Les Différents Types de Sous-Marins

Venez parler des différents matériels militaires
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Topic author
scorpion-rouge35
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 5462
Inscription : 20 mars 2012, 13:03
Localisation : ALGERIE-ALGER
Contact :

Les Différents Types de Sous-Marins

Message par scorpion-rouge35 » 22 novembre 2012, 13:00

Sous-marin nucléaire Nerpa

Image
La cérémonie officielle d’entrée en service du sous-marin russe K-152 Nerpa (Chakra) destiné à la Marine indienne aura lieu le 4 avril. Cette infographie de RIA Novosti présente les principales caractéristiques techniques du sous-marin.
THE ALGERIAN ARMY



AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11852
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Différents Types de Sous-Marin

Message par AAF 2020 » 26 mars 2013, 19:42

Défense: bientôt un sous-marin doté d’un champ de vision de 600 km (médias)
L'état-major de la Marine russe a décidé de concevoir un sous-marin capable de détecter en régime passif les navires, les sous-marins ainsi que les objets volant à basse altitude dans un rayon de 600 kilomètres. Un tel dispositif est nécessaire pour contrôler l'espace maritime et aérien de l'Atlantique et du Pacifique, a écrit mardi le quotidien Izvestia citant une source au sein de la Marine.
L'analogue sous-marin du système de détection et de commandement aéroporté (SDCA) porte officiellement le nom de "sous-marin pour la surveillance hydro-acoustique et la couverture de l'environnement sous-marin". Contrairement au système aéroporté, il fonctionne en régime passif, c’est-à-dire qu’il observe les signaux sous-marins sans émettre de signaux actifs et reste ainsi invisible pour l'ennemi.

D'après la source du journal, plusieurs instituts de recherche de la marine travaillent actuellement sur les nouveaux plans du sous-marin. Cette phase devrait être achevée d'ici fin 2013 et encore quelques années seront nécessaires pour développer puis faire approuver les projets et la construction du sous-marin. Pour l'instant, la marine prévoit de mettre en service un seul bâtiment de ce type.

"Le clou du projet est son sonar de haute sensibilité capable de détecter des engins à très longue distance. Ses observations ne doivent être influencées ni par les changements de température de l'eau ni par la direction des courants, ni les sons biologiques et sismiques ni même le bruit du sous-marin. Sachant que la précision du signal reçu doit permettre d'identifier la cible à coup sûr", a expliqué le représentant de la Marine.

Il a ajouté qu'on discutait actuellement la nécessité d'équiper d'un tel sonar un sous-marin déjà existant, ou construire un nouveau sous-marin spécialement pour celui-ci, car un sous-main de combat aurait besoin de modifications considérables de sa structure. Le sous-marin de reconnaissance doit également être muni d'antennes latérales conformes ainsi que d'une antenne rétractable située dans sa queue et pouvant être sortie en mouvement.

L'expert militaire indépendant Maxim Tokarev a expliqué que la conception d'un sous-marin de reconnaissance impliquait que les tâches de la Marine soient revues ces prochaines années.

"Un sous-marin de surveillance hydro-acoustique est utile pour suivre les groupes aéronavals et les sous-marins stratégiques américains aux quatre coins du monde. Mais dans la doctrine navale actuelle, approuvée jusqu'en 2020, la principale mission globale de la Marine russe - hormis la protection de ses eaux territoriales et ses forces nucléaires stratégiques - est d'établir une présence permanente en Méditerranée et temporaire dans l'océan Indien, a déclaré l'expert avant de préciser que si ce sous-marin n'avait pas de signification pratique, les recherches réalisées seraient utilisées pour la conception de sous-marins de cinquième génération.
http://fr.rian.ru/defense/20130326/197903067.html

Avatar de l’utilisateur

Topic author
scorpion-rouge35
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 5462
Inscription : 20 mars 2012, 13:03
Localisation : ALGERIE-ALGER
Contact :

Re: Différents Types de Sous-Marin

Message par scorpion-rouge35 » 26 octobre 2013, 10:35

le sous marin nucléaire russe conçu spécialement pour attaquer et détruire des groupes de portes avions !

Image
THE ALGERIAN ARMY


Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5730
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Différents Types de Sous-Marin

Message par sadral » 04 novembre 2013, 16:29

Impressionnant : visite virtuelle par Google Street View à bord de l'ex-sous-marin britannique HMS Ocelot

L'une des expositions les plus populaires de The Historic Dockyard Chatham, une visite guidée de l'intérieur exigu du sous-marin Ocelot est un must pour tout ce qui ose entrer dans le monde secret de la sous-marinier.
Rejoignez l'un de nos guides expérimentés et découvrir ce qu'est la vie à bord d'un sous-marin est vraiment comme: savoir comment le système d'évacuation d'urgence fonctionne, jetez un oeil à travers les périscopes, voyez si vous pensez que vous pourriez nourrir l'équipage de la petite cuisine du navire.

HM Submarine Ocelot fut le dernier navire de guerre construit pour la Royal Navy à Chatham Dockyard. Une classe sous-marin diesel électrique «O», elle a été lancée en 1962 et a vu le service avec Royal Navy sur toute la hauteur de la guerre froide jusqu'à ce qu'elle a payé en 1991. Une équipe de taille normale consisterait en 69 sous-mariniers, même si elle pouvait transporter un maximum de 80.

Pour accéder à la visite virtuelle, suivre ce lien :
https://maps.google.co.uk/maps?q&layer= ... l=GB&hl=en
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.


Palmier Dattier
Banni Définitivement
Banni Définitivement
Messages : 1752
Inscription : 01 avril 2012, 16:59

Re: Différents Types de Sous-Marin

Message par Palmier Dattier » 12 janvier 2014, 14:54

Un excellent document fait pour tous ceux qui se passionnent pour les sous marins et leurs implications géopolitiques. De l'importance de la lutte anti sous marine:

http://www.google.dz/url?sa=t&rct=j&q=& ... 6428,d.d2k

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5730
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Différents Types de Sous-Marin

Message par sadral » 19 février 2014, 22:48

USS Louisiana SSBN-743: The USS Louisiana (SSBN-743) is the 18th and last ship of the United States Navy’s Ohio class of nuclear-powered fleet ballistic missile submarines. She carries Trident ballistic missiles and has been in commission since 1997. She is the fourth commissioned ship to bear the name of the U.S. state of Louisiana.
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.


Fencer
Raqib Awal (رقيب أول)
Raqib Awal (رقيب أول)
Algeria
Messages : 628
Inscription : 30 mars 2012, 18:05

Re: Différents Types de Sous-Marin

Message par Fencer » 20 février 2014, 19:45

La renaissance de la flotte sous-marine non nucléaire en Russie :
Image
La construction du sous-marin diesel-électrique Krasnodar du projet 636 a commencé aujourd'hui sur les Chantiers navals de l'Amirauté de Saint-Pétersbourg, écrit jeudi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.
A cette occasion l'amiral Viktor Tchirkov, commandant de la marine, a déclaré que cette série de six sous-marins en cours de construction renforcerait "le potentiel et la capacité de l'unité opérationnelle permanente de la marine russe en Méditerranée à remplir des missions".
Krasnodar est le quatrième des sous-marins actuellement en construction et la série devrait être complète d'ici 2016. Les six sous-marins intégreront la flotte de la mer Noire.

"L'état-major de la marine voit l'utilisation des sous-marins à propulsion diesel-électrique comme un élément primordial des groupes navals en zone maritime proche. Ces sous-marins navigueront dans les eaux où l'utilisation des sous-marins nucléaires est impossible ou inappropriée. L'une des missions des sous-marins non nucléaires consistera à protéger les communications maritimes. Les quatre flottes russes – Nord, Pacifique, mer Baltique et mer Noire – remplissent cette mission", ajoute le commandant de la marine russe.

Le Novorossiïsk, sous-marin de tête du projet 636, a été mis en chantier en août 2010 et sa mise à l'eau a eu lieu le 28 novembre 2013.
Le projet 636 est la suite du projet soviétique très réussi 877 Paltus. Dans la classification Otan ces deux projets sont baptisés Kilo. L'Occident appelait également ce sous-marin "trou noir dans l'océan" car il était pratiquement indétectable par le sonar des forces anti-sous-marines de l'Otan.

De nombreux pays étrangers achètent volontiers les sous-marins des projets 636 et 877. A l'heure actuelle, les sous-marins de classe Kilo sont en service dans la marine algérienne, vietnamienne, indienne, iranienne et chinoise. La marine russe n'en dispose pratiquement plus, bien qu'en leur absence la flotte soit loin d'être complète. Ce manque pourrait même être préjudiciable. Le gouvernement cherche à remédier aujourd'hui à cette situation.

En conservant toutes les qualités du projet 877, les sous-marins du projet 636 les dépassent en matière de puissance des moteurs diesels, de vitesse de navigation sous-marine et d'autonomie sous l'eau. Leur émission sonore est largement plus basse, ce qui fait d’eux les sous-marins les plus silencieux du monde. Ils possèdent des équipements de pointe et les armements les plus modernes, notamment des missiles antiaériens et de croisière.

Une escadre de seulement six sous-marins de cette classe pourrait devenir une force menaçante et assurer la protection des intérêts de la Russie non seulement en mer Noire mais aussi en Méditerranée. Par conséquent, on ne peut que saluer l'attention accordée par le commandement de la marine russe à la flotte sous-marine non nucléaire.
Image
Source : http://fr.ria.ru/presse_russe/20140220/200531076.html

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5730
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Différents Types de Sous-Marin

Message par sadral » 16 avril 2014, 23:48

the North Dakota SSN-784 Virginia Class sub
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5730
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Différents Types de Sous-Marins

Message par sadral » 27 février 2015, 21:17

:affraid:
Troop-nuclear submarine project 717


In the USSR, for a long time has been extended the idea of ​​creating submarines, which would have the opportunity to secretly deliver equipment and troops in any areas of the oceans. Conducted enhanced development of the possibility of using submarines to deliver military equipment and saboteurs in North America across the Arctic Ocean under the ice. Conducted several projects, but the most famous of them was heavy troop-nuclear submarine of project 717.

Image
Model 717 project, the Museum of Design Bureau "Malachite". Photo: Oleg Kuleshov / Protect Russia

Creating the submarine began in 1967 in CDB "Wave", and in 1971 was ready to technical project. According to it, the submarine had three buildings. In the main building housed: arms, two reactors, the crew and personnel landing craft. In the side buildings planned to accommodate different types of armor (about 20 amphibious tanks and armored personnel carriers). As conceived by the designers, the submarine could approach the unequipped coast and lower the bow ramp, through which the shore began to go out armored vehicles, and then the regiment of marines.

Image

Technical documentation of the project 717 was designed with the production at the "Sevmash". According to the draft of the future submarine length reaches 190 meters, and surface displacement - 18,000 tons. Maximum depth - 300 meters. Maximum speed - 18 knots. In addition to the amphibious capabilities, the submarine can carry out rescue operations with the use of underwater vehicles. It also planned to equip the quick rescue chamber. Armament consisted of six 533-mm torpedo tubes, two 30-mm guns "A-21ZM" (under water cleaned in the superstructure), has provided the ability to install minefields (stock 252 mines). Sonar system CIM-400 "Rubicon" was located in the bow of the ship.

Image

All materials on the start of construction of the future submarines were approved in the spring of 1972. Due to the number of design changes the case dragged on until 1977, but by this time on the "Sevmash" was laid the first submarine of project 941 , and were preparing to bookmark the following buildings, resulting in project 717 was abandoned. From that moment on it was abandoned and all direction to create submarines of this class.
http://defendingrussia.ru/lodki_spetsia ... roekta_717
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11852
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Différents Types de Sous-Marins

Message par AAF 2020 » 28 mars 2015, 12:14

K-162: le sous-marin le plus rapide de l'histoire

Image

Il y a cinquante ans, le sous-marin soviétique K-162 établissait le record mondial de vitesse sous l'eau en dépassant 80 km/h. Aucune torpille de l'époque ne pouvait rattraper ce bolide nucléaire d'attaque.
Le sous-marin nucléaire K-162 (également connu sous le code K-222) a été inscrit sur la liste des navires de la marine soviétique alors même qu'il était seulement en construction. Le premier sous-marin nucléaire du projet 661 Anchar devait marquer l'apparition d'une toute nouvelle classe de sous-marin en URSS, destinés à combattre les groupes aéronavals de l'ennemi.
Au milieu du XXe siècle, les USA ont définitivement déterminé leur nouvelle stratégie militaire, ambitionnant de dominer les océans par une augmentation de la puissance des forces maritimes offensives sous la forme de groupes aéronavals. A cette époque, l'URSS, qui ne s'était pas encore remise de la guerre, n'avait pas d'argent pour la construction de porte-avions, ni de moyens efficaces pour s'y opposer. La portée des torpilles des sous-marins soviétiques ne dépassait pas 3 à 4 km. Pour lancer des missiles contre les groupes aéronavals américains, les sous-marins soviétiques auraient d'abord dû faire surface, privant l'attaque de tout effet de surprise. Les autorités soviétiques ont donc chargé les ingénieurs et concepteurs soviétiques de créer un missile de croisière qui pourrait être lancé sous l'eau et atteindre de grands navires à plusieurs dizaines de kilomètres de distance, ainsi que le sous-marin approprié pour un tel missile.
Le missile P-70 Ametist (désignation OTAN SS-N-7 Starbright) a été conçu à la fin des années 1960 sous la direction de Vladimir Tchelomeï. Certes, le missile antinavire sous-marin avait une moindre portée (80 km) qu'un missile mer-mer lancé depuis la surface, ainsi qu'une capacité inférieure en termes de poids de l'ogive. Cependant, aucun pays du monde ne disposait à l'époque d'un tel missile. Les ingénieurs soviétiques avaient même réussi à construire un sous-marin inédit pour embarquer et lancer ce missile.
Le porteur du P-70, le sous-marin K-162 construit sous la direction de l'académicien Nikolaï Issanine, était la quintessence de l'ingénierie navale soviétique. La conception et la construction du sous-marin a demandé plus de 10 ans, de la fin des années 1950 au 31 décembre 1969, quand a été signé le décret de mise en service du sous-marin. Et quel sous-marin!
Cet unique représentant du projet 661 incluait presque 400 nouveautés techniques. Il était propulsé par un double réacteur à eau pressurisée de 80 000 chevaux (le double par rapport à tous les autres sous-marins du monde). Les réserves de combustible nucléaire dans les réacteurs suffisaient pour réaliser plus de quatre tours du monde à plein régime sans recharger la zone active du réacteur. Le réacteur à eau pressurisée était contrôlé à distance avec indication du régime souhaité en passant automatiquement à la puissance nécessaire pour le régime donné grâce au système automatisé de gestion de la protection et du contrôle. Le niveau d'automatisation et de télémétrie du K-162 dépassait largement celui des sous-marins nucléaires soviétiques et étrangers de l'époque.
Mais la principale différence du K-162 était sa coque solide en titane. Contrairement aux aciers utilisés même aujourd'hui pour la construction des coques de sous-marins, l'alliage de titane est plus solide, non magnétique et résiste à la corrosion. Il n'existait à l'époque nulle part au monde des technologies permettant de fabriquer et souder de grandes pièces de titane. Toute l'industrie soviétique du titane avait donc été significativement transformée pour construire le premier sous-marin de titane d'environ 120 mètres.
Tous ces efforts ont permis de construire un sous-marin doté de dix systèmes de lancement sous-marin de missiles de croisière, qui a développé une vitesse de 42 nœuds (77 km/h) aux essais de 1969 à 100 mètres de profondeur à 80% de puissance du réacteur. Un an plus tard, le nouveau sous-marin soviétique établissait le record mondial officiel de déplacement sous l'eau en atteignant 44,7 nœuds (presque 83 km/h). Les marins russes ont montré en 1971 ce que cela signifiait pour un ennemi potentiel, quand dans l'océan Atlantique le K-162 a suivi le porte-avions Saratoga de la 6e flotte US, de retour de la Méditerranée à Miami, en dépassant parfois sous l'eau le porte-avions lancé à "toute allure" (30 nœuds).
Ainsi, l'URSS disposait avec le K-162 d'un puissant moyen pour combattre les sous-marins et les groupes aéronavals d'un éventuel ennemi. Ces sous-marins étaient capables de s'approcher rapidement des navires ennemis, de les attaquer sous l'eau et d'éviter rapidement les ripostes. Les navires ennemis et même leurs torpilles étaient incapables de rattraper le K-162 (la vitesse des torpilles dans les années 1970 ne dépassait pas 25 nœuds en mode d'identification de l'objectif et 40 nœuds en régime de rapprochement).
Cependant, la production en série des sous-marins du projet 661 n'a pas été lancée. Après presque 20 ans de service, en 1988, le K-162 a été retiré du service et démantelé en automne 2010.
Ce sous-marin coûtait en effet très cher. Selon certaines informations, le prix du premier sous-marin aurait pu s'élever à 1% du PIB de l'URSS des années 1960. Autre facteur fatidique pour le projet 661: il était détectable. D'une part, la coque en titane rendait ce sous-marin pratiquement invisible au sonar. Mais uniquement jusqu'à une vitesse de 35 nœuds. Au-delà, l'engin émettait un puissant bruit hydrodynamique dû aux turbulences produites par le flux le long de la coque. Mais personne au monde ne le savait: cela ne s'est révélé que lors de l'exploitation du K-162. Et on ignore jusqu'à présent comment y remédier. C'est pourquoi la vitesse de tous les grands sous-marins russes et américains de troisième ou quatrième génération construits depuis ces quinze dernières années ne dépasse pas 35 nœuds, selon les sources ouvertes.
Le projet 661 a passé le relais de vitesse aux sous-marins nucléaires de classe Lyra (code Otan: classe Alfa). Ces derniers étaient également conçus en titane et, légers (avec un tirant de 2 300 tonnes), ils pouvaient développer 41 nœuds. Ils n'embarquaient pas de missiles, uniquement des torpilles, parce qu'ils étaient conçus pour éliminer des sous-marins ennemis. Les Lyras se sont avérés très maniables — ils atteignaient leur vitesse maximale en moins d'une minute et étaient capable de faire demi-tour en 42 secondes. Selon les sources ouvertes, sept sous-marins de cette classe ont été construits entre 1971 et 1981. Tous ont été retirés du service au début des années 1990.
Ainsi s'est achevée l'histoire des sous-marins soviétiques aux coques en titane. Les ingénieurs ont préféré se tourner vers d'autres solutions techniques pour augmenter la vitesse des sous-marins jusqu'à 35 nœuds. Sachant que quelques sous-marins en titane construits en URSS restent encore en service — deux sous-marins du projet 945 Barracuda (l'un d'eux est en cours de modernisation), deux sous-marins du projet 945A Condor et supposément un sous-marin du projet 941 Akula (classe Typhoon). Mais c'est une autre histoire.
http://fr.sputniknews.com/sci_tech/2015 ... 85294.html


canea
Adjudant chef (Tunisie)
Adjudant chef (Tunisie)
Tunisia
Messages : 36
Inscription : 06 octobre 2012, 19:40

Re: Différents Types de Sous-Marins

Message par canea » 09 avril 2015, 00:40

question.
comment un soumarin en plongé est il plus rapide que quand il est en surface alors qu'en plongé il doit déplacer plus de masse d'eau.


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11852
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Les Différents Types de Sous-Marins

Message par AAF 2020 » 04 février 2017, 13:19



AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11852
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Les Différents Types de Sous-Marins

Message par AAF 2020 » 04 février 2017, 13:20



koko150
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 652
Inscription : 31 mars 2012, 16:49

Re: Les Différents Types de Sous-Marins

Message par koko150 » 30 juillet 2018, 16:06

pour info, il y eu une autre classe de sous marin parmi les plus rapide au monde, ce fut la classe ALFA, et ils plongaient aussi a des profindeur immense, generalement plus de 1000m, malheureusement il y eu de gros probleme technique avec leurs reacteurs qui etaient refoirdi avec du plomb et bismuth, contrairement aux autres type de sous marins utilisant des reacteur a eau legere.


malikos
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1352
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Les Différents Types de Sous-Marins

Message par malikos » 11 juin 2019, 20:55

Saab Expands its A26 Submarine Offer with now Three Variants to Choose From
POSTED ON THURSDAY, 31 AUGUST 2017 10:04


a
Naval Defense News - Sweden



Saab Expands its A26 Submarine Offer with now Three Variants to Choose From

During its Submarine Seminar 2017 held this morning, Saab Kockums announced that the A26 next generation submarine is now a family with three model range: Pelagic, Oceanic and Oceanic (Extended Range).

Saab A26 Submarine variants 1The three variants of the A26 family of submarines. Saab image.


A26 Pelagic
The new Pelagic variant is a smaller version of the A26 designed for the Swedish Navy. A26 Pelagic measures less than 50 meters in length with a surfaced displacement of about 1,000 tons. Its range is 4,000 nautical miles at 10 knots and its endurance at patrol speed is over 20 days thanks to the AIP module. It standard crew complement is 17 to 25 sailors.

A26 Oceanic
The Oceanic variant is pretty much the "baseline" A26 designed for the Swedish Navy. A26 Oceanic measures 65 meters in length with a surfaced displacement of 2,000 tons. Its range is over 6,500 nautical miles at 10 knots and its endurance at patrol speed is over a month (30 days) thanks to the AIP module. It standard crew complement is 17 to 35 sailors.


A26 Oceanic (Extended Range)
The new Oceanic (Extended Range) variant is a larger/stretched version of the A26 designed for the Swedish Navy. A26 Oceanic (Extended Range) has a length in excess of 80 meters and a surfaced displacement of over 3,000 tons. Its range is over 10,000 nautical miles at 10 knots and its endurance at patrol speed is over 50 days thanks to the AIP module. It standard crew complement is 20 to 50 sailor
s.

Saab A26 Submarine variants 2A26 can be fitted with VLS modules for cruise missiles. Saab image.


All variants are fitted with a Stirling AIP and diesel electric propulsion system. Saab also says all three variant may be fitted with "sea/air/land weapon systems up request". The A26 family can be fitted with VLS modules for cruise missiles. All three variants have been designed for both tropical and arcic operational environments.

Servowatch IPMS Philippines FrigatesSaab new generation SSK Kockums A26. Picture: Saab


According to Saab, the A26 is a unique submarine with proven modular design, silent long-endurance Saab’s A26 uses the latest stealth technology and advanced tactical communication to allow submarines to integrate their communications with those of other defence forces and civilian agencies. Operational flexibility, together with a comprehensive weapons suite, enables it to carry out a wide variety of missions. The A26 submarine is designed for the following missions: Maritime security operations, Intelligence operations, Covert mine countermeasure operations, Special operations by carrying, deploying and retrieving special forces along with equipment and underwater vehicles, Underwater work, Anti-submarine & anti-surface warfare, Mine-laying in covert mode.

Saab Kockums is under an FMV (The Swedish Defence Material Administration) contract to deliver two A26 submarines to the Swedish Navy by 2022. Saab is also marketing the A26 to the navies of Poland, Netherlands and India.


https://www.navyrecognition.com/index.p ... -from.html

Répondre

Revenir à « Armes et autres matériels »