Tensions et Rébellion au Yémen

Venez débattre et discuter de l'actualité géopolitique et militaire
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Topic author
scorpion-rouge35
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 5462
Inscription : 20 mars 2012, 13:03
Localisation : ALGERIE-ALGER
Contact :

Tensions et Rébellion au Yémen

Message par scorpion-rouge35 » 29 mars 2012, 15:40

importante rébellion au Yémen depuis plusieurs Mois.
Yemen : suite d'un conflit oublié


Image

La situation sécuritaire dans la province yéménite de Sa'ada reste toujours particulièrement tendue. Je copie ci-dessous un communiqué du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), qui fait un point de situation humanitaire (cf. http://www.un.org/french/newscentre/).

« Un calme fragile aurait régné durant le week-end à Sa'ada, une ville qui est pratiquement coupée du reste du monde depuis plus de six semaines. Les membres de la communauté locale et les personnes déplacées continuent à être confrontées à une situation humanitaire dramatique, ils ne peuvent quitter la ville assiégée pour rechercher sécurité et abri ailleurs. Bien qu'il ne soit toujours pas possible d'accéder à la ville de Sa'ada, le HCR a réussi à distribuer de l'assistance via une ONG locale partenaire », a précisé un porte-parole du HCR.
Le HCR est préoccupé par de récentes informations faisant état d'affrontements près du camp d'Al Sam, l'un des trois camps restants hébergeant des personnes déplacées dans la province de Sa'ada. L'agence des Nations Unies a aussi reçu des informations préoccupantes sur une attaque menée contre une installation de fortune où sont hébergés des déplacés internes à Al-Azqool, également dans la province de Sa'ada. Il n'a été fait état d'aucune perte en vie humaine.
Le camp d'Al Mazraq dans la province voisine d'Hajjah continue à grossir et quelque 7.000 déplacés y sont désormais hébergés. Il a dépassé sa capacité prévue car des personnes continuent à arriver depuis la province de Sa'ada. Grâce à la coopération avec les autorités yéménites centrales et locales, le HCR a identifié un nouveau site lundi et travaille actuellement à la création d'un nouveau camp qui va immédiatement commencer à accueillir des déplacés.
Dans la province d'Amran, un autre site pour y établir un nouveau camp a été identifié près de la ville d'Amran et, avec ses partenaires locaux, le HCR a commencé à concevoir le camp. Un second site pour établir un camp dans cette province a également été identifié hier près de la ville d'Amran et le HCR a commencé mardi à créer le camp.
Parallèlement en Arabie saoudite, le HCR a reçu ce week-end un accord formel des autorités saoudiennes pour mener une opération transfrontalière visant à apporter un soutien aux populations déplacées dans le nord du Yémen.
Le HCR a préparé du côté saoudien de la frontière des tentes, des matelas, des couvertures et d'autres articles d'aide pour plus de 2 000 personnes. Les deux gouvernements souhaitent soutenir cette opération transfrontalière pour accéder aux déplacés dispersés à Alb, un village situé à seulement quelques kilomètres de la frontière, et leur porter assistance. Le gouvernement yéménite a également demandé un soutien pour monter un camp pour 2.000 personnes dans la zone située près de la frontière.
Pour répondre au récent appel publié par le HCR, le Royaume d'Arabie saoudite a annoncé le versement d'un million de dollars pour l'assistance humanitaire aux déplacés yéménites. A ce jour, la réponse d'urgence du HCR au Yémen a également reçu 1,2 million de dollars de la part des Etats-Unis et 732.000 dollars de la part de la Suède, a indiqué le porte-parole.
« L'opération manque toujours de financement, à hauteur de deux millions de dollars. Des contributions en temps voulu permettraient au HCR d'organiser la gestion des camps, d'accélérer l'enregistrement et la protection des déplacés et de fournir des tentes ainsi que d'autres articles d'assistance humanitaire d'ici la fin de l'année », a-t-il dit.
En plus de cette population estimée à 150.000 personnes affectées par les combats au Yémen depuis 2004, le pays héberge aussi quelque 150.000 réfugiés et demandeurs d'asile ayant effectué la périlleuse traversée vers le Yémen à travers le golfe d'Aden et la mer Rouge.
Les mois de septembre et octobre représentent le pic de la saison de navigation et le nombre des arrivées par la mer est effrayant. Plus de 50.400 personnes sont déjà arrivées cette année à bord de 994 bateaux au Yémen depuis la corne de l'Afrique, dépassant ainsi le total observé pour toute l'année 2008 avec 50.091 personnes qui avaient alors effectué la traversée. C'est une augmentation de 50% en comparaison de cette même période de neuf mois l'année dernière qui avait vu l'arrivée de 33.596 boat people.
Selon le personnel du HCR au Yémen, 266 personnes sont déjà décédées par noyade cette année et quelque 153 autres sont portées disparues. Pour toute l'année dernière, le bilan s'élevait à 589 personnes ayant trouvé la mort et 359 personnes portées disparues.
Plus de la moitié des arrivants sont, cette année, des Ethiopiens (27.633) alors que le reste est constitué pratiquement exclusivement de Somaliens (22.791) qui reçoivent automatiquement le statut de réfugié au Yémen. Ceux qui effectuent la traversée fuient des situations dramatiques comme la guerre civile, l'instabilité politique, la pauvreté, la sécheresse et la famine en Somalie et dans la corne de l'Afrique.

http://pourconvaincre.blogspot.com/2009 ... ublie.html
Yémen: les rebelles chiites affirment avoir abattu un avion du gouvernement


Image

(AFP) – 2 oct. 2009

SANAA — Les rebelles chiites ont affirmé avoir abattu vendredi un MiG du gouvernement qui menait des raids contre leurs fiefs dans la région de Saada, dans le nord du Yémen, un responsable du gouvernement parlant lui d'un "problème technique" pour expliquer la chute de l'appareil.

Les rebelles ont indiqué dans un communiqué que le MiG avait été abattu "ce matin dans la région de Chaaf, dans la province de Saada, alors qu'il bombardait des civils dans des villages et des marchés".

Selon les rebelles, le pilote a été identifié comme étant le lieutenant Chamsan Mohammed Abdou Moufleh". Ils n'ont pas précisé s'il était vivant ou mort.

Mais un haut responsable yéménite a déclaré plus tard à l'AFP que "le MiG-21 s'était écrasé suite à un problème technique dans un secteur où il n'y avait pas de combat", réfutant la version des rebelles.

Un commandant de l'armée a indiqué à l'AFP que l'avion de guerre "volait à basse attitude" quand il s'est écrasé.

Le gouvernement yéménite a lancé le 11 août une importante offensive, notamment avec son armée de l'air, dans le nord du pays pour "étouffer la rébellion", une opération qui s'est soldée jusqu'à présent par des centaines de morts et quelque 55.000 déplacés.

Des combats à l'arme lourde ont eu lieu jeudi dans les provinces de Saada et Omrane, selon des sources militaires locales qui n'ont pas fait état de victimes.

L'armée a notamment pilonné les positions des rebelles dans la région d'al-Hira (province de Omrane), a-t-on précisé de même source.

Pour leur part, les rebelles conduits par Abdel Malek al-Houthi ont affirmé dans un communiqué avoir repoussé trois offensives de l'armée à Maqache, dans les environs de Saada, dans la province de Omrane et dans la région de Malahith.

Le pouvoir accuse les rebelles zaïdites, issus d'une branche du chiisme, d'être soutenus par des groupes en Iran, ce qu'ils démentent.

Le gouvernement doit également faire face depuis plusieurs mois à de fortes tensions dans le sud du pays, sur fond de revendications politiques et sociales, ses habitants estimant être victimes de discriminations de la part des nordistes.

http://www.google.com/hostednews/afp/ar ... KsCacFPBNw
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
THE ALGERIAN ARMY


Avatar de l’utilisateur

Topic author
scorpion-rouge35
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 5462
Inscription : 20 mars 2012, 13:03
Localisation : ALGERIE-ALGER
Contact :

Re: Tensions et Rébellion au Yémen

Message par scorpion-rouge35 » 18 mai 2012, 11:53

l'armée du yémene repart a la conquet du pays en partie occupé par al quaida
Conseillée par des Américains
L'armée yéménite progresse face à Al-Qaïda


L'armée yéménite grignotait hier du terrain face au réseau Al-Qaïda dans le sud du pays, conseillée par des experts américains dans son offensive qui a fait au moins 128 morts en cinq jours. Les soldats yéménites, estimés par une source militaire à environ 20 000 après l'acheminement de renforts, tentent de regagner le contrôle des villes de Zinjibar et Jaar dans la province d'Abyane, tenues par le réseau depuis 2011. L'offensive, lancée le 12 mai, est la plus large menée contre Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), qui opère sous l'appellation des “Partisans de la Charia” dans le sud du Yémen, et traduit l'engagement du nouveau président, Abd Rabbo Mansour Hadi, à combattre le réseau extrémiste.
Selon des diplomates occidentaux en poste à Sanaâ, des experts américains conseillent l'armée dans ces combats, et certains d'entre eux se trouvent dans la base aérienne d'Al-Anad, proche de la zone des affrontements. Des drones américains ont en outre visé des membres d'Al-Qaïda ces derniers jours dans le sud et l'est du pays, alors que des témoins ont fait état de la participation d'unités navales américaines aux bombardements. Cette participation n'a pas pu être confirmée de source officielle. L'armée, soutenue par les supplétifs des comités populaires de défense, a avancé dans la journée vers l'entrée sud-est de Zinjibar après des affrontements qui ont fait six blessés dans ses rangs, selon une source militaire.“Nous avançons pendant la journée et effectuons un retrait tactique la nuit, de crainte d'opérations terroristes”, a expliqué à l'AFP un officier sur le terrain. Onze combattants d'Al-Qaïda et deux supplétifs de l'armée ont par ailleurs été tués dans des combats autour du Mont Yassouf, qui surplombe la ville de Loder, selon des sources tribales et paramilitaires. L'armée avait repris mardi à Al-Qaïda cette colline, où un soldat a hissé le drapeau yéménite à la place de l'étendard noir d'Al-Qaïda avant d'être tué par un franc-tireur du réseau, selon une source militaire. Les insurgés ont lancé à l'aube une contre-attaque à l'artillerie dans ce secteur sans pouvoir reprendre la colline. Depuis le 12 mai, l'offensive a fait au moins 128 morts: 82 combattants intégristes, 20 militaires, 16 civils et 10 supplétifs de l'armée, selon un bilan compilé par l'AFP à partir de différentes sources. Un raid aérien de l'armée sur Jaar a tué mardi “par erreur” 15 civils, attroupés autour d'une maison frappée par un missile, et qui a de nouveau été bombardée par l'aviation, selon un nouveau bilan obtenu auprès des habitants. L'offensive est supervisée sur place par le ministre de la Défense, Mohammed Nasser Ahmed, et les principaux chefs militaires. Elle intervient, de même que la multiplication de raids de drones américains contre des chefs locaux de l'Aqpa, après les révélations d'un agent infiltré au sein du réseau, dont les renseignements avaient permis de tuer le 6 mai l'un des responsables de l'organisation, Fahd al-Quso. Le réseau extrémiste a renforcé son implantation dans le sud et l'est du pays à la faveur de la contestation qui a emporté l'ancien président Ali Abdallah Saleh.
M. Saleh se présentait en champion de la lutte contre Al-Qaïda pour obtenir l'appui de l'Occident, mais était accusé par ses détracteurs d'encourager en sous-main le réseau, surtout vers la fin de son mandat.


R. I./Agences

http://www.liberte-algerie.com/internat ... ins-178283
THE ALGERIAN ARMY



AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Tensions et Rébellion au Yémen

Message par AAF 2020 » 21 mai 2012, 20:13

Yémen: près de 100 soldats tués dans un attentat suicide d'Al-Qaïda
Image
Près de 100 soldats ont été tués lundi dans un attentat suicide mené à Sanaa par Al-Qaïda, qui a raté de peu le ministre de la Défense et menacé de frapper à nouveau l'armée engagée dans une vaste offensive contre le réseau extrémiste dans le sud du Yémen.
Cet attentat est le premier de cette ampleur à Sanaa depuis l'accession au pouvoir en février du président Abd Rabbo Mansour Hadi qui a promis dans un communiqué de poursuivre "la guerre contre le terrorisme (...) quels que soient les sacrifices".
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a "fermement condamné" l'attaque et "demandé à tous au Yémen de rejeter l'utilisation de la violence sous toutes ses formes (...)".
Quatre-vingt-seize militaires ont péri dans l'attentat mené par un soldat qui s'est fait exploser au milieu de ses camarades s'entraînant pour une parade sur la place Sabiine. Près de 300 autres ont été blessés, selon des sources hospitalières.
Les victimes appartiennent aux unités de la sécurité centrale, un corps de l'armée encore dirigé par un neveu de l'ancien président Ali Abdallah Saleh, le général Yahia Mohamed Abdallah Saleh.
L'explosion s'est produite devant la tribune où se trouvaient le ministre de la Défense, Mohamed Nasser Ahmed, et le chef d'état-major, le général Ahmed Ali al-Achoual, qui n'ont pas été touchés, selon des sources militaires.
La tribune est destinée aux personnalités attendues mardi pour la parade marquant le 22e anniversaire de l'unification du nord et du sud du Yémen. M. Hadi devrait y prononcer un discours.
L'explosion a provoqué un cratère dans l'asphalte, selon un correspondant de l'AFP.
Dans un communiqué, Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique (Aqpa) a revendiqué l'attentat, affirmant qu'il visait le ministre de la Défense et le chef d'état-major.
"Nous allons nous venger de la guerre américaine qui se déroule à Abyane", la province du sud du pays, "et le feu de la guerre vous poursuivra partout", a prévenu le réseau.
L'armée yéménite a lancé le 12 mai la plus vaste jamais menée contre Al-Qaïda pour reprendre deux villes tenues par le réseau dans la province d'Abyane (sud). Al-Qaïda opère dans cette région sous l'appellation des "Partisans de la Charia".
Onze partisans d'Al-Qaïda et trois soldats ont été tués dans les derniers combats pour le contrôle de la ville de Jaar, également dans le sud, selon des sources militaire et tribale. Sept soldats ont péri près de Zinjibar, selon une source militaire.
Les opérations ont fait jusqu'ici 234 morts selon un bilan compilé par l'AFP à partir de chiffre fournis par des tribus, l'armée ou des supplétifs: 158 combattants d'Al-Qaïda, 41 soldats, 18 supplétifs de l'armée et 17 civils.
Al-Qaïda a affirmé avoir attaqué des experts américains à Hodeïda (ouest du Yémen), mais l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa a démenti la présence de tels experts dans cette ville.
Les "Partisans de la Charia" ont affirmé, dans un communiqué, qu'un de leurs groupes avait tendu une embuscade à Hodeïda à quatre Américains, des experts formant les gardes-côtes yéménites, en blessant trois.
Une source de sécurité à Hodeïda a confirmé l'attaque, sans autre précision, tandis que des témoins ont indiqué que trois Américains avaient essuyé des tirs en sortant d'un restaurant de la ville et que l'un d'eux avait été touché.
Selon une source diplomatique arabe, des experts américains aident les forces armées yéménites dans le sud et certains d'entre eux se trouvent sur la base aérienne d'Al-Anad, proche du théâtre des opérations.
De nombreux chefs d'Al-Qaïda ont été tués ces dernières semaines dans le sud et l'est du Yémen dans des attaques de drone attribuées aux Américains.
http://www.elwatan.com/depeches/yemen-p ... 37_167.php


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Tensions et Rébellion au Yémen

Message par AAF 2020 » 23 mai 2012, 18:14

Le Yémen reçoit des promesses d'aide de 4 milliards de dollars
Image
Le Yémen a reçu mercredi des promesses d'aide de quatre milliards de dollars de donateurs craignant l'effondrement économique de ce pays meurtri par les violences et menacé par Al-Qaïda, dont 3,25 milliards de la seule Arabie saoudite.
"Dans le but de préserver la stabilité et la sécurité du Yémen, l'Arabie saoudite va fournir une aide de 3,25 mds USD consacrée aux projets de développement, qui seront déterminés avec la partie yéménite", a annoncé le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Saoud Al-Fayçal.
Il s'exprimait lors d'une réunion à Ryad des "Amis du Yémen", réunissant une trentaine de pays et d'organisations internationales, dont les monarchies du Golfe et les principales puissances occidentales. Il a appelé les donateurs à faire preuve de générosité.
Au terme de la réunion, le vice-ministre britannique aux Affaires étrangères Alistair Burt a déclaré à la presse que le "total des promesses d'aide aujourd'hui atteint les 4 milliards de dollars dont 44 millions de dollars à la charge de la Grande-Bretagne".
"On ne peut mésestimer ce qui a été réalisé au Yémen", a ajouté le responsable britannique en référence au processus de transition politique qui a permis le départ en février de l'ancien président Ali Abdallah Saleh après un an de contestation populaire.
Le prince Saoud a qualifié de "constructive" la rencontre dont l'objectif est la "stabilité du Yémen, essentielle à son développement économique". Il a souligné que le soutien apporté au Yémen incluait "de l'expertise dans les domaines de l'économie, de la sécurité et des affaires militaires".
Au début des travaux, le Premier ministre yéménite Mohamed Basindawa avait souhaité une aide pour "consolider l'économie" de son pays. "Nous attendons votre aide, ne nous décevez pas".
Le chef de la diplomatie yéménite Abou Bakr Al-Kourbi a souligné le besoin urgent d'une aide humanitaire de 460 millions de dollars.
Sept organisations d'aide internationale, dont Oxfam, CARE et Save the Children, ont averti que le Yémen était au bord d'une "crise alimentaire catastrophique" et demandé à la communauté internationale "d'intensifier les efforts" en faveur de ce pays.
Dans un communiqué, elles ont souligné qu'au moins 10 millions de personnes, soit environ 44% de la population, "n'ont pas assez à manger", ajoutant qu'un enfant sur trois souffrait de "malnutrition sévère".
Le pays est au bord de l'effondrement économique. Ses difficultés ont été aggravées par le soulèvement populaire contre l'ex-président.
Devant cette réunion des "Amis du Yémen", groupe né lors d'une conférence internationale en janvier 2010 à Londres, M. Basindawa a affirmé que son gouvernement était conscient que le développement économique ne serait pas possible sans le rétablissement de la sécurité.
Sur ce plan, le pays reste confronté à la menace directe d'Al-Qaïda qui a pris pied dans le sud et l'est du pays et que l'armée peine à déloger de ses bastions, en dépit d'une offensive d'envergure sanglante lancée le 12 mai.
Al-Qaïda a riposté en frappant avec force lundi à Sanaa où l'un de ses kamikazes s'est fait explosé au milieu de la répétition d'une parade militaire, faisant 96 morts parmi les soldats et quelque 300 blessés.
La présence d'Al-Qaïda au Yémen inquiète profondément ses voisins comme l'Arabie saoudite et les pays occidentaux, Etats-Unis en tête.
Le Yémen reste un pays "pauvre et instable" et "nous allons continuer à travailler avec le gouvernement pour essayer d'identifier les leaders d'Al-Qaïda et tenter de prévenir" leurs actes, a déclaré le président américain Barack Obama après l'attentat de Sanaa.
Le royaume saoudien a proposé d'accueillir du 27 au 30 juin la prochaine réunion des donateurs du Yémen.
http://www.elwatan.com/depeches/le-yeme ... 64_167.php

Avatar de l’utilisateur

geronimo
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 7072
Inscription : 26 mars 2012, 19:45

Re: Tensions et Rébellion au Yémen

Message par geronimo » 13 juin 2012, 12:47

L’armée yéménite annonce des victoires décisives contre Al Qaïda dans le sud

Après des semaines de combats acharnés, elle affirme avoir chassé les insurgés islamistes de deux de leurs principaux bastions. Il s’agit de Zindjibar et de Jaar. Des villes qui étaient sous contrôle d’Ansar al Charia, un groupe proche du réseau terroriste depuis plus d’un an.
http://fr.euronews.com/2012/06/13/l-arm ... ans-le-sud
Image

Avatar de l’utilisateur

Topic author
scorpion-rouge35
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 5462
Inscription : 20 mars 2012, 13:03
Localisation : ALGERIE-ALGER
Contact :

Re: Tensions et Rébellion au Yémen

Message par scorpion-rouge35 » 19 août 2012, 06:49

Al Qaida continue de sévir dans se pays
À Aden, une attaque coûte la vie à une dizaine de militaires


Samedi à Aden, un raid mené par des hommes armés, suivi d'une attaque à la voiture piégée, ciblant le quartier général des services de renseignement, a coûté la vie à une dizaine de soldats, selon un responsable de la sécurité

Image



AFP - Des hommes armés ont tué samedi 14 soldats, en particulier dans un attentat-suicide à la voiture piégée visant le quartier général des services du renseignement à Aden, principale ville du sud du Yémen, a annoncé un responsable de la sécurité, pointant Al-Qaïda du doigt.

"Le bilan s'élève maintenant à 14 morts", a déclaré ce responsable, qui avait fait état précédemment de quatre morts. Onze soldats ont été tués dans des tirs, et trois autres ont péri dans l'explosion d'une "voiture piégée conduite par un kamikaze qui a pénétré dans la cour" du QG.

"L'attaque est l'oeuvre d'éléments d'Al-Qaïda", a ajouté le responsable, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat.

Selon lui, les assaillants étaient répartis en deux groupes, l'un visant le côté sud du complexe et l'autre attaquant l'entrée ouest, où se trouve le bâtiment de la télévision publique.

Les soldats tués par des tirs ont été touchés au niveau de la barrière de ce bâtiment. Beaucoup n'ont pas eu le temps de répliquer, tués par des grenades lancée dans la pièce où ils dormaient.

Quatre soldats ont été blessés ainsi que trois employés de la télévision, dont deux femmes, a indiqué le responsable, qui avait assuré précédemment que les assaillants n'avaient pas pu pénétrer dans le complexe et avaient pris la fuite.

Selon des témoins, deux véhicules blindés ont été incendiés à l'entrée des locaux de la télévision.

Les attaques contre les forces de l'ordre sont fréquentes dans le sud du Yémen, où sévissent des militants d'Al-Qaïda mais aussi des séparatistes réclamant une plus grande autonomie pour cette région qui a été indépendante jusqu'en 1990.


http://www.france24.com/fr/20120818-att ... ement-aden
THE ALGERIAN ARMY



mark2013
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2094
Inscription : 26 juillet 2012, 20:08
Localisation : Algiers , Algeria

Re: Tensions et Rébellion au Yémen

Message par mark2013 » 19 août 2012, 09:52

bonjour les amis et saha aidkoum j'ai vu la semaine dernière au news que les partisan de Ali Salah (garde républicaine ) ont attaqué le siège du ministère de la défense (aussi gardé par d'autre militaires) ,il a aussi al qaida et les séparatistes sudistes et les tentions tribales c'est sure qu'au Yémen la situation est très très compliqué :affraid: :affraid:
wars come and go but my soldiers stay eternal (Tupac Shakur)

Avatar de l’utilisateur

CHEBSAURUS
Djoundi (جندي)
Djoundi (جندي)
Messages : 76
Inscription : 04 avril 2012, 12:53

Re: Tensions et Rébellion au Yémen

Message par CHEBSAURUS » 25 septembre 2012, 12:56

reportage sur Al Qaeda au Yémen

http://video.pbs.org/video/2240574561
La différence entre l'homme politique et l'homme d'état est la suivante : " le premier pense a la prochaine élection , le second a la prochaine génération ".
James Freeman Clarke


sami74
Djoundi (جندي)
Djoundi (جندي)
Messages : 79
Inscription : 08 avril 2012, 22:31
Localisation : italia

Re: Tensions et Rébellion au Yémen

Message par sami74 » 12 décembre 2013, 10:57

Video de l'assaut contre l’hôpital militaire (qui se trouve dans le site du ministère yéménite de la Défense )par des terroristes wahabistes d'el quaida ,l'attaque a fait 52 morts et des dizaines de blessés.

La seule chose qui permet au mal de triompher est l'inaction des hommes de bien

Avatar de l’utilisateur

draganov
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2344
Inscription : 30 mars 2012, 11:57

Re: Tensions et Rébellion au Yémen

Message par draganov » 12 décembre 2013, 18:12

vraiment horrible ça fait mal au coeur
rabi yerhamhom ,que dieu maudis ceux qui ont fait ça
ImageImage
Image
Image
Inna Lileh wa Inna Ileyhi Raji3oun Allah yer7amkom khawti Lamine o Mahieddine

Avatar de l’utilisateur

Topic author
scorpion-rouge35
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 5462
Inscription : 20 mars 2012, 13:03
Localisation : ALGERIE-ALGER
Contact :

Re: Tensions et Rébellion au Yémen

Message par scorpion-rouge35 » 16 décembre 2013, 10:12

s'attaquer a des civiles et des malades dans un hôpital faut vraiment être un pourris pour le faire !
je trouve que le fait que la télévision yemenite est diffusé ces images choc soit une bonne chose ! ça permet de faire prendre conscience a la population du vrai visage des islamistes radicaux
THE ALGERIAN ARMY



AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Tensions et Rébellion au Yémen

Message par AAF 2020 » 20 décembre 2013, 14:35

Yémen: 9 morts dans de nouveaux combats entre salafistes et chiites

Neuf personnes sont mortes jeudi dans les combats entre salafistes, soutenus par les tribus, et zaïdites chiites qui font rage dans le nord du Yémen depuis plusieurs semaines, a affirmé vendredi une source tribale à l'AFP.
Selon Khaled al-Azzani, porte-parole de l'école coranique Dar al-Hadith (sunnite) les salafistes déplorent 180 morts, dont 23 enfants et 4 femmes, et 510 blessés depuis fin octobre.
Aucun bilan n'a pu être obtenu de sources indépendantes dans cette région difficile d'accès, près de deux mois après le déclenchement des hostilités.
Parmi les personnes tuées figurent des étudiants étrangers, originaires du Maghreb, d'Europe, dont la France, et d'Amérique, a affirmé M. Azzani, sans autre précisions. La situation est tragique à Dammaj, a-t-il ajouté, accusant les rebelles zaïdites de bombarder la ville à l'arme lourde dans leurs attaques contre la ville.
Jeudi, sept (rebelles zaïdites) houthis et deux hommes de tribus ont été tués dans les affrontements, qui se poursuivent par intermittence notamment dans la région de Kitaf, dans le nord de la province de Saada, fief de la rébellion zaïdite, et dans la province voisine d'Amrane, selon une source tribale.
M. Azzani a confirmé ce bilan. Un responsable de la rébellion d'Ansarullah (zaïdite), Ali al-Bakhiti, a déclaré qu'il y avait eu des morts et des blessés, sans préciser leur nombre.
Le Comité international de la Croix-rouge (CICR) a indiqué avoir des difficultés pour accéder à la zone des combats depuis sa dernière opération humanitaire, le 24 novembre, qui lui avait permis d'évacuer des blessés et d'apporter une aide aux habitants assiégés.
Le CICR se tient prêt à entrer à Dammaj immédiatement pour évacuer les malades et les blessés, à condition qu'il soit en mesure d'effectuer son travail (...) sans conditions préalables d'aucune sorte, a déclaré jeudi le chef de son bureau à Sanaa, Cedric Schweizer, dans un communiqué.
Il a appelé tous les protagonistes à respecter la vie et la dignité de toutes les personnes arrêtées dans le cadre du conflit (...) indépendamment du fait que ces personnes soient des combattants ou des civils.
Les combats ont éclaté fin octobre à Dammaj, enclave tenue par des fondamentalistes sunnites dans la province de Saada, à la suite d'une attaque lancée, selon ces derniers, par des rebelles zaïdites contre l'une de leurs mosquées. Les rebelles zaïdites accusent les salafistes d'avoir transformé le centre de Dammaj en caserne abritant des milliers d'étrangers armés, allusion à l'école coranique qui forme des prédicateurs sunnites.
Ali al-Bakhiti, représentant d'Ansarullah à la conférence du dialogue national à Sanaa, a estimé qu'il s'agissait d'une guerre tribale, et non confessionnelle, contrairement à ce qu'affirment les salafistes.
Le zaïdisme est une branche du chiisme, majoritaire dans le nord du Yémen, alors qu'à l'échelle nationale, les sunnites sont prédominants.
http://www.letempsdz.com//content/view/110315/1/


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Tensions et Rébellion au Yémen

Message par AAF 2020 » 21 décembre 2013, 19:23

Yémen: deux nouvelles attaques contre un oléoduc, le pompage du brut interrompu

Image
Des hommes armés ont fait exploser samedi dans l'est du Yémen deux tronçons d'oléoduc, empêchant une reprise du pompage de brut sur l'ouvrage qui a été la cible d'attaques au cours des deux derniers jours, a indiqué un responsable du ministère du Pétrole.
Les saboteurs ont fait exploser l'oléoduc à deux reprises, l'une à l'aube et l'autre en fin d'après-midi à Abou Houkik, dans la province de Marib à l'est de Sanaa, a ajouté la même source.
Selon ce responsable, l'oléoduc, visé mercredi et jeudi à l'aube par deux autres attaques, est fortement endommagé et "le pompage du brut est suspendu" malgré les efforts des autorités de réparer les brèches ouvertes dans l'ouvrage.
Deux soldats, qui accompagnaient une équipe de techniciens en charge de travaux de réparation sur l'oléoduc, ont été blessés samedi par des hommes de tribus qui les ont attaqués, a indiqué à l'AFP une source au sein des services de sécurité.
L'oléoduc, long de 420 kilomètres, relie les champs pétrolifères de Safir au terminal de Ras Issa, sur la mer Rouge, près de Hodeida.
Les attaques contre les oléoducs et les gazoducs sont fréquentes au Yémen, où la population, à structure tribale, est fortement armée. Elles sont souvent menées par des tribus qui entendent faire pression sur le gouvernement dans des affaires de justice ou pour obtenir des avantages matériels.
Le Yémen, pays pauvre de la péninsule arabique, a une petite production de pétrole et compte sur ses exportations de brut pour alimenter le budget de l'Etat, alors que son économie est au bord de l'effondrement en raison des crises politiques et de l'insécurité.
La production pétrolière était tombée en 2011 à 170.000 barils par jour (bj), contre 259.000 bj en 2010, en raison des troubles dans le pays, des sabotages à répétition d'oléoducs et des évacuations de personnel étranger, selon l'Energy Information Administration (EIA - Etats-Unis).
La chute de la production, qui atteignait 440.000 bj en 2001, est également due au manque de nouveaux investissements en matière d'exploration et à un entretien inadéquat des infrastructures.
Le ministre du Pétrole Ahmad Dares a affirmé cette semaine que les attentats avaient provoqué, dans son secteur, des dégâts estimés à 4,75 milliards de dollars entre mars 2011 et mars 2013.
Le Yémen traverse actuellement une transition politique laborieuse, après le départ négocié de l'ex-président Ali Abdallah Saleh à l'issue d'un soulèvement populaire lancé début 2011 dans le sillage des Printemps arabes.
Le dialogue national est bloqué et les violences se sont accrues, du fait notamment d'Al-Qaïda.
http://www.elwatan.com/depeches/yemen-d ... 00_167.php

Avatar de l’utilisateur

feeback
Musaïd (مساعد)
Musaïd (مساعد)
Messages : 767
Inscription : 30 mars 2012, 12:40

Re: Tensions et Rébellion au Yémen

Message par feeback » 22 décembre 2013, 16:32

Yémen : Al-Qaida s'excuse après l'attaque sanglante d'un hôpital
Image
L'attaque contre un hôpital de Saana, au Yémen, a fait 56 morts et plus de 200 blessés, le 5 décembre. | REUTERS/MOHAMED AL-SAYAGHI

L'attaque contre l'hôpital du ministère de la défense à Sanaa le 5 décembre était une erreur due à l'indiscipline d'un combattant, a admis un chef d'Al-Qaida au Yémen, dans une vidéo mise en ligne samedi 21 décembre dans la soirée.

« Nous reconnaissons notre erreur et présentons nos excuses et nos condoléances aux familles des victimes », a déclaré Qassem Al-Rimi, chef militaire d'Al-Qaida dans la péninsule arabique (AQPA), la branche yéménite du réseau extrémiste. L'attaque avait fait 56 morts, dont plusieurs médecins étrangers, et plus de 200 blessés et avait été revendiquée dans son temps par AQPA.

« L'ATTAQUE ÉTAIT DIRIGÉE CONTRE LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE »

« On a demandé à nos combattants d'éviter l'hôpital et le lieu de prière du complexe du ministère de la défense, huit l'ont fait et le neuvième ne s'est pas plié à cette consigne, a déclaré Qassem Al-Rimi. L'attaque était dirigée contre le ministère de la défense. Les hôpitaux du ministère sont nombreux dans le pays et si on avait voulu les attaquer on aurait pu le faire notamment là où il n'y a pas de dispositif de sécurité », a-t-il ajouté.

Des images de caméras de surveillance diffusées après l'attaque par la télévision publique yéménite ont montré un homme lourdement armé ouvrant le feu dans les couloirs de l'hôpital. Il découvre une dizaine de médecins et d'infirmiers qui se sont réfugiés dans une salle. Il dégoupille une grenade et la lance dans leur direction.

PAS FAVORABLE À « CE GENRE D'ATTAQUE »

Puis on découvre l'image d'un homme qui cherche à se cacher avec un petit garçon. Ne trouvant pas d'endroit, il attend, apeuré. Un assaillant arrive et les exécute tous les deux. Deux médecins, dont une femme, arrivant pour les secourir sont également abattus par un assaillant qui revient quelques secondes après et tire sur les deux cadavres.

Qassem Al-Rimi a promis des dommages aux familles des victimes de l'attaque, en affirmant que son groupe n'était pas favorable à « ce genre d'attaque ». Il a réaffirmé que l'objectif de l'attaque était une salle de commandement au siège du ministère servant à diriger les attaques de drones américains contre les membres de son organisation à travers le Yémen.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/art ... _3218.html
Quelle bande d'hypocrites :fouet:

Avatar de l’utilisateur

Topic author
scorpion-rouge35
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 5462
Inscription : 20 mars 2012, 13:03
Localisation : ALGERIE-ALGER
Contact :

Re: Tensions et Rébellion au Yémen

Message par scorpion-rouge35 » 24 décembre 2013, 15:35

il n'y a pas d’excuse qui tienne c'est les images qui a ont était diffusé par la télé yemenite avec la vérité brutes qui a réveiller les yemenites sur le vrai visage d'al qaida qui vient de prendre un gros coup simple avec ces images si la tv yemenite n'avait pas diffusé ces images le communiquer d'al qaida aurait parlé de 52 soldats yemenites mécréant tuer et 200 autres blessé !
THE ALGERIAN ARMY


Répondre

Revenir à « Conflits internationaux »