Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Venez débattre et discuter de l'actualité géopolitique et militaire
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Chifboubara
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1639
Inscription : 17 mars 2016, 23:21

Re: Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Message par Chifboubara » 22 juillet 2018, 16:56

Oui tu as raison, ils ne s'attaquent qu'à leurs frères a3thou Billah.

Sinon, le vendu de filiu se plaint parceque les aides françaises aux populations syriennes passent par les russes et les syriens.

Ils sont plusieurs "Intellectuels" comme lui à manger leur chapeau.

À lire avec des pincettes, vu que c'est son texte et rien que pour le plaisir de le voir enrager que la Syrie arrache sa souveraineté :

http://filiu.blog.lemonde.fr/2018/07/22 ... -en-syrie/
«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte


stetch
Arif (عريف)
Arif (عريف)
Algeria
Messages : 143
Inscription : 22 juillet 2014, 01:10

Re: Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Message par stetch » 22 juillet 2018, 20:00

https://southfront.org/israeli-warplane ... es-videos/
Comme dab l'entité sioniste, essaye de détourner l'attention de la SAA de ses objectifs fondamentaux... En tout cas la DAT syrienne deviens de plus en plus performante vus les résultats des tirs

Avatar de l’utilisateur

FULCRUM
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 5313
Inscription : 27 mars 2012, 22:46

Re: Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Message par FULCRUM » 22 juillet 2018, 23:54

Après quand ils vont commencer a faire des attentats un peu partout dans le monde c'est nous musulmans qui seront accusés de terrorisme!
Image


fronov
Arif (عريف)
Arif (عريف)
Messages : 157
Inscription : 19 avril 2012, 12:13

Re: Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Message par fronov » 23 juillet 2018, 11:33

Silence radio coté médias mainstream arabe, bien fait pour leur gueule, les masques sont tombés yal harka !!!

Avatar de l’utilisateur

Chifboubara
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1639
Inscription : 17 mars 2016, 23:21

Re: Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Message par Chifboubara » 23 juillet 2018, 18:37

Bon je pense qu'il est opportun de faire un petit rappel à nos amis canadiens et français qui passeraient par ici qui n'ont rien demandé et qui risquent de se faire trouer la peau par leurs nouveaux zamis imposés rebelles choupinous :

«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte

Avatar de l’utilisateur

Chifboubara
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1639
Inscription : 17 mars 2016, 23:21

Re: Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Message par Chifboubara » 23 juillet 2018, 18:45

fronov a écrit :
23 juillet 2018, 11:33
Silence radio coté médias mainstream arabe, bien fait pour leur gueule, les masques sont tombés yal harka !!!
Israheil sait que le Golan revient sur le devant de la scène.

Dès qu'ils y a un trou, les rats se précipitent, d'instinct. Ça aussi Israheil le sait.

Il va les utiliser comme tampon avec la Syrie avec toute la logistique qu'il faut.
«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte


numidia
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2605
Inscription : 21 mars 2012, 20:17

Re: Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Message par numidia » 24 juillet 2018, 09:27

comme dans les années 90' les Européens ouvrent grandes leurs portes aux terroristes et ensuite quelques années plus tard ils pleurnichent "pourquoi il y a des attentats en Europe ?"
qui sèment la mort la récoltera
ces casques blancs synonymes de terroristes sont des poisons n'importe où qu'ils soient c'est sans doute pour cela que l'entité coloniale sioniste ne les fait que transiter, elle les envoie ailleurs
chez eux c'est l'heure de l'épuration ethnique à grande échelle, le sionisme est passé à une nouvelle phase depuis l'annonce USA d'installer l'ambassade à Jérusalem

cette affaire de casques blancs est symptomatique de la politique occidentale en matière internationale,
à étudier dans toutes les écoles et universités pour comprendre comment ils génèrent et abreuvent le mal
Image


stetch
Arif (عريف)
Arif (عريف)
Algeria
Messages : 143
Inscription : 22 juillet 2014, 01:10

Re: Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Message par stetch » 27 juillet 2018, 15:19

Les Kurdes sont-ils revenus à de meilleurs sentiments envers le Gouvernement légitime syrien???
https://southfront.org/sdf-delegation-v ... overnment/


fronov
Arif (عريف)
Arif (عريف)
Messages : 157
Inscription : 19 avril 2012, 12:13

Re: Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Message par fronov » 02 août 2018, 12:29

Des policiers militaires russes seront déployés sur les hauteurs du Golan à la frontière entre la Syrie et Israël, a fait savoir l'état-major interarmées russe.
https://fr.sputniknews.com/internationa ... militaire/

Avatar de l’utilisateur

Chifboubara
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1639
Inscription : 17 mars 2016, 23:21

Re: Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Message par Chifboubara » 05 août 2018, 20:50

Syrie – Le sud-ouest est libéré, en route pour Idlib !
Par Moon of Alabama – Le 1er août 2018

La campagne de l’armée arabe syrienne dans le sud-ouest de la Syrie touche à sa fin. L’ensemble de la zone (vert/noir) détenue par les « rebelles » et l’EI il y a six semaines est maintenant libérée. Leur résistance initiale ayant été vaincue par une force importante, de nombreux groupes de « rebelles » ont abandonné le combat et accepté de remettre leurs armes lourdes aux forces gouvernementales. Ceux qui ont accepté les accords de réconciliation ont été amnistiés, quelques autres ont préféré être évacués vers le gouvernorat d’Idlib.

:clown: On n’a pas trouvé trace du quart de million de personnes déplacées que l’ONU affirmait se trouver dans la région. :clown:



Gouvernorat de Deraa, 18 juin 2018 – Pour agrandir

Après le nettoyage de la moitié orientale et la défaite des « rebelles » dans la ville de Deraa, la lutte s’est poursuivie dans la région de Quneitra le long de la ligne de cessez-le-feu jusqu’au plateau du Golan occupé par Israël. Là, la résistance a été très forte au début, mais elle s’est rapidement effondrée. Les « rebelles » se sont vu offrir une nouvelle alternative : rattacher leurs unités à l’armée syrienne. Plus de 400 d’entre eux servent actuellement au sein de la 4e Division blindée dirigée par Maher Assad, le frère du président syrien. D’autres ont été formés pour intégrer la brigade Ahmed. Beaucoup de ces anciens « rebelles » ont contribué à vaincre la résistance des derniers combattants de l’EI à la frontière sud-ouest de la Jordanie. Quelques fanatiques de l’EI ont survécu et ont été mis en prison (vidéo).

La formule consistant à convertir des « rebelles modérés » en soldats du gouvernement pour combattre al-Qaïda, EI et d’autres islamistes radicaux jouera, un rôle important dans la prochaine opération de libération d’Idlib.

Lors de la dernière phase de l’attaque contre les bastions de EI à Kuneitra, quelque 150 combattants de EI, qui s’étaient auparavant dispersés dans le désert du sud-est, ont lancé une attaque surprise contre la ville de Suweida, qui abrite de nombreux Druzes. La négligence de la garde ajoutée à une probable aide intérieure ont permis cet assaut nocturne. Les combattants de EI sont allés de maison en maison et ont massacré plus de 250 civils avant de s’enfuir. À peu près autant de personnes ont été blessées.

Les forces qui faisaient partie de l’opération Deraa dans le sud-ouest ont été envoyées passer au peigne fin le semi-désert où se cachent ces combattants de EI. La situation est comparable au désert d’Anbar en Irak. La taille de ces régions et leur relief vallonné font qu’il est difficile de trouver un ennemi dispersé. Il va falloir patrouiller continuellement le désert sur de longues distances, et plusieurs opérations de nettoyage de grande envergure pour mettre la main sur ces fauves.

Une partie des forces militaires qui ont pris part à la bataille du sud-ouest s’est déjà déplacée vers le nord. D’autres suivront. La province d’Idlib est principalement sous le contrôle de Hay’at Tahrir al-Sham, l’ancien Jabhat al-Nusra et d’une partie d’al-Qaïda. La force totale de l’opposition dans le gouvernorat d’Idlib est estimée à 80-120 000 personnes, dont 15 000 sont des étrangers, avec d’importants contingents d’Ouïghours, de Turkmènes et de Tchétchènes. De nombreux dirigeants « rebelles » à Idlib sont des Saoudiens et des Égyptiens. Au total, il y a moins de 2 millions de personnes dans la zone (verte) tenue par les rebelles. Le gouvernement syrien a ouvert plusieurs couloirs pour permettre aux civils de fuir vers son territoire.



Gouvernorat d’Idlib, 1er août 2018 – Pour agrandir

La grande campagne gouvernementale de libération du gouvernorat d’Idlib ne commencera qu’en septembre. Des opérations préliminaires de repérage et de mise en forme par l’artillerie et l’aviation prépareront le champ de bataille.

Il faudra récupérer la zone occidentale « rebelle » de Lattaquié près de la frontière turque avant de se diriger vers Jisr al-Shughur où se trouvent de nombreux combattants étrangers. La première grande phase consistera à récupérer les zones situées au sud de la route qui dessert (Latakia) – Jisr al-Shughur – Saraqib – Alep. Il y aura probablement plusieurs axes d’opérations à partir de l’est, du sud et de l’ouest. Cela éviterait pour l’instant de se battre pour la ville d’Idlib. La résistance des « rebelles » syriens locaux sera probablement faible. Ils sont démoralisés et ne pensent qu’à échapper à un combat supplémentaire. La campagne d’Idlib ne durera probablement pas plus de trois à quatre mois.

La Turquie est responsable de la « zone de désescalade » du gouvernorat d’Idlib. Elle était censée séparer les « rebelles modérés » d’al-Qaïda d’autres combattants radicaux mais elle n’y est pas arrivée. Les forces turques tiennent une douzaine d’avant-postes le long de la ligne de démarcation actuelle entre le gouvernement et les rebelles. On ne s’attend pas à ce que ces unités isolées, de la taille d’un peloton, prennent part aux combats.

Le président turc Erdogan avait espéré conserver des pans de la Syrie. Il est peu probable qu’il y parvienne. La Turquie a d’énormes problèmes. Aujourd’hui, l’administration Trump a sanctionné les ministres turcs de la Justice et de l’Intérieur pour avoir mis le pasteur américain Andrew Brunson en résidence surveillée. Le Congrès menace de sanctionner la Turquie si elle achète le système de défense aérienne russe S-400. La livre turque vient de franchir la barre des 5 lires par dollar US et continue de chuter. Beaucoup d’entreprises et de banques turques ont contracté des prêts en dollars américains et en euros et auront du mal à les rembourser. L’armée américaine soutient les milices anti-turques du PKK/YPG dans le nord-est de la Syrie. La Turquie est coincée. L’OTAN ne viendra pas à son secours. L’Organisation ne peut pas déclencher une guerre contre des forces syriennes soutenues par la Russie sans un puissant appui des États-Unis.

Au cours des deux derniers jours, il y a eu un nouveau round des pourparlers d’Astana entre la Russie, la Turquie et l’Iran, à Sotchi, en Russie. La déclaration finale met à nouveau l’accent sur l’intégrité territoriale et la souveraineté de la Syrie. Avec l’arrivée de l’armée syrienne dans le nord, la Turquie n’a plus aucune justification pour s’accrocher au territoire syrien.

Après les récents entretiens de Sotchi, Alexander Lavrentiev, l’envoyé spécial du président Vladimir Poutine en Syrie, a parlé (Ru, traduction automatique) à l’agence de presse TASS de la campagne d’Idlib. Il espère qu’une grande bataille pour Idlib pourra être évitée. L’idée est de pousser les « rebelles modérés » à rejoindre l’armée syrienne dans la lutte contre les islamistes comme cela s’est fait récemment à Deraa. Les agents de réconciliation russes sont prêts à négocier avec eux.

La semaine dernière, le gouvernement syrien a tenu des pourparlers avec l’organisation kurde YPG/PKKK, les supplétifs des États-Unis dans le nord-est de la Syrie. Les Kurdes veulent une forte autonomie ou même un État fédéré avec ses propres sources de revenus, mais il est peu probable qu’ils l’obtiennent. Les États-Unis ne se battront pas contre le gouvernement syrien pour l’empêcher de reprendre ses territoires du nord-est. Les autres Syriens n’oublieront pas que les Kurdes ont permis aux États-Unis d’occuper une partie de leur territoire et ont laissé les Turcs prendre Afrin au lieu de remettre la ville au gouvernement syrien. Les Kurdes des YPG/PKKK peuvent servir à la Syrie de menace contre la Turquie, mais c’est à peu près tout.

La Russie a entamé des pourparlers avec les gouvernements allemand et français sur le retour des réfugiés en Syrie et une aide financière à la Syrie pour lui permettre de se remettre de la guerre. C’est au titre d’une première tranche des indemnités que la France a accepté de donner à la Syrie en réparation, qu’elle a envoyé une cargaison de fournitures médicales à Damas. D’autres gestes de ce genre suivront.

Traduction : Dominique Muselet
http://lesakerfrancophone.fr/syrie-le-s ... pour-idlib
«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte

Avatar de l’utilisateur

FULCRUM
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 5313
Inscription : 27 mars 2012, 22:46

Re: Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Message par FULCRUM » 06 août 2018, 09:48

On va voir si leurs amis turques vont les rapatrier chez eux une fois la campagne d'Idlib commencée!
Image


koko150
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 598
Inscription : 31 mars 2012, 16:49

Re: Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Message par koko150 » 06 août 2018, 11:42

ce n'est pas encore decider pour toute la province, ya des negociations entre les russes les iraniens et les turques, en tout cas ce qui est sur c'est qu'ils vont lancer une operation sur jisr echougour et a l'ouest d'alep, pour jusr echoughour c'est pour proteger la base de hmeimim qui subit regulierement des ataques de drones, en plus le regime y a de nombreux partisan, pour l'ouest d'alep, c'est pour proteger la ville, qui subit de temps en temps des tirs de roquette.

Avatar de l’utilisateur

Chifboubara
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1639
Inscription : 17 mars 2016, 23:21

Re: Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Message par Chifboubara » 14 août 2018, 14:34

Bon, les chantres de la démocrablabla comptent leurs petits cochons encore en vie :clown: .

Ils se demandent comment s'en débarrasser discrètement sans vexer les mercenaires sanguinaires.

Ils font du tamtam sur les whites helmets modérément égorgeurs de mioches pour leur dire qu'ils font des efforts pour les sauver.

Le reste va être envoyé en villégiature en Afghanistan (parceque !), au Yémen (pour rétablir l'équilibre avec al qaiCIA et que tout ce beau monde s'élimine dans la joie et la bonne humeur) ... la Lybie étant pleine...
Plus de 20.000 combattants de Daesh se trouvent encore en Irak et en Syrie
Dans un rapport présenté le 13 août, l'ONU affirme qu'entre 20.000 et 30.000 combattants du groupe jihadiste se trouvent encore dans ces deux pays.

Crédit : Mohamad ABAZEED / AFP

Eléanor Douet
et AFP
PUBLIÉ LE 14/08/2018 À 05:43
Entre 20.000 et 30.000 combattants de l'organisation État islamique (EI) sont encore présents en Irak et en Syrie malgré les défaites militaires et le recul du groupe jihadiste dans la région, selon un rapport de l'ONU présenté lundi 13 août.

Parmi ces membres de Daesh qui sont répartis à proportion grossièrement égale entre l'Irak et la Syrie, "il reste une partie importante des milliers de combattants terroristes étrangers", précise le document, rédigé par des observateurs des Nations unies.


Selon la même source, entre 3.000 et 4.000 combattants de l'EI sont toujours basés en Libye, alors que les principaux responsables de l'organisation jihadiste opèrent désormais depuis l'Afghanistan.

L'EI a perdu le contrôle de la plupart de son "califat" autoproclamé, notamment après avoir été chassé en 2017 de Mossoul et Raqqa, les deux places fortes du groupe jihadiste sunnite en Irak et en Syrie.

Il est cependant "toujours capable de mener des attaques sur le territoire syrien. Il ne contrôle plus totalement de territoire en Irak, mais reste actif grâce à des cellules dormantes", notamment des agents cachés dans le désert, précise le rapport.

Certains États membres se sont inquiétés de la possibilité de voir se créer des cellules de l'EI dans le camp de réfugiés de Rokbane, situé dans la zone contrôlée par les États-Unis, dans le sud de la Syrie, et où vivent des familles de combattants.

De nombreux jihadistes ont fui vers l'Afghanistan
Concernant les jihadistes qui quittent le territoire contrôlé par l'EI, leur nombre "reste plus bas qu'attendu". Mais parmi eux, "ils sont nombreux à s'être rendus en Afghanistan", note le rapport.

Le flux de combattants étrangers rejoignant l'EI s'est quant à lui "pour ainsi dire tari". Concernant les forces présentes au Yémen, l'EI ne dispose que de moins de 500 hommes, contre plus de 6.000 pour l'autre groupe jihadiste majeur, Al-Qaïda.
https://www.rtl.fr/actu/international/p ... 7794419178
«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte

Avatar de l’utilisateur

Chifboubara
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1639
Inscription : 17 mars 2016, 23:21

Re: Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Message par Chifboubara » 16 août 2018, 10:50

La girouette erdotruc va devoir trouver une autre excuse pour annexer le nord de la Syrie.

En attendant le golan.
Géniale avancée de Moscou

16 août 2018

Petrus Lombard
Géniale avancée de Moscou

Les Kurdes devraient rejoindre l’armée de Bachar el-Assad et les forces russes et turques pour participer à l’offensive imminente lancée par les Syriens

RusVesna signale que les unités formées de Kurdes et d’Arabes, qui sous le nom de « Forces démocratiques syriennes » (FDS), ont été soutenues jusqu’ici par les États-Unis, ont décidé d’endosser l’uniforme de l’armée arabe syrienne et de coopérer avec Moscou et Damas dans le combat contre les forces terroristes.

Des sources sur le terrain auraient informé que dans les villes de Nubbol et de Zahra de la province d’Alep, toutes les milices kurdes ont joint leurs forces à celles des troupes syriennes.

Les unités locales des FDS ont décidé de porter l’uniforme de l’armée de Bachar pour ne pas être remarquées par les forces turques dans la bataille imminente pour Idleb et la partie ouest de la province d’Alep.

La plus grande agence de presse turque, Anadolu, aurait confirmé cela. L’un de ses correspondants à Alep aurait dit : « Dans le cadre d’un accord avec le régime de Bachar el-Assad, au cours des deux dernières semaines, l’organisation YPG a déployé dans la province d’Alep 1300 combattants contrôlés par Damas. Le matin du 11 août, un convoi de combattants YPG a traversé Manbij en direction d’Alep.

Comme l’a rapporté FRN, le commandant en chef des YPG, Sipan Hemo, a déclaré dernièrement que les forces kurdes se joindraient aux forces syriennes pour participer aux opérations antiterroristes dans le nord.

Ces développements font suite à des mois de négociations entre militaires russes, autorités kurdes et commandants sur le terrain, négociations visant à les inciter à coopérer avec Damas, rapporte RusVesna, qui qualifie cela de « géniale avancée de Moscou. »

Cette promesse des FDS et des YPG, d’assister l’armée arabe syrienne, ne provient pas de rumeurs ou de rapports selon lesquels l’offensive dans le nord de la Syrie est imminente, mais ressort d’importantes déclarations de la Turquie, qui a des troupes dans la région, et de la Russie, qui soutient militairement Damas.

Dimanche, suite à l’annonce du président turc Erdogan de la préparation par Ankara d’une nouvelle opération militaire en Syrie, Lavrov, le ministre des Affaires étrangères de Russie, s’est rendu hier à Ankara, où il a souligné que la Syrie avait le droit de se défendre contre les attaques à Idleb et déclaré :

En ce qui concerne la Syrie, nous discutons aujourd’hui au moyen de différents canaux, des objectifs de lutte contre la résistance des groupes terroristes restants et du retour de l’opposition armée qui rejette les méthodes terroristes pour vivre pacifiquement. Nous discutons aussi de la mise en œuvre complète des accords dans les zones de désescalade, y compris à Idleb.

Au même moment, Lavrov a indiqué que les États-Unis tentent de saper le processus de paix d’Astana par le biais de sanctions.

À la conférence de presse avec Lavrov, voici ce que le ministre des Affaires étrangères de Turquie, Cavusoglu, a communiqué :

La région d’Idleb abrite plus de trois millions de civils, mais il y a aussi les terroristes venus de la Ghouta orientale, d’Alep et d’autres endroits. Ils menacent la population civile. Il nous faut une stratégie commune avec la Russie et les autres puissances, identifier et éliminer les terroristes. Malgré leur présence, nous ne pouvons pas bombarder la ville, car cela entraînerait d’énormes pertes [de civils]. Il nous faudra séparer les radicaux et les civils. Nous devons mener ensemble la lutte contre les terroristes.

Les déclarations de Lavrov et de Cavusoglu semblent indiquer l’imminence d’une opération militaire dans le nord de la Syrie. Il est probable que le sort des forces turques [?] et des autres groupes armés qui occupent le territoire syrien, sera décidé dans les prochains jours, lors des négociations multilatérales.

FRN, Jafe Arnold
https://reseauinternational.net/geniale ... de-moscou/
«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte

Avatar de l’utilisateur

Chifboubara
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1639
Inscription : 17 mars 2016, 23:21

Re: Guerre Civile et Rébellion En Syrie

Message par Chifboubara » 16 août 2018, 11:25

Intéressantes confessions d'un chef-rongeur

«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte

Répondre

Revenir à « Conflits internationaux »