Armée suisse

USA, Espagne, France, UK, Portugal, Italie, Canada, Pays de l'est...
Avatar de l’utilisateur

tchpako
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 4819
Inscription : 31 mars 2012, 19:11
Localisation : DZALG
Contact :

Re: Armée Suisse

Message par tchpako » 15 octobre 2012, 04:28

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
إنا لله و إنا إليه راجعون ...

Avatar de l’utilisateur

tchpako
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 4819
Inscription : 31 mars 2012, 19:11
Localisation : DZALG
Contact :

Re: Armée Suisse

Message par tchpako » 15 octobre 2012, 04:58

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
إنا لله و إنا إليه راجعون ...

Avatar de l’utilisateur

tchpako
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 4819
Inscription : 31 mars 2012, 19:11
Localisation : DZALG
Contact :

Re: Armée Suisse

Message par tchpako » 15 octobre 2012, 05:17

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
إنا لله و إنا إليه راجعون ...

Avatar de l’utilisateur

tchpako
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 4819
Inscription : 31 mars 2012, 19:11
Localisation : DZALG
Contact :

Re: Armée Suisse

Message par tchpako » 15 octobre 2012, 16:46

j’espère que je ni pas pris beaucoup d'espaces ;)

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
إنا لله و إنا إليه راجعون ...


Youma
Banni Définitivement
Banni Définitivement
Morocco
Messages : 3343
Inscription : 30 mars 2012, 19:24
Localisation : Forcesdz

Re: Armée Suisse

Message par Youma » 15 octobre 2012, 21:26

A Swiss Air Force F18 fighter jet releases flares during a flight demonstration of the Swiss Air Force over the Axalp in the Bernese Oberland October 11, 2012.
Image
A Cougar helicopter of the Swiss Air Force releases flares during a flight demonstration of the Swiss Air Force over Axalp in the Bernese Oberland October 11, 2012.
Image
A Swiss Air Force F18 fighter jet performs during a flight demonstration of the Swiss Air Force over the Axalp in the Bernese Oberland October 11, 2012.
Image
A Swiss Air Force F18 fighter jet releases flares during a flight demonstration of the Swiss Air Force over the Axalp in the Bernese Oberland October 11, 2012.
Image
A Swiss Air Force Northrop F-5E Tiger II fighter jet performs during a flight demonstration of the Swiss Air Force over the Axalp in the Bernese Oberland October 11, 2012.
Image

Avatar de l’utilisateur

tchpako
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 4819
Inscription : 31 mars 2012, 19:11
Localisation : DZALG
Contact :

Re: Armée Suisse

Message par tchpako » 15 octobre 2012, 22:31

Night flights sqn 17 Swiss Hornet

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
إنا لله و إنا إليه راجعون ...


Youma
Banni Définitivement
Banni Définitivement
Morocco
Messages : 3343
Inscription : 30 mars 2012, 19:24
Localisation : Forcesdz

Re: Armée Suisse

Message par Youma » 16 octobre 2012, 14:01

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Avatar de l’utilisateur

tchpako
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 4819
Inscription : 31 mars 2012, 19:11
Localisation : DZALG
Contact :

Re: Armée Suisse

Message par tchpako » 23 octobre 2012, 02:47

AXALP 2012

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
إنا لله و إنا إليه راجعون ...

Avatar de l’utilisateur

tchpako
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 4819
Inscription : 31 mars 2012, 19:11
Localisation : DZALG
Contact :

Re: Armée Suisse

Message par tchpako » 23 octobre 2012, 03:02

la suite

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
إنا لله و إنا إليه راجعون ...

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5735
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Armée Suisse

Message par sadral » 11 novembre 2012, 14:56

Forces aériennes : trois nouveaux simulateurs !

Image

La semaine dernière les Forces aériennes ont inauguré le nouveau centre d’entraînement sur la base aérienne d’Emmen. Ce centre compte trois nouveaux simulateurs de vol ultramodernes. Lors d’une cérémonie d’inauguration sobre et digne, les Forces aériennes se sont officiellement vu remettre les trois simulateurs full-flight dernière génération de PC-21, EC635 et Super Puma/Cougar.
Simulateur du PC-21 :

Dans un bâtiment entièrement rénové dans lequel se trouvait jusqu'en 2003 le simulateur du Hawk, se trouve désormais le simulateur de l’avion d’entrainement Pilatus PC-21. Les élèves pilotes disposent pour leur formation de ce qui se fait de plus moderne en la matière.
Ce simulateur permet l’ensemble des procédures de vols comme la navigation aux instruments ainsi que toutes les procédures de sécurité comme le traitement des pannes moteurs par exemple.
Le pilote peut se familiariser avec les vols en montagne, de nuit et en formation. Une telle formation diminue les risques d’accidents.
ImageLe simulateur du PC-21 est fabriqué par Pilatus et RUAG Aerospace, la cartographie comprend non seulement notre pays mais l’ensemble de l’Europe.

Les simulateurs de l’EC635 et TH06 Cougar :
Image

La modernisation des SuperPuma en vue de les adapter au standard Cougar obligeait également une adaptation du simulateur, de plus il fallait également se doter d’un simulateur pour le nouvel hélicoptère EC635. Les deux simulateurs sont aujourd’hui opérationnelles et permettent de nouvelles possibilités d’entrainement impossible jusqu’ici.
En effet, il est possible de coupler les exercices dans les deux simulateurs : dans le cockpit de l’EC635, le pilote peut voir et travailler avec le TH06 Cougar et vice versa.
La possibilité de s’entraîner pour des missions, par exemple dans des conditions difficiles, en exécutant des transports de charges, en réalisant des interventions de recherche et de sauvetage ou encore des opérations d’extinction de feu etc.

Un système de vision fondé sur la technologie du laser, qui permet d’exercer les vols de nuit avec ou sans lunettes de vision nocturne.

Les simulateurs de l’EC634 & AS532 (TH06) Cougar sont fournis pas THALES/Rheinmetal Defence, Suisse et Europe sont représentées.
Image
Rappel :
Les simulateurs jouent un rôle important dans les Forces aériennes suisses. Ils servent à former les pilotes pour toute situation normale ou d’urgence, dans n’importe quelles conditions météorologiques et à tout moment de la journée, que ce soit lors de la formation de base ou des cours de perfectionnement. Grâce aux simulateurs, les FA préservent un niveau de formation très élevé, ils sont donc inévitables pour la meilleure sécurité aérienne possible. Ils épargnent surtout maintes heures de vol sur de vrais hélicoptères, ce qui entraîne des répercussions très positives en matière de bruit, d’environnement, de finances et de coûts.
(sources DDPS)
http://psk.blog.24heures.ch/archive/201 ... teurs.html
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.

Avatar de l’utilisateur

vonstuck
Capitaine (AdA-France)
Capitaine (AdA-France)
France
Messages : 393
Inscription : 21 mars 2012, 22:59
Contact :

Re: Armée Suisse

Message par vonstuck » 18 novembre 2012, 18:13


Avatar de l’utilisateur

CHEBSAURUS
Djoundi (جندي)
Djoundi (جندي)
Messages : 76
Inscription : 04 avril 2012, 12:53

Re: Armée Suisse

Message par CHEBSAURUS » 19 novembre 2012, 10:35

Le fonctionnement de la justice militaire

[video]http://www.youtube.com/watch?v=cNGB2zsrSUw[/video]
La différence entre l'homme politique et l'homme d'état est la suivante : " le premier pense a la prochaine élection , le second a la prochaine génération ".
James Freeman Clarke

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5735
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Armée Suisse

Message par sadral » 22 novembre 2012, 14:50

Le Gripen E, finances, offsets, emplois !

Image
Voici le second volet consacré au programme d’armement 2012 concernant l’acquisition de l’avion de combat Saab JAS-39E «Gripen». Dans le premier vous avez pu prendre connaissance des derniers éléments techniques de l’avion. Nous allons ici voir les dernières informations disponibles concernant le financement, les Offsets et les emplois. Ces informations ne sont pas définitives et vont encore évoluer, je compléterais le dossier en fonction de l’évolution du programme.

Le volume de l’acquisition :

L’acquisition proposée se compose des éléments suivants :
22 avions monoplaces, entièrement équipés pour les engagements air-air avec missiles à guidage infrarouge et radar, munitions et réservoirs à carburant largables.
Equipements d’engagement supplémentaires : équipement de reconnaissance pour équiper dans un premier temps quatre avions,équipement pour des engagements air-sol pour équiper toujours dans un premier temps huit avions.
Paquet logistique pour les Forces aériennes. Paquet logistique pour l’industrie suisse.
2 simulateurs de vol.
Diverses prestations, par exemple l’intégration du Gripen dans les systèmes de conduite, prestations de RUAG et de tiers, ainsi que vols d’essai pour la vérification du fonctionnement et des prestations du système d’arme.

Coûts de l’évaluation et de l’acquisition :

Pour le DDPS, les coûts directs de l’évaluation, d’environ 5 millions de francs, ont grevé le crédit Etudes de projets, essais et préparatifs d’achat (EEP 2008), tandis que les frais de déplacement se sont élevés à environ un million de francs.
L’équipe de projet du DDPS a fourni approximativement 100’000 heures de travail pour l’évaluation, ce qui équivaut à 15 à 20 millions de francs.
Les coûts de l’acquisition, y compris le risque et le renchérissement estimé jusqu’à la livraison du paquet, s’élèvent à 3,126 milliards de francs.

Calcul des crédits et fixation des prix :

La Suisse passe la commande des Gripen E au gouvernement suédois. Ce dernier commande ensuite à Saab la totalité des appareils destinés à la Suède et à la Suisse. Il est ainsi possible d’exploiter les synergies et d’obtenir des prix plus avantageux grâce à ce regroupement (Pour les F/A-18 la Suisse avait passé commande auprès de l’US Navy qui a regroupé sa commande de 180 appareils à la notre auprès de Boeing).

Pour les livraisons de Saab, il existe une offre contraignante à prix fixe en francs suisses du gouvernement suédois. La Suède garantit que ce prix ne sera pas dépassé. Pour les missiles à guidage infrarouge: l’IRIS-T de la société Diehl BGT Defence GmbH & Co KG, à Überlingen ( Allemagne ), a également présenté une offre contraignante à prix fixe en francs suisses. Ces deux offres à prix fixe représentent conjointement approximativement 85 % du volume de l’acquisition.

Pour le solde de l’acquisition (soit environ 15% du budget de l’acquisition), la meilleure estimation possible des coûts a été faite. Cette estimation inclut l’acquisition de missiles à guidage radar Meteor de MBDA, pour lesquels une offre en livres sterling remise à des fins de budgétisation a été utilisée.

Le gouvernement suédois a présenté une offre à prix fixe en francs suisses et assume, ainsi, les risques liés au cours du change pour la plus grande partie du budget d’acquisition. De plus, le constructeur s’engage à livrer les avions dans les délais, si toutefois un retard devait être constaté, un dédommagement serait alors offert à notre pays.

Conformément à la loi du 7 octobre 2005 sur les finances (LFC)9, les crédits d’engagement demandés dans le cadre d’un programme d’armement représentent un montant maximal qu’il est interdit de dépasser sans l’autorisation du Parlement.

Les Offsets :

Image

Le constructeur s’est engagé à compenser la totalité du coût d’achat de l’avion soit : 3,126 milliards de francs.
Les affaires de participation directe et indirecte ne bénéficient d’aucune subvention de la Confédération. Les offres des entreprises suisses doivent être compétitives pour que les affaires se réalisent. La détermination des possibilités de participation est dirigé par armasuisse et le bureau des affaires compensatoires, à Berne, et il est exécuté par l’équipe industrielle du Gripen, composée en particulier de représentants des entreprises Saab, General Electric, Selex et Honeywell Collins, conjointement avec les associations de l’industrie Swissmem et GRPM.

Dès la remise de l’offre, la société Saab s’est engagée à compenser économiquement, par un programme industriel suisse, les flux financiers la concernant. En l’état actuel, le volume total est estimé à quelque 2,5 milliards de francs. Le programme industriel suisse porte sur toutes les parts de fournisseurs étrangers. Il s’agit des fabricants de missiles, en plus du fabricant des avions. Les parts de fournisseurs suisses et d’organes gouvernementaux ainsi que les acquisitions de moindre importance auprès de tiers ne sont pas prises en considération. Le crédit d’engagement demandé inclut toutes les taxes et redevances, aux taux actuellement connus. Pour les projets proposés, le renchérissement a été estimé jusqu’à la livraison complète du matériel et figure dans les demandes de crédit. Le renchérissement est fixé sur la base de l’indice des prix à la consommation et de l’évolution des prix des matières premières.
Le solde des affaires de participation directe et indirecte de l’industrie suisse devra être négocié après la signature du contrat, comme cela est usuel. Les affaires s’étendront sur une période d’environ 10 ans.

Emplois :

En ce qui concerne l’armée : quelque 150 postes exprimés à plein temps sont prévus au total pour l’exploitation du Gripen : 41 pilotes militaires professionnels, 6 officiers de carrière pour les capacités de base reconnaissance aérienne et combat au sol, 3 sous-officiers de carrière pour l’instruction et environ 100 postes pour le personnel professionnel civil.

Image
En ce qui concerne l’industrie civil, bien que les détails sont encore confidentiels et ne seront divulgués que courant 2013, les transferts de technologie, développements de brevets et les contrats avec la Suède vont générer plusieurs milliers de places de travail au sein de l’économie de notre pays. Il en résultera un accroissement du savoir-faire et une valeur ajoutée pour les entreprises industrielles de haut niveau technologique. Le volume attendu des affaires compensatoires correspond habituellement à l'activité économique de quelque 10 000 années-hommes.
Image

Conséquences pour l’économie publique :

Image

L’acquisition du Gripen est avantageuse pour l’économie publique suisse pour les raisons suivantes : les dépenses liées à l’acquisition sont compensées par des affaires précisément dites compensatoires dans la mesure où des contrats sont conclus avec l’industrie étrangère. Il s’ensuit une acquisition de savoir-faire et de la valeur ajoutée dans des branches industrielles de haut niveau technologique. De plus, l’exploitation et la maintenance du Gripen préserveront et créeront même parfois des emplois à long terme.
Les affaires compensatoires à réaliser par l’industrie suédoise auprès de l’industrie suisse portent notamment sur les domaines suivants : Le transfert de technologies dans le secteur aéronautique en vue du soutien à long terme aux Forces aériennes pour l’exploitation, la maintenance et le développement des nouveaux avions.
Le transfert de technologies dans le domaine de la technique de défense et de sécurité en général, pour un soutien accru de l’armée par l’industrie suisse également dans des domaines autres que le secteur aéronautique.
La mise en place de relations d’affaires durables à long terme pour l’industrie suisse, perdurant après l’achèvement des affaires compensatoires.
http://psk.blog.24heures.ch/archive/201 ... plois.html
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.

Avatar de l’utilisateur

tchpako
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 4819
Inscription : 31 mars 2012, 19:11
Localisation : DZALG
Contact :

Re: Armée Suisse

Message par tchpako » 13 décembre 2012, 11:41

Swiss to get Swedish jets cheaper than Swedes: report
Image
By Agence France-Presse on Tuesday, December 11th, 2012

Switzerland will pay far less for the 22 fighter jets it is planning to buy from the Swedish company Saab than Sweden itself would pay for the aircraft, the Swiss public broadcaster SF reported.

Switzerland is to buy the JAS-39 Gripen combat jets for 100 million Swiss francs (82.9 million euros, $107 million) each, SF reported late Sunday, citing unnamed sources in both Switzerland and Sweden.

That price is between 15 to 30 percent below the level Sweden itself has agreed to pay for the planes, according to the broadcaster’s sources.

Stockholm has said it plans to buy between 40 to 60 Gripen jets, but has not said revealed how much it will pay for each.

A spokesman for the Swedish defence ministry refused on Monday to comment on the SF report.

Switzerland announced in August that it had agreed to the highly controversial deal to replace its ageing Northrop F-5E/F Tiger fighters, with deliveries set to start in 2018.

It said the deal was worth 3.13 billion Swiss francs, but that amount included related services and it was unclear how much Switzerland would actually pay for each jet.

Swiss defence ministry spokeswoman Sonja Margelist declined to specify the amount paid per plane, saying her ministry would only speak about the full amount of the deal.

The Swiss Gripen purchase, which is part of a larger order for the planes to be shared with Sweden in a bid to cut production costs, is controversial in Switzerland because it will require spending cuts in other areas.

Defence Minister Ueli Maurer has countered the criticism by insisting that the Gripen “was the cheapest” option compared with the French Dassault Rafale and the EADS Eurofighter.

The deal must still receive a green light from the Swiss parliament and could possibly still be derailed by a popular referendum.

The agreement has also been criticised in Sweden for handing over very pricy merchandise at discount rates.

“Switzerland has no plans whatsoever to contribute to Gripen’s development costs,” Anna Dahlberg, a commentator with the Swedish daily Expressen, lamented after the August announcement, pointing out that “the country chose Gripen simply because it was the cheapest alternative.
http://www.defencetalk.com/swiss-to-get ... ort-45924/
Image
إنا لله و إنا إليه راجعون ...


habiban
Banni Définitivement
Banni Définitivement
Messages : 294
Inscription : 03 avril 2012, 23:22

Re: Armée Suisse

Message par habiban » 13 décembre 2012, 15:40

Six drones pour une somme de 300 à 400 millions: l'armée suisse a décidé de casser sa tirelire. Deux sociétés israéliennes s'affrontent pour obtenir le marché
Image
Les drones ADS 95 Ranger de l'armée suisse devraient être remplacés...DR
En Suisse, l’armée a décidé de casser sa tirelire pour s’acheter six drones pour une somme de 300 à 400 millions. Deux sociétés israéliennes s’affrontent pour obtenir le marché: Israel Aerospace Industries avec son Heron 1 et Elbit avec son Hermes 900. Le vainqueur sera désigné en 2014 et le parlement débloquera (ou non) les crédits en 2015. Si c’est oui, les nouveaux avions sans pilote voleront en 2017 dans le ciel suisse.

Avant d’en arriver là, petit retour en arrière. La Suisse a lancé son premier drone dans les airs en 1988 grâce à une catapulte de 16 mètres. Les militaires sont conquis. Les commandes vont suivre. En 2001, l’aviation se dote de 26 drones aux couleurs pétantes, les ADS 95 Ranger. A quoi servent-ils? A la reconnaissance aérienne, à l’aide à la conduite de tir pour l’artillerie et à la direction des troupes au sol grâce à la transmission instantanée des images au poste de commandement. Comme le souligne Laurent Savary, porte-parole des Forces aériennes, «le Ranger amène ses propres informations ou confirme des informations reçues d’autres sources de renseignements».
Détecter les passages de frontière clandestins

Mais les drones ne servent pas qu’à l’armée. Ils sont aussi mis à la disposition de la police, pour de grandes manifestations type WEF de Davos, ou pour la surveillance des incendies de forêt et des catastrophes naturelles (glissements de terrain, inondations). Ils servent aussi aux gardes-frontière. Equipés d’une caméra à infrarouge, ils peuvent par exemple détecter des personnes qui entrent clandestinement dans le pays. Quand ils opèrent en Suisse romande, les drones décollent de l’aéroport de Payerne.

Pourquoi la Suisse veut-elle s’acheter de nouveaux drones? Parce que l’infirmerie se remplit. Sur les 26 appareils en service au début, seuls seize peuvent encore voler. Les autres ont rendu l’âme, ont été endommagés à l’atterrissage ou sont trop chers à réparer. Mais la raison principale, c’est que ces drôles de coucous apparaissent obsolètes au vu de l’évolution de la technologie. On ne peut plus continuer à les améliorer, comme on l’a fait au cours des dernières années.

Le problème de la protection de la vie privée

L’autonomie de vol du Ranger est très faible: quatre heures aujourd’hui contre près de… quarante heures demain avec son successeur. Mais ce n’est pas tout. Les nouveaux avions espions décollent et atterrissent sur commande par onde dirigée ou satellite. Ils volent par tous les temps et envoient instantanément des données multiples (images paysage ou infrarouges, cartes graphiques, etc.). Ces monstres, qui pèsent plus d’une tonne quand ils sont chargés, peuvent emmener du nouveau matériel. On entre donc dans une nouvelle dimension.

Et ce n’est qu’un début. Car un drone peut se révéler très intrusif. Ce n’est pas seulement un œil électronique, mais aussi une oreille et un senseur. Avec l’équipement adéquat, il peut enregistrer les conversations téléphoniques, intercepter les fax ou mémoriser les courriels. Ce qui pose bien sûr la question de la protection de la vie privée. C’est pour cela que le commandant des drones suisses, Othmar Flückiger, précise que ce type de moyens «devra encore faire l’objet d’une décision du commandement de l’armée». On ajoutera, vu les problèmes juridiques que cela pose, que la décision remontera jusqu’aux autorités politiques.

La nationalité du drone fera débat

A propos de politique, l’achat du futur drone ne passera pas comme une lettre à la poste au parlement. La conseillère nationale Evi Allemann (PS/BE), membre de la Commission de la politique de sécurité, a déjà fait savoir que d’acquérir un drone israélien met en péril la position de médiation de la Suisse au Proche-Orient.

A entendre les militaires, il n’y avait pas vraiment le choix. Les Israéliens et les Américains survolent le marché du drone. Mais les seconds ont été écartés, car la société en compétition n’a pas pu apporter la garantie d’exportation. Ce qui n’est pas le cas des deux sociétés en provenance d’Israël. Un pays avec lequel la Suisse collabore depuis de nombreuses années au niveau militaire.
(24 heures)

Créé: 13.11.2012, 07h21

0
11
Quand le prix du pain augmente , la liberté diminue.

Répondre

Revenir à « Europe et Amérique du Nord »