Armée Brésilienne

Australie, Brésil, Venezuela, Cuba, Colombie, Argentine, Mexique ....
Répondre

AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11822
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Armée Brésilienne

Message par AAF 2020 » 23 septembre 2014, 19:53

Brésil développé indépendamment projet patrouilleur

Image
Société brésilienne EMGEPRON appartenant à l'État, engagé voeno-marine ingénierie, pour la première fois, présenter un projet de la première développée au Brésil bateau de patrouille au "Evronaval 2014» (Euronaval 2014), qui se tiendra à Paris à la fin d'Octobre.

navire conçu pour une patrouille dans la zone économique du Brésil, . protection produire plates-formes offshore, la lutte contre les activités illégales en mer, la sécurité de la navigation, de participer à des opérations de recherche et de sauvetage, selon Jane a la jauge du navire est de 2000 tonnes, longueur - 103,4 mètres, largeur - 11,4 mètres, projet - 3,95 mètres, la vitesse maximale - 25 noeuds, la gamme de croisière - 4000 miles nautiques à 12 noeuds, l'autonomie - 30 jours, le nombre de membres d'équipage - jusqu'à 125 personnes. Le navire est propulsé par deux moteurs diesel et des vis à pas variable. La conception de la technologie utilisée à faible signature radar (furtif). navire peut prendre à bord bateau gonflable avec construction rigide et recevra le pont d'envol et un hangar pour une petite ou moyenne hélicoptère. navires armés comprendront un pistolet de calibre moyen (40 à 76 mm) et deux armes à feu latéral de 20 millimètres. Dans EMGEPRON dire que la question des armes du navire encore en cours d'élaboration, mais ils soulignent qu'il est possible d'utiliser une grande variété d'armes. Actuellement, le Brésil a trois patrouilleurs, qui ont été construits par la société britannique BAE Systems en 2012 - 2013 ans pour les 218 610 000. Le contrat prévoyait une licence pour la construction de navires similaires déjà au Brésil. brésilien programme d'acquisition d'armes prévoit l'acquisition de cinq navires de patrouille avec un déplacement de 1800 tonnes.
http://flotprom.ru/news/?ELEMENT_ID=171597

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5624
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Armée Brésilienne

Message par sadral » 29 septembre 2014, 20:06

The Brazilian firm Iveco Latin America is delivering today September 26 the 100th VBTP-MR Guarani amphibious wheeled armoured vehicle to the Brazilian Army.


Image

128 vehicles plus one prototype were already purchased. A Letter of Intent was signed between the company and Brazilian Army in late 2009 for 2044 vehicles to be delivered until 2031 in different configurations.

The VBTP-MR Guarani 6×6 vehicle is a programme of the Army´s Strategic Project Guarani or PEE Guarani.

Image
Image
Image
Image
http://defesaglobal.wordpress.com/
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.

Avatar de l’utilisateur

abdelK
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1806
Inscription : 30 mars 2012, 18:14
Localisation : Parmi les anges et les démons.

Re: Armée Brésilienne

Message par abdelK » 28 octobre 2014, 11:33

Signature officielle du contrat portant sur la livraison de 36 gripen NG avec un important transfert de techno à la partie brésilienne. Livraison prévue entre 2019 et 2024.

...
Le Brésil rejoint ainsi la Suède en tant que client de lancement pour la nouvelle génération du Gripen, qui partage la même conception intelligente et la même technologie innovante que les versions actuelles du Gripen. Les avions Gripen sont actuellement opérationnels auprès des forces aériennes suédoises, tchèques, hongroises, sud-africaines et royales thaïes, ainsi qu'avec le UK Empire Test Pilot's School (ETPS).

La nouvelle génération de Gripen répond à la demande du marché pour un avion de combat sophistiqué et flexible à un coût acceptable. L'avion offre une poussée plus importante, une portée et une autonomie accrues, une capacité de charge augmentée, de nouveaux capteurs y compris un radar avancé AESA, des systèmes de guerre électronique hautement efficaces et des systèmes de communication multi-fonctions.

Le Gripen NG pour le Brésil et le Gripen E pour la Suède partagent toutes les caractéristiques du design du Gripen de la nouvelle génération, mais sont également ajustés pour répondre aux besoins spécifiques de chaque pays. Les engagements pris par la Suède et par le Brésil assurent l'avenir industriel et opérationnel du Gripen jusque dans les années 2050.
http://www.romandie.com/news/Saab-et-le ... 531346.rom
Image
l'Algérie qu'on insulte dans tous ses gestes quotidiens
rappellera que la discorde ne naît jamais d'un malentendu
mais de la méconnaissance et de l'irrespect.


Malek Haddad


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2602
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: Armée Brésilienne

Message par guidher » 28 octobre 2014, 17:41

Brazil signs for 36 Gripen E/F fighters
Image
Brazil has signed a SEK39.3 billion (USD5.4 billion) contract for 36 Gripen E/F fighters, the company announced on 27 October.
The contract, which was signed by the Ministry of Defence (MoD) through the Aeronautics Command (COMAER), follows a decision by the Brazilian Air Force (Força Aérea Brasileira - FAB) to select the Swedish-built fighter to fulfil its F-X2 requirement in December 2013.
Starting from 2019, the FAB will take delivery of 28 single-seat Gripen E and eight twin-seat Gripen F aircraft. Deliveries are set to run through to 2024.
As part of the deal, Saab and COMAER have signed a 10-year agreement for industrial co-operation projects, including technology transfer to Brazilian industry. As the only customer so far signed up for the Gripen F, Brazil will be heavily involved in its development and solely responsible for its production.
Both the Gripen procurement and the associated industrial co-operation contracts will come into effect once the necessary export control-related authorisations are in place. This is expected to happen in the first half of 2015.
According to Saab, Brazil's commitment to the Gripen E/F will secure the type's operational future out to the 2050 time frame.
ANALYSIS
Given that the Swedish Air Force has signed itself up for 60 Gripen E fighters (possibly rising to 70), the future of the programme was secure with or without the Brazilians on board.
However, with the Swiss having rejected the aircraft in a national referendum in May, the failure to secure a Brazilian signature would have been highly embarrassing for Saab, given that the original production contract for Sweden called for a 'strategic partner' to help share the costs and risks of the programme.
With the Brazilian contract now in place, the pressure has been somewhat lifted from Saab in its drive to secure immediate export orders.
Besides marking the arrival of the first international partner for the Gripen Next Generation (NG) programme, the Brazilian contract is interesting in two main respects - the development of the twin-seat Gripen F and the prospect of the naval variant Gripen M (Marine).
With the Swedes having previously decided against developing a twin-seat version of the aircraft, arguing that the training role could be taken on by the already fielded Gripen D, the FAB is to develop and operate the Gripen F as a missionised twin-seater.
Although more expensive to manufacture and operate, twin-seater aircraft are becoming increasingly popular as they allow the crew to share the workload of increasingly complex cockpits. This is demonstrated in the US Navy's decision to re-balance its Super Hornets buys more towards the twin-seat F/A-18F rather than the single-seat F-A-18E.
Although F-X2 is an air force requirement, the potential for a follow-on aircraft order for the Brazilian Navy was always in the minds of those competing. While the Gripen's two competitors - the Dassault Rafale and Boeing Super Hornet - were both already navalised fighters, the same was not true for the Gripen. As such, Saab has developed its 'Sea Gripen' concept to operate from the navy's São Paulo aircraft carrier (although a ski-jump conversion would be necessary, as the Gripen M is not currently billed as being catapult-launched).
At the time of Brazil's selection of the Gripen, a Saab spokesperson said a contract would "open up a whole new realm of possibilities" for the Sea Gripen, with the navy having a notional requirement for 24 aircraft to operate from São Paulo. The Indian Navy may also have a future Sea Gripen requirement for its 'short take-off, but arrested recovery' INS Viraat and INS Vikramaditya ships, as well as its Future Indigenous Carrier.
As such, the contract announced with Brazil potentially opens up a far larger market for the Gripen E/F beyond the 36 aircraft now earmarked for the FAB.
http://www.janes.com/article/45013/braz ... f-fighters

Avatar de l’utilisateur

tahiadidou
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2008
Inscription : 17 septembre 2012, 23:17
Localisation : Not in Algiers

Re: Armée Brésilienne

Message par tahiadidou » 28 octobre 2014, 22:28

Ici une analyse plus comprehensive du pourquoi le Gripen avec les 'contenders' (Rafale, SU-35, FA-18, Typhoon) et leurs 'pros' and 'cons' tels que vus par la FAB.
http://www.defenseindustrydaily.com/bra ... ram-04179/
Je note également que cette annonce tombe juste après la re-election de la présidente.

Tahiadidou


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11822
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Armée Brésilienne

Message par AAF 2020 » 05 novembre 2014, 20:29

Systèmes Pantsir-S1: le Brésil signera un contrat en 2015

Image
La Russie et le Brésil signeront un contrat sur la livraison de missiles sol-air russes Pantsir-S1 en 2015, a annoncé mercredi à Jakarta Alexandre Khanov, directeur général adjoint du Bureau d'études de Toula (KBP).
"Nous œuvrons en ce sens. Tout dépend du client, pour le moment le contrat est en voie d'élaboration. Nous avons beaucoup de rencontres, d'entretiens, nos partenaires (brésiliens) étudient le système Pantsir-S1. A mon avis, la question sera réglée en 2015", a indiqué M.Khanov lors du salon international de l'armement INDO Defence 2014.
Pantsir-S1 (code de l'Otan: SA-22 Greyhound) est un système anti-aérien mixte qui combine un canon bitube de 30 mm d'une portée de 4 km et 12 missiles hypersoniques d'une portée de 1,2 à 20 km. Les missiles se déplacent à une vitesse de 1.300 mètres par seconde et sont capables de neutraliser les cibles aériennes les plus modernes (surtout les armes de haute précision). Les obus détruisent les cibles navales, terrestres ou aériennes à une altitude allant de 0 à 3 kilomètres. Le Pantsir-S est en mesure de frapper quatre cibles simultanément.
Le Salon INDO Defence 2014 se tiendra à Jakarta du 5 au 8 novembre. La Russie y est représentée par 14 sociétés.
http://fr.ria.ru/defense/20141105/202902911.html

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5624
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Armée Brésilienne

Message par sadral » 19 novembre 2014, 21:58

Le Brésil confirme l’achat de 108 Gripen E !


Image

Sao Paulo, le Brésil confirme l’achat de 108 avions de combat Saab JAS-39 Gripen E MS21 pour équiper la Force aérienne du Brésil (FAB). Cette confirmation fait suite à l’achat de la première tranche de 36 Gripen E.

Premier contrat :

Le groupe suédois d'armement et d'aéronautique Saab avait annoncé annoncé le 27 octobre dernier avoir finalisé la vente de 36 avions Gripen E au Brésil pour 4,28 mrd EUR (5,2 mrd CHF) et engagé une coopération industrielle, avec notamment un transfert de compétence pendant dix ans. Ce contrat comprend le transfert de technologie, la mise en route d’une chaine de fabrication, la formation du personnel et la logistique, sans oublier l’armement complet des aéronefs et les pièces de rechanges.

108 Gripen E popur l’IAF :

Il restait à définir le nombre total de Gripen E qui équiperont la FAB, on estimait un potentiel de 80 à 120 aéronefs, le chiffre est cette fois confirmé, la FAB sera dotée de 108 Gripen E. Ce chiffre ne prend pas en compte l’éventuel achat de «Sea Gripen» pour la Marine.

Livraison en trois lots:

Les informations en provenances du Brésil et de la Suède confirme une livraison en trois lot. Le nombre exactes d’aéronefs par lot n’est à ce jour pas rendu officiel.

Equipement connu :

Les Gripen E brésiliens disposeront des mêmes équipement de bord que la version suédoise (initialement proposée en Suisse), mais seront doté du missile courte-portée «A-Darter» de Denel Dynamics et pourra notamment emporter le nouveau missile multi-rôle «Marlin» du même concepteur.

Premiers pilotes formés :

Le Capitaine Gustavo de Oliveira Pascotto et le capitaine Ramon Santos Forneas se préparent à débuter une formation sur Gripen d’ici trois semaines. Actuellement, les deux pilotes participent des entraînement sur des simulateurs sur la aérienne suédoise de Skaraborg dans la partie ouest de la Suède.

Le Saab JAS Gripen E MS21:

Radar AESA : le radar AESA (Active Electronically Scanned Array) ES05 «Raven» offre une ouverture exceptionnelle et unique au monde sur 200°, l'avion suédois peut voir là ou les autres sont aveugles et ceci grâce au système SWASHPLATE, alors que les radars concurrents ouvrent sur 140°. L'antenne radar produite par Selex-ES est de même conception que celle de l'Eurofighter.

IRST: (Infra-Red Seach and Track) le système de capteur passif/actif infrarouge Skyward-G produit par Selex-ES est synchronisé (transmission de données d’acquisition entre les appareils) et offre également la capacité d’accrocher des missiles en rapprochement pour les combattre.

Electronique : le Gripen E dispose d’une nouvelle architecture électronique (Net Centric Warfare - NCW). Jugée dix fois plus rapide que ses concurrents. Le nouveau système central PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR) pour ensuite offrir les meilleures réponses aux menaces.

Large palette d’équipement : la famille « Gripen » est optimisée pour un choix d’armement et d’équipements connexes particulièrement large. Un utilisateur peut donc choisir, entre différents systèmes d’armes européens, américains, israéliens et brésiliens et sudafricain. Il en va de même pour les nacelles « recco » et de désignation laser.

Mode Supercruise & biokérosène : le Gripen E dispose du nouveau moteur General-Electric F-414G avec mode « SuperCruise » qui permet de décoller sans postcombustion à pleine charge et d’atteindre Mach1,2. Avec ce mode, les décibels chutent à 99 contre 123 avec la postcombustion. De plus, le moteur F414G est le seul pour l’instant à être validé avec du biokérosène. La Suède prévoit d’ici 2025, de fabriquer 25% de biokérosène à base de compost à des fins écologiques, mais également pour diminuer sa dépendance au kérosène fossile.

Optimisé pour les drones : les suédois sont les premiers à avoir anticipé l’usage d’ici 10 ans de drones tactiques en binôme avec des avions de combat, de ce fait le Gripen E est le premier avion a disposer d’un architecture permettant le chargement de logiciel en vue d’un tel emploi.

Leurre actif nouvelle génération : le Gripen sera le premier avion a disposer du leurre actif anti-missiles de nouvelle génération «BriteCloud». Une fois largué, le «BriteCloud» recherche les menacent prioritaires en utilisant la technologie de mémoire numérique autonome (DRFM). Les impulsions radars sont captées dans l'ordinateur de bord du «BriteCloud», puis copiées en utilisant les fréquences de répétitions pour ensuite simuler une «fausse cible». Cette fausse cible, si convaincante que le système de menace ne peut pas détecter la supercherie. Le «BriteCloud» pourra séduire même les menaces les plus modernes, loin de la plate-forme de tir.

Protection de guerre électronique nouvelle génération :

Ce système s’intègre dans une architecture complète de guerre électronique (Warfare System) qui comprend les derniers développements avec la détection des missiles en approche de type électro-optique EW39 (ultra-violet) qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS) couplés avec le système d'alerte aéroporté passif (PAWS-2) d'Elbit Systems. Le PAWS-2 est systèmes d'avertissement de missiles IR (Infrarouge). Il fournit une alerte au personnel navigant de la présence de missiles hostiles et actifs.

Image
http://psk.blog.24heures.ch/archive/201 ... 57499.html
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5624
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Armée Brésilienne

Message par sadral » 29 novembre 2014, 23:25

Le Brésil choisit le missile de défense aérienne Sea Ceptor de MBDA pour ses futures corvettes classe Tamandaré
Image
Brazil selects MBDA Sea Ceptor for new corvettes


Brazil has chosen the MBDA Sea Ceptor shipborne local area air-defence system to equip the Brazilian Navy's new Tamandaré-class corvettes, it was announced on 28 November.

Brazil is planning to build four of the 2,400-tonne Tamandaré-class corvettes (formerly known as the CV03 project), with local shipbuilder VARD Niterói selected to draw up the preliminary design of the vessel in February.

The new corvettes are understood to be broadly based on the design of the Brazilian Navy's existing V34/Barosso-class corvettes. The Tamandaré-class is intended to be fully multirole, featuring both anti-ship and anti-air missile capabilities, a main gun and secondary armament, as well as the ability to embark a helicopter.
http://www.janes.com/article/46429/braz ... -corvettes

Image
Image
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5624
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Armée Brésilienne

Message par sadral » 04 décembre 2014, 10:46

Brésil : mise en place du premier maillon SISFRON

Image


Implantée dans la ville de Dourado dans la partie méridionale de l’Etat brésilien de Mato Grosso do Sul, à une centaine de kilomètres de la frontière avec le Paraguay, la 4ª Brigada de Cavalaria Mecanizada ou « Brigada Guaicurus » de l’Exército Brasileiro, commandée par le général Rui Yutaka Matsuda, s’est vue officiellement confier, le 13 octobre dernier, la responsabilité d’armer le premier maillon pilote du projet SISFRON (Sistema Integrado de Monitoramento de Fronteiras).

Programme de sécurité majeur des armées brésiliennes, vu par beaucoup d’analystes du cru « comme le premier véritable travail utile (!) confié aux militaires depuis la 2e Guerre mondiale — sachant que ce sont surtout les forces de police qui jusqu’à présent ont été chargées de combattre la criminalité et d’assurer la sécurité intérieure du pays. Ce premier maillon expérimental a représenté un investissement de près de 3 milliards d’euros. Une somme coquette qui a justifié la présence à Dourado des chefs de l’Exército Brasileiro, le général Enzo Peri, de la Força Aérea, le général Juniti Saito, et de l’état-major interarmées, le général De Nardi, entourés d’une pléthore d’officiers. De quoi, en somme, démontrer à la présidente Dilma Rousseff que les importantes allocations budgétaires engagées pour la défense du pays sont entièrement essentielles et justifiées, à un moment où elle s’apprête à donner un visage nettement plus social à sa politique — surtout de façon à éviter le retour des Brésiliens dans la rue comme en 2013.

Placée au centre d’une zone frontalière de prairies totalement ouverte et marquée par aucun relief ou large cours d’eau notable, ce premier maillon de la zone de responsabilité du CMO (Comando Militar do Oeste) — qui s’étend au total sur 1 800 km le long du Paraguay et de la Bolivie et protège trois Etats du Brésil (Mato Grosso, Mato Grosso do Sul et Goiás) — couvre exactement 600 km étalés de Ciudad del Este, en Argentine, à l’extrême sud, à la partie méridionale du gigantesque marais du Pantanal, au nord. Zone désolée particulièrement perméable à tous les trafics, hors de la zone occidentale de Dourado, où se touchent les municipalités brésilienne de Ponta Porã et paraguayenne de Pedro Juan Caballero.

En plus des éléments terrestres fournis par la 4ª Brigada de Cavalaria Mecanizada de l’armée de terre brésilienne, le premier maillon du SISFRON mis à la disposition du commandant du CMO, le général Aparecido de Paula Cunha, consistera en trois unités aériennes dotées d’avions de transport, d’hélicoptères et d’avions légers d’attaque au sol : l’Esquadrão Onça (1º/15º GAV), avec des Cessna C-98 Caravan et Airbus C-105 Amazonas (C295) ; l’Esquadrão Pelicano (2º/10º GAV), unité SAR équipée de Bell SH-1H — très bientôt remplacés par des Airbus Helicopters EC725 — et d’Embraer SC-95B Bandeirante et SC-105 Amazonas ; et enfin l’Esquadrão Flecha (3°/3°GAV) doté d’Embraer A-29 Super Tucano.

Selon les plans prévus, la chaîne de contrôle complète des frontières du Brésil avec SISFRON (14 691 km, dont 730 km avec la Guyane française) devrait être effective à la fin 2017. De quoi améliorer les choses en transformant au mieux une frontière passoire en tamis, puisque un bouclage ferme de ce pays immense reste totalement impossible. “Si nous obtenons rien que 3% de réduction de la violence et des trafics à nos frontières, SISFRON aura été amorti », a reconnu le général Enzo Martins Peri !
http://www.ttu.fr/bresil-mise-en-place- ... n-sisfron/
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.


tayeb
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 9790
Inscription : 17 janvier 2013, 17:26

Re: Armée Brésilienne

Message par tayeb » 08 décembre 2014, 21:47

Image
Image
Brésil, la flotte de Mi-35M au complet !
La Force aérienne brésilienne (Forca Aerea Brasileira - FAB) a reçu l’ensemble du second lot de hélicoptères de combat Mil Mi-35M (AH-2 Sabre). Au total, le Brésil avait commandé 12 hélicoptères pour un coût total de 150 millions de dollars. Ce second lot concerne les six derniers appareils.
Les trois derniers hélicoptères Mi-35M ont été livrés à la base aérienne de Porto Velho dans la région du nord-ouest du Brésil au bord de l’Amazonie, à bord d’un avion de transport Antonov AN 124. Un simulateur faisait également partie du voyage.

Le MIL Mi-35M

Le Mi-35M est version modernisée du Mi-35 au niveau de l’avionique, de la motorisation (turbines Klimov VK-2500 de 2’400 chevaux), des capteurs (GOES-342 géostabilisé par exemple) et de l’armement (missiles anti-char AT-6 « Spiral », AT-9 « Spiral-2 » et AT-12 « Ataka », missiles air-air SA-18 « Grouse », canon bitube GSh-23V de 23mm) avec notamment des éléments communs avec l’hélicoptère de combat Mi-28N, comme son rotor et sa transmission. Le poids à vide de l’appareil est réduit à 8,09 tonnes augmentant ses performances. Le Mi-35M est proposé principalement à l’exportation.
Au Brésil le Mi-35 est nommé L'AH-2 «Sabre», il est déployé dans le district de Rondônia, car, selon la FAB, il permet d’accroître la présence militaire dans l'Amazonie. L'escadron a pour mission de lutter contre le trafic de drogue à la frontière et peur mener des missions CSAR, grâce à sa capacité de transport. Cet hélicoptère est l’un des plus performants déployé dans la région.
http://psk.blog.24heures.ch/

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5624
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Armée Brésilienne

Message par sadral » 12 décembre 2014, 20:45

Dilma Rousseff inaugure officiellement le hall d'assemblage principal du chantier de construction des sous-marins brésiliens
DCNS celebrates the inauguration of the Brazilian Navy’s submarine construction shipyard

Image
When the shipyard becomes operational, its dimensions and industrial facilities will allow the simultaneous construction of two submarines, thus confirming its large industrial capacity.

On 12 December, the President of the Brazilian Republic, Dilma Rousseff, officially inaugurated the main hall of the submarine construction shipyard, located in Itaguaí in the Bay of Sepetiba. This industrial facility brings together specific resources and tools for the assembly and equipping of Scorpene submarine sections in the frame of the Brazilian Navy submarine programme. DCNS also provides support for the non-nuclear part of the first nuclear-powered Brazilian submarine.

The ceremony took place in the presence of the Brazilian President, Dilma Rousseff, the Brazilian Defence Minister, Celso Amorim, Admiral Julio Soares de Moura Neto of the Brazilian Navy, high representatives and the CEOs of DCNS and Odebrecht, Hervé Guillou and Marcelo Odebrecht.

The responsibilities of DCNS for the construction of this shipyard covered the design, the definition of the functional specifications, technical support for the construction of the shipyard and naval base, worksite management and the reception of the installations and industrial equipment.

The inauguration of this new building marks an important milestone for the programme and illustrates the success of the partnership with Brazil. The function of the shipyard is to assemble the submarine sections built in the Metal Assembly Production Unit by Itaguai Construções Navais (Joint-venture between Odebrecht and DCNS) and integrate equipment and systems.

The inauguration relates to the main building, the shipyard’s largest installation. When it becomes operational, its dimensions and industrial facilities will allow the simultaneous construction of two submarines, thus confirming its large industrial capacity.

Hervé Guillou explains: “The achievement of this milestone demonstrates that Brazil possesses cutting-edge industrial infrastructures allowing it to strengthen the capacities of its Navy. DCNS is proud to work alongside the Brazilian Navy to ensure the success of this vast technology-transfer programme.”

The four Scorpene-type conventional S-BR submarines respond to the specific requirements of the Brazilian Navy. They are perfectly suited to the protection and defence needs of Brazil’s 8,500 kilometres of coastline. The Scorpene submarines are versatile ocean-going submarines designed for all types of missions, including surface-vessel warfare, anti-submarine warfare, special operations and intelligence gathering.
http://www.navyrecognition.com/index.ph ... pyard.html
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5624
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Armée Brésilienne

Message par sadral » 16 décembre 2014, 20:38

sadral a écrit :Dilma Rousseff inaugure officiellement le hall d'assemblage principal du chantier de construction des sous-marins brésiliens
DCNS celebrates the inauguration of the Brazilian Navy’s submarine construction shipyard

Image
When the shipyard becomes operational, its dimensions and industrial facilities will allow the simultaneous construction of two submarines, thus confirming its large industrial capacity.
On 12 December, the President of the Brazilian Republic, Dilma Rousseff, officially inaugurated the main hall of the submarine construction shipyard, located in Itaguaí in the Bay of Sepetiba. This industrial facility brings together specific resources and tools for the assembly and equipping of Scorpene submarine sections in the frame of the Brazilian Navy submarine programme. DCNS also provides support for the non-nuclear part of the first nuclear-powered Brazilian submarine.

The ceremony took place in the presence of the Brazilian President, Dilma Rousseff, the Brazilian Defence Minister, Celso Amorim, Admiral Julio Soares de Moura Neto of the Brazilian Navy, high representatives and the CEOs of DCNS and Odebrecht, Hervé Guillou and Marcelo Odebrecht.

The responsibilities of DCNS for the construction of this shipyard covered the design, the definition of the functional specifications, technical support for the construction of the shipyard and naval base, worksite management and the reception of the installations and industrial equipment.

The inauguration of this new building marks an important milestone for the programme and illustrates the success of the partnership with Brazil. The function of the shipyard is to assemble the submarine sections built in the Metal Assembly Production Unit by Itaguai Construções Navais (Joint-venture between Odebrecht and DCNS) and integrate equipment and systems.

The inauguration relates to the main building, the shipyard’s largest installation. When it becomes operational, its dimensions and industrial facilities will allow the simultaneous construction of two submarines, thus confirming its large industrial capacity.

Hervé Guillou explains: “The achievement of this milestone demonstrates that Brazil possesses cutting-edge industrial infrastructures allowing it to strengthen the capacities of its Navy. DCNS is proud to work alongside the Brazilian Navy to ensure the success of this vast technology-transfer programme.”

The four Scorpene-type conventional S-BR submarines respond to the specific requirements of the Brazilian Navy. They are perfectly suited to the protection and defence needs of Brazil’s 8,500 kilometres of coastline. The Scorpene submarines are versatile ocean-going submarines designed for all types of missions, including surface-vessel warfare, anti-submarine warfare, special operations and intelligence gathering.
http://www.navyrecognition.com/index.ph ... pyard.html
La présidente Dilma Roussef lors de l'inauguration du 12 décembre (© DCNS)
Image

Le chantier et la base navale d'Itaguai en cours de construction (© DCNS)
Image

Le futur site du chantier et de la base navale d'Itaguai (© DCNS)
Image
Image
Image
Image
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5624
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Armée Brésilienne

Message par sadral » 16 décembre 2014, 20:44

EC725 Helicopter Tested with Exocet Anti-Ship Missiles & AN/APS-143V Radar for Brazilian Navy


A specialized team of Helibras and Airbus Helicopters experts tested for future Brazilian Navy needs a prototype of the EC725 Caracal carrying two MBDA Exocet AM39 anti-ship missiles and a chin mounted Telephonics AN/APS-143 maritime imaging radar system. Eight of the Sixteen EC725 helicopters belonging to the Brazilian Navy will receive this configuration. As part of "Project H-X BR" 50 EC725s were ordered by the Brazilian Ministry of Defense for the three Army corps.

ImageEC725 Caracal with two AM39 Exocet anti-ship missiles Picture: Airbus Helicopters / ANTHONY PECCHI

More than 20 flights were performed in Marignane, France during a one month period, from April to May 2014.

Experiments performed with such heavy weapons, weighing around 700 kg per missile, are very rare and require close coordination and collaboration among several departments, including the armament, structures, integration, computation, aerodynamics, loads, vibrations and flight tests.

Image
EC725 Caracal with two AM39 Exocet anti-ship missiles. Note the chin mounted AN/APS-143 maritime imaging radar system. Picture: Airbus Helicopters / ANTHONY PECCHI

According to a Brazilian Navy press release, the significant results achieved during these flights in different profiles and maneuvers were satisfactory, and confirmed the predictions of land based testing (vibration tests and associated extensive computer simulations) carried out by Airbus Helicopter and MBDA.

Following the positive results of this first test in France, the certification campaign of this configuration will be conducted in Brazil in 2015 by the Airbus Helicopters-Helibras consortium. Brazilian company HELIBRAS will use a prototype platform which will subsequently be the first EC725 (local designation UH-15A) helicopter to be delivered to the Navy of Brazil.

This is a major technological and operational step that will ultimatly bring state of the art capabilities to the Brazilian Navy's naval aviation.

Introduced in 2005, the EC725 has seen combat service worldwide, including in Afghanistan. Evolved from experience gained with the Cougar family, the EC725 is the latest version of this medium lift (11-ton class) helicopter. The EC725 has operated from ships and ashore. It is a truly multi-purpose, versatile military asset.

The AM39 Exocet is the air-to-surface version of the Exocet family. It can be launched from fighet jets, maritime patrol aircraft and helicopters. With a range of 70 kilometers, the AM39 enables the launcher to remain at stand off distance from enemy air defence. It is in service with the French Navy as well as with several export countires. The AM39 has been extensively used in combat in various operational theatres.

The APS-143C(V)3/ OceanEye system is Telephonics’ high perfor- mance maritime surveillance radar. OceanEye is a durable, lightweight, highly reliable, multi-mode maritime surveillance radar incorporating successful mission critical features of earlier APS-143 versions with technology developed for the AN/APS-147 multi-mode radar flying on the MH-60R, the U.S. Navy’s premier Multi-Mission Helicopter.
http://www.navyrecognition.com/index.ph ... -navy.html
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11822
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Armée Brésilienne

Message par AAF 2020 » 27 décembre 2014, 20:16

Le Brésil va remettre en service sur le PA Sao Paulo après modernisation des aéronefs C1-A Trader inactifs depuis 26 ans

Image
he Brazilian Navy is restarting the refurbishment of eight C1/S2 carrier based transport aircraft. If everything goes according to plan, four ex-US Navy C-1A Trader aircraft that have rested for 26 years in the aircraft boneyard in Arizona will return to sea, operating from the deck of Brazil’s aircraft carrier São Paulo.
Over a thousand C1/S2 aircraft were produced by Grumman between 1952 and served on board US Navy Carriers for three decades, from the mid 50s through the 1980s. A total of 83 C-1A models were produced, used as the Navy’s Carrier On-Board Delivery (COD) aircraft. In 1988 the Traders were retired and sent to the Davis Monthan Boneyard outside Tucson, Arizona.
Unlike the US and French Navies, that operate the E-2C/D Hawkeye and C-2 Greyhound from larger aircraft carriers, the Brazilian Navy’s only aircraft carrier NAe São Paulo is constrained in catapult strength and deck size, limiting their choice of aircraft to the smaller, lighter Tracker/Trader.
Among the last fleets to operate the S-2, the Brazilians turned to Arizona based Marsh Aviation of Mesa Arizona to modernize the eight aircraft retrieved from the nearby boneyard. Marsh had experience in such refurbishing jobs, as the company refurbished 26 ex-Navy tankers into S-2T aerial firefighters for the California Department of Forestry and Fire protection (CDF). Israel Aerospace Industries(IAI) performed a similar job in the 1990s, replacing the piston-engined Trackers operated by the Argentinian Navy with turboprops.
The Brazilians opted to refurbish the Trader carrier transport variants, from aircraft they selected at the boneyards. Originally the Brazilian Navy was planning to convert eight aircraft – four into S-2T Airborne Early Warning configuration, at present, four C-1As are to be converted into Turbo Traders, re-designated KC-2 COD/AAR (Carrier-On-Board/ Air-to-Air Refueling). They will be used as COD and aerial refueling aircraft on board the Brazilian Navy’s aircraft carrier, the NAe São Paulo.
As with the S-2T, the original rotary piston engines will be replaced Honeywell TPE-331 turbo-prop engines, the KC-2 will also get a modern Glass Cockpit, new communication systems, Environmental Control Systems (ECS), as well as integration of air to air refueling capabilities.
Originally signed four years ago, in October 2011, the upgrade was delayed due legal difficulties encountered by Marsh. Last month, the Brazilian navy’s directorate of aeronautics and Marsh Aviation revived the program, with the introduction of M7 Aviation, of San Antonio, Texas, as a subcontractor and facilitator.
While the eight airframes were bought at a ‘bargain’ price of $32,000 each, the entire refurbishment, re-engining and upgrading program would cost $167 million, according to the original contract awarded to Marsh back in 2011. M7 would receive $106 million for its part in the five-year project. The upgrade work will be performed in San Antonio, Texas, at the facilities of M7 Aerospace, an Elbit Systems of America subsidiary, under the supervision of Brazilian Navy officers who are currently deployed to San Antonio.
Originally scheduled for delivery by 2015, the first KC-2 prototype flight is expected for November 2017 and the delivery of the first operational aircraft to the Brazilian Navy is scheduled for December 2018. The aircraft will be operated by the 1st Transport and Early Warning Squadron (VEC-1) based in the Sao Pedro d’Aldeia Naval Air Station.
http://defense-update.com/20141223_braz ... Yw.twitter


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11822
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Armée Brésilienne

Message par AAF 2020 » 27 décembre 2014, 20:27

Elbit to upgrade Brazilian Navy's C-1A aircraft

he Brazilian Navy has awarded a direct subcontract to Elbit Systems of America to modernise four of its Grumman C-1A aircraft.
The prime contract is being awarded to Arizona-based Marsh Aviation, although the modernisation work under the $106m agreement will be undertaken by Elbit Systems of America at M7 Aerospace's facilities in San Antonio, Texas, US, over a five-year period.
Elbit Systems of America president and chief executive officer Raanan Horowitz said: "We are pleased to upgrade the Brazilian Navy's aircraft.
As an OEM and type-certificate owner of twin-engine, fixed-wing aircraft, we have the expertise to maintain transport and special mission aircraft.
"We built a solid reputation of meeting commitments to our customers and with the successful execution of this overhaul and modernisation programme we will be able to assist in enhancing the capabilities of the Brazilian Navy."
The upgrade programme involves aircraft return to service, engine replacement, installation and incorporation of new avionics, including glass cockpit, and new communication and ECS systems, in addition to air-to-air refuelling capabilities.
Upon completion the aircraft will be named as KC-2 carrier onboard delivery / air-to-air refuelling (COD/AAR) aircraft, and will be deployed on the NAe Sao Paulo, a Brazilian Navy aircraft carrier.
Elbit's Brazilian subsidiary AEL Sistemas will deliver in-country contractor logistic support services for the programme as a subcontractor to Elbit Systems of America.
http://www.naval-technology.com/news/ne ... ft-4477169

Répondre

Revenir à « Océanie et Amérique du Sud »