Elle peut par exemple aider à développer de nouveaux systèmes de détection en accélérant la recherche, ou bien rendre les systèmes actuels plus performants. Par exemple : il est tout a fait possible que l’IA utilise tout le spectre de la donnée disponible, apprend a identifier et discerne des objets plus petit avec plus de précision, le système est le même, la donnée aussi, mais les dérivés et corrélations crées par l’IA pendant l’apprentissage font que la l’identification devient plus performante.
Vous ete cordialement invités à partagé les avancées dans le domaines, les idées et défis du futur.


numidia
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2665
Inscription : 21 mars 2012, 20:17

Re: L'intelligence artificielle IA dans l’industrie militaire

Message par numidia » 19 septembre 2018, 20:38

sujet passionnant ! travailler ce domaine est primordial
cependant il faut savoir garder raison, je vois que tu as commenté et effectivement montré certaines limites réelles de ce dispositif
beaucoup ont tendance à oublier que l'IA est un robot qui a effectivement des capacités de développement, d'analyses de données et de recoupements
il n'en reste pas moins qu'elle fonctionne sur la base de la masse de données emmagasinées
sa capacité de calcul en fait sa force, les recoupements permettent de déduire des analyses à partir de données
mais ces analyses ne sont produites par l'IA que parce l'humain a pu établir une grille de lecture (comment faire des recoupements, des comparaisones, des analyses fines)
bref, elle fait ce qu'on lui dit de faire
l'IA reste donc très loin d'une vraie "intelligence " même dite artificielle
ça évolue et on peut parfois penser qu'on s'approche de frankenstein version numérique
du fait que ce sont les tonnes de données stockées et la programmation d'une équipe, les données peuvent être "open" récupéréers de partout, les équipes elles ont leur propre identité, mode d epensée, culture, vision, état d'esprit, donc le travail de cette IA reste orientée
c'est néanmoins une technologie fondamentale qui est l'outil actuel sur lequel il faut travailler pour compter et peser
restons donc lucide et profitons un max de la technologie sans vouloir la "déifier" (ahoudoubillah) comme certains le tentent déjà
Image


Topic author
ANP4DZ
Musaïd (مساعد)
Musaïd (مساعد)
Messages : 780
Inscription : 11 avril 2015, 21:30

Re: L'intelligence artificielle IA dans l’industrie militaire

Message par ANP4DZ » 19 septembre 2018, 21:59

Oui, effectivement certains jure par l'IA, Putine a déclaré:" celui qui métrisera cette technologie contrôlera le monde"
Oui, les machines aprènent grace à des codes écrits par les humains, maintenant on parle de deep learning, un apprentissage a plusieurs couches, les machines sont entrainer pour un domaine précis, c'est loin de l'inteligence humaine qui est plus vaste. Il ya l'apprentissage de la machine par imitation, donc au lieu de tout dire à la machine, on montre et la machine apprend a identifier/faire, 1 autre mode d'apprentissage consiste à définir un objectif et laisser la machine faire et refaire jusqu'a trouver la solution. Et puis la prediction et le défis qui concentre beaucoup 'efforts ces dèrnieres années.
La réalité et que ce n'est la solution au problèmes du monde, ca marche tres bien dans certains domaines, dans d'autre domaine ca ne marche pas.
Pour les étudiant et spécialiste qui s'intéresse de près, à la machine learning, la video suivante ne long francaise, 46min

Avatar de l’utilisateur

FULCRUM
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 5478
Inscription : 27 mars 2012, 22:46

Re: L'intelligence artificielle IA dans l’industrie militaire

Message par FULCRUM » 22 septembre 2018, 15:11

Le cas du Pantsir rentre t'il dans ce sujet? Vu qu'il dispose d'un système de gestion et de tir robotisé?
Image


Topic author
ANP4DZ
Musaïd (مساعد)
Musaïd (مساعد)
Messages : 780
Inscription : 11 avril 2015, 21:30

Re: L'intelligence artificielle IA dans l’industrie militaire

Message par ANP4DZ » 22 septembre 2018, 21:51

FULCRUM a écrit :
22 septembre 2018, 15:11
Le cas du Pantsir rentre t'il dans ce sujet? Vu qu'il dispose d'un système de gestion et de tir robotisé?
Je pense que oui. Pentsir, Tor, et autres. Le système (a apprit) sait différentier entre les différentes cibles, il sait classer les cibles par ordre de dangerosité, sélectionne la munition appropriée pour traiter la cible, en mode semi auto il propose la solution optimale à l'opérateur, en mode auto, il prend la décision et exécute sans avoir besoin de l'intervention humaine, le système peu engager plusieurs cibles en même temps, il le fait mieux que l'homme, il s'agit d'une intelligence car les taches sont très complexe.

Par opposition un simple détecteur de mouvement qui actionne une lampe de jardin n'est en aucun cas une intelligence, tache trop simple, pas d’algorithmes..etc
Le fly by wire dans l'aviation civil n'est pas considérer comme AI, il s'agit d' ordres donner par le pilot de façon Electronique, plutôt que chamanique. N'est pas assez complexe pour le moment !!!

A quel degré de complexité mettre la limite et commencer à parler d’intelligence artificielle? C'est une vrais question, j' essaye d'y répondre selon ma perception de la IA.

Par example, dans le cas du Tor (peut être Pentsir aussi?) les batteries généralement sont disposé à +/- 5Km les une des autres, les batterie décident la quelle batterie engage qu'elle cible, et la batterie qui n'engagent pas de cibles aide la batterie qui à engager la cible à traquer sa cible, jusqu’à la ça fait très complexe comme processus, à mon avis impossible sans intelligence artificiel, en fait on le dit sans se rendre compte " Le système est intelligent", la capacité du S 400 à traiter plusieurs cibles est le fruit d’algorithmes supérieur à ceux utilisés par le S300, donc une intelligence supérieur, il ne suffisait pas de brancher un radar plus sophistiqué à un S 300, ça aide que le hardware soit à jour, mais il faut que les algorithmes suivent aussi.
l'automatisation de tout le network DAT serait le fruit d'une AI, a mon avis.

Très peu de source sur l'IA dans les systemes DAT.
https://sputniknews.com/military/201805 ... ssiles-ai/


Topic author
ANP4DZ
Musaïd (مساعد)
Musaïd (مساعد)
Messages : 780
Inscription : 11 avril 2015, 21:30

Re: L'intelligence artificielle IA dans l’industrie militaire

Message par ANP4DZ » 29 septembre 2018, 13:06

FULCRUM a écrit :
22 septembre 2018, 15:11
Le cas du Pantsir rentre t'il dans ce sujet? Vu qu'il dispose d'un système de gestion et de tir robotisé?
En fait pour rajouter un élément de réponse à la question de Fulcrum.
Il y a des smart Objects, object connecté , le neural network pour la classification des données, cloud, big data, fabrication intelligente, et l' IA qui vient en force et qui profite de toutes ces technologies précédemment citées, difficile de s'y retrouver, lorsque smart comme smart phone ne relève pas de l'intelligence artificielle, lorsque le Fly by Wire ne relève pas de l'intelligence artificielle, mais une voiture autonome qui fait des allées retours en boucle et parfois classé comme AI par certain.

En réalité, le processus de mise en œuvre d' IA, est un acte prémédité qui commence par la définition des objectifs désirés, puis une évaluation des données disponibles, pour voir si les donnée collectées sont adapté pour permettre, planifiée la collecte des données pour les future IA a mettre en œuvre, puis un processus de formatage de toute les données utilisées qu'on appel ETL Extract Transform Load, puis bien sure s'assurer de sécurisé l'accès et la désamination de l'information grâce au technologie de cryptage, s'assurer de la redondance et de la sécurisation du network pour les données en temps réel, après branché les données sur un programme d'IA qu'on trouve pour certain domaine, déjà pris sur étagère, avec quelques customisations selon le projet IA ou les gouts du client. L'apprentissage occupe une place centrale dans l'IA, toute Idoit être en mesure d'apprendre, plusieurs méthodes ont été développé par les expert et leurs fascination pour le développement de Methods d'apprentissage pour l'IA continue.

La Chine est en passe de devenir le leader mondial dans la recherche, l'innovation industrielle, la technologie spatial, son intérêt et sa maitrise de la IA serait peut être pour quelque chose, il y a plein d'autres facteurs, mais l'intelligence artificielle réduit le temps d'apprentissage, permet de crée sa propre technologie de pointe dans tel ou tel autre domaine, sans avoir besoin de passer par les innovations des autres puissance qui sont souvent des secrets bien protégés.

Avatar de l’utilisateur

FULCRUM
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 5478
Inscription : 27 mars 2012, 22:46

Re: L'intelligence artificielle IA dans l’industrie militaire

Message par FULCRUM » 29 septembre 2018, 14:52

Le soucis principal que je trouve a ce genre d'application c'est le piratage, rien n’empêche une force étrangère de piraté une DCA par exemple qui commencera a tirer sur des avions alliés par exemple.
Image


Topic author
ANP4DZ
Musaïd (مساعد)
Musaïd (مساعد)
Messages : 780
Inscription : 11 avril 2015, 21:30

Re: L'intelligence artificielle IA dans l’industrie militaire

Message par ANP4DZ » 29 septembre 2018, 16:50

Gros risque, pour le moment en semi auto, il ya l intervention humaine, plus le reseau DAT est complexe et interconnecte, avec un commandement automatise, et des signaux sans fils dans tout les senses, pour informer sur les munitions disponibles sur la localisation des batteries, ordonner a une batterie de traiter une cible, plus cela devient susceptible au piratage, plus les distances sont grandes, plus l ennemi sait sur le fonctionnement et les languages et routines utiliser pour le commandement automatise, plus il est en mesure de developer et de tester des methods de piratage fiables. Peut etre que la raison pour la qu elle la Russie n a pas exporter son system de commandment automatise de la DAT soit la crainte du piratage.
Pour une batterie S300 autonome ou un Tor ou un entsir, si il est en mode auto ou semi auto mais sans etre en reseau avec le reste de la DAT cava, le seul risque reel c est le Jamming. Lorsqu on est en reseaux, il ya un avantage, si c est automatise dans out les aspect, sauf le risque de piratage qui devient le point faible.

Avatar de l’utilisateur

Canon_Laser
Arif (عريف)
Arif (عريف)
Algeria
Messages : 136
Inscription : 16 novembre 2016, 22:14

Re: L'intelligence artificielle IA dans l’industrie militaire

Message par Canon_Laser » 02 octobre 2018, 21:32

FULCRUM a écrit :
29 septembre 2018, 14:52
Le soucis principal que je trouve a ce genre d'application c'est le piratage, rien n’empêche une force étrangère de piraté une DCA par exemple qui commencera a tirer sur des avions alliés par exemple.
ANP4DZ a écrit :
29 septembre 2018, 16:50
Gros risque, pour le moment en semi auto, il ya l intervention humaine, plus le reseau DAT est complexe et interconnecte, avec un commandement automatise, et des signaux sans fils dans tout les senses, pour informer sur les munitions disponibles sur la localisation des batteries, ordonner a une batterie de traiter une cible, plus cela devient susceptible au piratage, plus les distances sont grandes, plus l ennemi sait sur le fonctionnement et les languages et routines utiliser pour le commandement automatise, plus il est en mesure de developer et de tester des methods de piratage fiables. Peut etre que la raison pour la qu elle la Russie n a pas exporter son system de commandment automatise de la DAT soit la crainte du piratage.
Pour une batterie S300 autonome ou un Tor ou un Pantsir, si il est en mode auto ou semi auto mais sans etre en reseau avec le reste de la DAT cava, le seul risque reel c est le Jamming. Lorsqu on est en reseaux, il ya un avantage, si c est automatise dans out les aspect, sauf le risque de piratage qui devient le point faible.
Durant l'invasion de l''Irak en 2003, les US avaient leurs Patriot en mode engagement auto des cibles. Et que c'est il passé? ils engageaient leurs propres avions. Un Tornado de la RAF a été abattu de cette manière et il y a même eut des cas de F-16 engageant des Patriots au HARM
https://warisboring.com/that-time-an-ai ... ach-other/

Le piratage est effectivement LE danger le plus récurent, et le deviendra de plus en plus à raison que les systèmes s'appuient de plus en plus sur l'électronique. Il y aurait eut un cas de piratage par les US contre une centrale nucléaire en Iran qui aurait accéléré le fonctionnement des réacteurs les poussant à la surchauffe et a failli provoquer un accident majeur comme a Tchernobyl. Pour les SAM, il existe des solutions simples qui consistent à avoir un commandement plus en horizontalité qu'à la verticale, en d'autres mots décentraliser le commandement. Il n'y a qu'à revoir le raid sur le réacteur syrien en 2007 où les avions étaient complètement inexistants sur les écrans radar des syriens car ils se sont tout bonnement fait piratés. Et effectivement, plus on délègue de tâches aux systèmes que l'on emploie à travers l'automatisation, plus le risque d'avoir une mauvaise compréhensio et prendre de mauvaises décisions est grand car les infos présentées deviennent erronées.

@ANP4DZ j'irai dans ton sens sur les réseaux sans fils pour la DAT car ce serait trahir leur position par eux-mêmes à l'ennemi, et se faire éliminer de manière soft (brouillage) soit de manière dure engagement.


Topic author
ANP4DZ
Musaïd (مساعد)
Musaïd (مساعد)
Messages : 780
Inscription : 11 avril 2015, 21:30

Re: L'intelligence artificielle IA dans l’industrie militaire

Message par ANP4DZ » 02 octobre 2018, 23:16

l'IA a bien évolué depuis 2003, je pense que les system patriote de 2003 même en mode auto n'avez pas de IA intégré tout Just un simple automatisme, cible sur le radar, si pas identifier comme ami, alors abattre.
Pour la Syrie de 2007, ca serait plus du brouillage de radars et des technique de vol, que du piratage de reseaux, les Syrien n'ont pas de reseaux DAT proprement dit, des unités DAT parseme et une coordination à l'ancienne avec un centre de commandement. C'est vrais, la IA n 'est pas la solution magique à tout, une bonne AI avec des radars pourris ca donne des rien de bon, une bon AI avec un bon équipement en nombre suffisant, mais avec réseau pas assez sécurisé, c'est pire, le tout ce fait piraté. C'est difficile de rester avec son mobile nokia par peur du piratage, alors que les autres portent des S-9, il y a des risques énormes, en même temps il y a des défis et des dangers aux quels on ne peut pas faire fasse sont la technologie, donc il faut vraiment allez dans le détail, évaluer les point faible qui évoluent avec le temps, et à chaque fois décider du meilleurs compromis possible, et des plans B. Durant la deuxième guerre du golf, le commandement de l'armée Iraqienne de l'époque, n'avez rien comme moyen de communication, rien ne marche, pas de walki talki, pas de téléphones, donc le seul moyen qui est rester à leurs disposition été les courtier, un soldat qui fait le va et viens et transmet les compte rendus et prendre les ordres, pour le piratage, le courtier c est impossible à pirater, en même temps ca ne marche pas, il aurait mieux fait d'investir dans les pigeons courtiers, ou mieux investir dans la fibre optique, des système qui résistent au brouillage..etc, on est obliger de suivre la technologie et de faire attention aux points faibles.


Topic author
ANP4DZ
Musaïd (مساعد)
Musaïd (مساعد)
Messages : 780
Inscription : 11 avril 2015, 21:30

Re: L'intelligence artificielle IA dans l’industrie militaire

Message par ANP4DZ » 16 octobre 2018, 11:31

Pepper, an ‘emotionally and culturally aware’ robot which was designed to help in taking care of elderly people, is appearing before Parliament in London as the first AI witness. Manufactured by Japanese electronics giant SoftBank Robotics, Pepper will sit alongside several individuals who are set to be questioned by MPs. Based on her responses, MPs will decide whether robots can be used to assist in teaching and to expand the future prospects of transforming the workplace and classroom.
Un robot "pepper" pocedant une perception culturelle et emotionelle apparait devant le parlement du Royaumme Uni en qualité de temoin.

Le parlement du Royaume Uni cherche a comprendre pour plannifier et ligifere la IA dans les different domaines: Etude, medicale..etc
Le debat va tout desuite vers l utilite de l IA et les meilleurs domaine d utilisation plutôt que le cote ethique de l emotion..etc, la resolution des problemes scientifique actuel et futur, example d un problem avec "self balancing robot".., la valure ajoute dans different projet de recherche avec des etudients tres jeunes, l'intégration de l'IA dans le système éducatif..etc
Le robot "Pepper3répond et aussi, des représentants de l'universités (des êtres humains :).


Répondre

Revenir à « Actualité militaire »