L'Industrie Militaire en Algérie

Venez discuter et débattre a propos de l'Armée Algérienne "uniquement" lorsque le sujet débattu ne concerne pas spécifiquement une armée (contrats, doctrine...).
Répondre

AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11855
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: L'Industrie Militaire en Algérie

Message par AAF 2020 » 03 janvier 2018, 18:26

Emploi/L’Armée va recruter 25 000 civils en 2018

Image
L’Armée algérienne (ANP) va recruter 25 000 civils pour ses différentes structures industrielles durant l’année 2018. C’est ce qu’a affirmé, aujourd’hui, dans un entretien publié par le quotidien arabophone «Echourouk», le général major, Rachid Chouaki, directeur des fabrications militaires au ministère de la défense nationale. Celui-ci dira que les jeunes qui vont être recrutés se compteront parmi les universitaires et les diplômés de la formation professionnelle. «Ils travailleront là où ils résident», dira l’officier supérieur de l’armée. Si l’ANP va procéder à ce recrutement massif c’est parce qu’il y aura de plus en plus de projet notamment pour ce qui est de la construction automobile. Le général major, Rachid Chouaki a rappelé, à cet effet, que l’industrie militaire dispose actuellement de dix sociétés à travers le territoire national exerçant dans diverses branches telles que la mécanique, le textile, l’électricité ou les industries chimiques, pour ne citer que celles-là. Pour ce qui est de la Société algérienne pour la fabrication des véhicules Mercedes Benz (SAFAV-MB) d’Aïn Bouchekif, de Tiaret, son usine atteindra en 2019, indique-t-il, la capacité de 25 000 unités, ce qui, de l’avis du général major, couvrira la demande nationale pour ce type de véhicules. «Nous allons atteindre un taux d’intégration de 30% en 2019. Nous travaillons avec notre partenaire technologique, Daimler, pour la mise en place d’une plateforme pour la construction de 15 000 camions et 1500 bus de transport urbain de marque Mercedes Benz, en plus de 6000 véhicules utilitaires de différents types. Nous allons également produire 25 000 moteurs, au niveau de l’usine de Oued Hmimine de Constantine, dont 17 000 à destination de l’usine des véhicules de poids lourd de Rouiba», a-t-il déclaré. Il faut rappeler, en dernier lieu, que l’armée compte récupérer aussi la SNVI (Société nationale des véhicules industriels) de Rouiba. C’est tous ces projets qui vont créer ces milliers de postes d’emploi.
http://www.algerie-focus.com/2018/01/em ... vils-2018/


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11855
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: L'Industrie Militaire en Algérie

Message par AAF 2020 » 14 janvier 2018, 18:28

Le Ministère de la Défense Nationale expose ses produits dans la capitale Malienne Bamako

Dans le cadre de la dynamique de relance de l'économie nationale, initiée par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense Nationale, visant à redynamiser et à encourager la production nationale et son exportation, et en exécution des instructions de Monsieur le Général de Corps d'Armée, Vice-Ministre de la Défense Nationale, Chef d'Etat Major de l'Armée Nationale Populaire visant le développement d'une base industrielle militaire forte et durable, des unités de production de l'Armée Nationale Populaire participent, du 13 au 29 janvier 2018, aux cotés de nombreuses entreprises nationales issues de différents secteurs à la Foire Internationale de Bamako au Mali.
ImageImage
La foire qui a été inaugurée samedi 13 janvier 2018, avec la participation de l'Algérie en tant qu'invité d'honneur, a connu une présence remarquable du Ministère de la Défense Nationale, représenté par plusieurs entreprises économiques dans l'industrie du textile, de l'habillement, du couchage, et de l'ameublement en plus de divers autres produits paramilitaires et civils, en exposant divers produits de hautes qualité et compétitivité issus de leurs unités de production suscitant l'engouement des visiteurs du stand du Ministère de la Défense Nationale.
ImageImage
Il convient de signaler que les établissements à caractère économique et industriel du Ministère de la Défense Nationale ont déjà participé l'année dernière à la foire de Nouakchott en Mauritanie avec des produits Algériens.
http://www.mdn.dz/site_principal/index.php?L=fr#

Avatar de l’utilisateur

Dragunov
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2061
Inscription : 19 septembre 2017, 18:55

Re: L'Industrie Militaire en Algérie

Message par Dragunov » 14 janvier 2018, 18:36

Bonne nouvelle.esperons que suite à ces expositions des clients potentiels feront leurs apparitions et que des ventes à l'étranger permetteront l'amélioration de la prod national et va motiver les différents établissements du MDN. :algerie01: :cheers:


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2630
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: L'Industrie Militaire en Algérie

Message par guidher » 15 janvier 2018, 19:50

Les sidérurgistes interpellent le général-major Ahmed Gaïd Salah
Quel avenir pour le complexe d’El Hadjar ?

L’Armée nationale populaire (ANP) étudie l’option de reprendre le complexe sidérurgique d’El Hadjar, comme cela a été le cas pour plusieurs usines civiles, notamment de constructions mécaniques (SNVI) et de textiles (Sonitext), et dont la plupart sont en difficulté financière.

L’industrie militaire algérienne serait intéressée par la récupération du complexe sidérurgique Sider El Hadjar de Annaba. En effet, selon des sources proches de la direction des fabrications militaires du ministère de la Défense nationale, l’armée algérienne étudie l’option de reprendre le complexe sidérurgique d’El Hadjar, comme cela a été le cas pour plusieurs usines civiles, notamment de constructions mécaniques (SNVI) et de textiles (Sonitext), et dont la majorité est en difficulté financière.

«Le complexe Sider El Hadjar, qui est appelé à fabriquer dans un proche avenir les produits plats, pourrait facilement se greffer à l’industrie de véhicules militaires algériens. En effet, il intégrera les ateliers de fabrication des camions et bus de la SNVI, de celle de production de véhicules de marque Mercedes Benz de Tiaret et des véhicules spéciaux de Constantine», plaident les mêmes sources.
Louable, cette action l’est à plus d’un titre, puisqu’elle répond à l’appel des sidérurgistes qui dénoncent quotidiennement une main basse externe sur la production de l’usine. «Nous préférons travailler sous la coupe de l’armée au lieu de laisser les rênes de notre complexe aux mains d’un clan d’opportunistes avec, paradoxalement, la complicité du syndicat et de la direction générale.

Avec la mise en application du partenariat public/privé (PPP), le capital de notre usine risque également d’être intégré par le secteur privé tel qu’a été le cas de Fertial avec Ali Haddad du FCE. A ce propos, nous faisons appel au vice-ministre de la Défense, le général-major Ahmed Gaïd Salah, qui réside à Annaba, d’œuvrer dans ce sens pour placer dans le giron de l’Armée nationale populaire l’usine d’El Hadjar et sauver cet outil de travail dont dépendent plus de 4500 travailleurs», espèrent les employés du complexe......
http://www.elwatan.com/actualite/quel-a ... 56_109.php


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11855
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: L'Industrie Militaire en Algérie

Message par AAF 2020 » 21 janvier 2018, 19:53

Directeur de la fabrications des systèmes de vidéosurveillance au ministère de la Défense pour "chourouk":4 000 caméras pour sécuriser la capitale et les lieux sensibles et les institutions publiques

Image


https://www.echoroukonline.com/ara/articles/546571.html


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11855
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: L'Industrie Militaire en Algérie

Message par AAF 2020 » 22 janvier 2018, 20:12

AAF 2020 a écrit :
14 janvier 2018, 18:28
Le Ministère de la Défense Nationale expose ses produits dans la capitale Malienne Bamako

Dans le cadre de la dynamique de relance de l'économie nationale, initiée par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense Nationale, visant à redynamiser et à encourager la production nationale et son exportation, et en exécution des instructions de Monsieur le Général de Corps d'Armée, Vice-Ministre de la Défense Nationale, Chef d'Etat Major de l'Armée Nationale Populaire visant le développement d'une base industrielle militaire forte et durable, des unités de production de l'Armée Nationale Populaire participent, du 13 au 29 janvier 2018, aux cotés de nombreuses entreprises nationales issues de différents secteurs à la Foire Internationale de Bamako au Mali.
ImageImage
La foire qui a été inaugurée samedi 13 janvier 2018, avec la participation de l'Algérie en tant qu'invité d'honneur, a connu une présence remarquable du Ministère de la Défense Nationale, représenté par plusieurs entreprises économiques dans l'industrie du textile, de l'habillement, du couchage, et de l'ameublement en plus de divers autres produits paramilitaires et civils, en exposant divers produits de hautes qualité et compétitivité issus de leurs unités de production suscitant l'engouement des visiteurs du stand du Ministère de la Défense Nationale.
ImageImage
Il convient de signaler que les établissements à caractère économique et industriel du Ministère de la Défense Nationale ont déjà participé l'année dernière à la foire de Nouakchott en Mauritanie avec des produits Algériens.
http://www.mdn.dz/site_principal/index.php?L=fr#


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2630
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: L'Industrie Militaire en Algérie

Message par guidher » 24 janvier 2018, 00:07

Industrie : Tension à la SNVI Rouiba
Les résolutions prises le 10 décembre dernier par le Conseil des participations de l’Etat suscitent inquiétudes et interrogations parmi les travailleurs de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) de Rouiba.

Cette importante entreprise publique, qui emploie plus de 6000 personnes, pourrait bientôt subir une restructuration. Les représentants syndicaux des travailleurs des unités du centre du pays ont observé un sit-in avant-hier devant la direction générale pour exprimer leurs «inquiétudes par rapport au contenu de la résolution du CP n° 02/157». Selon eux, le nouveau schéma organisationnel risque de priver la SNVI de ses filiales de base, celles spécialisées en mécanique et en forge. «Ces dernières, qui fonctionnent avec 400 employés, vont être cédées à l’EPIC Gpim du ministère de la Défense nationale (MDN) qui aura 60% du capital de l’entreprise alors la SNVI et l’ENMTP auront 20% chacune. Donc, nous on va s’occuper de l’emboutissage et du montage des camions et des bus, pas plus. Les ateliers réservés à cet effet comptent 1400 employés, mais on ne peut rien y entreprendre sans les divisions de la mécanique et de la forge.

Autrement dit, le développement SNVI sera tributaire de ses nouveaux partenaires», s’indigne un syndicaliste de la division du véhicule industriel. Et d’ajouter : «Nous ne sommes pas contre le MDN, mais on a entendu parler d’un privé qui aura sa part du gâteau et qui n’a jamais été cité dans la résolution du CPE».

Dans une déclaration rendue publique, les syndicalistes parlent «d’un climat de doute et d’incompréhension» au complexe de Rouiba, accentué notamment «par la rapidité éclair» constatée dans la l’application des décisions des pouvoirs publics. Ils n’ont pas manqué de s’interroger «sur les objectifs réels recherchés à travers cette manière de faire», qu’ils considèrent «comme un plan d’affaiblissement de la SNVI, qui commence à retrouver la voie de la relance de ses activités à tous les niveaux». «En 2017, on a réalisé 70% de nos objectifs, soit près de 1500 véhicules avec un chiffre d’affaires de plus de 14 milliards de centimes. Cette année, on a un plan de charge assez conséquent. On a signé des contrats pour la fabrication de 2000 bus de transport scolaire. C’est vous dire que rien ne justifie la décision du CPE», souligne un autre syndicaliste.
http://www.elwatan.com/actualite/indust ... 78_109.php


tayeb
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 9791
Inscription : 17 janvier 2013, 17:26

Re: L'Industrie Militaire en Algérie

Message par tayeb » 25 janvier 2018, 21:19


Avatar de l’utilisateur

KI?
Arif (عريف)
Arif (عريف)
Algeria
Messages : 182
Inscription : 01 avril 2012, 09:58
Localisation : France

Re: L'Industrie Militaire en Algérie

Message par KI? » 28 janvier 2018, 11:52

Merci pour le reportage Tayeb,vraiment très intéressant surtout la parties où il confirme le partenariat avec Léonardo (ex. AW)pour l'usine de montage d’hélicoptère (à 13mn).

Avatar de l’utilisateur

saladin
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1295
Inscription : 31 mars 2012, 21:04
Localisation : Algérie

Re: L'Industrie Militaire en Algérie

Message par saladin » 28 janvier 2018, 12:47

c'est quoi cette Entreprise (Enzon Allemagne) dont parle le Général Chouaki (17 mn), spécialisé en Systèmes Electronique, avec qui le MDN est en Partenariat, et elle fabrique quoi comme Produits ?

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5735
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: L'Industrie Militaire en Algérie

Message par sadral » 28 janvier 2018, 13:26

saladin a écrit :
28 janvier 2018, 12:47
c'est quoi cette Entreprise (Enzon Allemagne) dont parle le Général Chouaki (17 mn), spécialisé en Systèmes Electronique, avec qui le MDN est en Partenariat, et elle fabrique quoi comme Produits ?
C'est HENSOLDT ex Carl Zeiss Optronics devenue filiale d'AIRBUS specialisée en optronique ... leur site https://www.hensoldt.net/about-us/our-company/

Il fait partie de l'actionnariat de la SCAFSE = Société Commune Algérienne de Fabrication de Systèmes Electroniques située a Sidi-Bel-Abbes
https://www.hensoldt.net/about-us/our-global-footprint/
About HENSOLDT
HENSOLDT is a globally leading supplier of premium sensors for reconnaissance and surveillance purposes. The company was formed from Airbus’ defence electronics activities, which were spun off from the Airbus Group in 2017 and have now entered the market together with the former Airbus DS Optronics as a new sensor house under the brand name of HENSOLDT. With a workforce of some 4,000 employees, HENSOLDT generates revenues of approximately €1 billion per year.

Since 1896 the name of Hensoldt has stood for combat-proven, reliable and precise targeting and observation optics for handguns right up to heavy weapon systems. The product range of HENSOLDT Optronics includes optical units, sights, spotters, night vision devices and image intensifiers. With approximately 800 employees at its German sites in Oberkochen and Wetzlar as well as in Irene (South Africa), Belo Horizonte (Brazil), Seoul (South Korea) and Sidi bel Abbès (Algeria), HENSOLDT Optronics, previously known as Carl Zeiss Optronics and now a business line of HENSOLDT Holding Germany, develops, designs and produces optronic, optical and precision-engineered products for military, civil and security applications.
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.

Avatar de l’utilisateur

geronimo
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 7052
Inscription : 26 mars 2012, 19:45

Re: L'Industrie Militaire en Algérie

Message par geronimo » 28 janvier 2018, 19:23

tayeb a écrit :
25 janvier 2018, 21:19
Perspectives tres prometeuses :algerie01:
Image

Avatar de l’utilisateur

saladin
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1295
Inscription : 31 mars 2012, 21:04
Localisation : Algérie

Re: L'Industrie Militaire en Algérie

Message par saladin » 29 janvier 2018, 13:18

sadral a écrit :
28 janvier 2018, 13:26
saladin a écrit :
28 janvier 2018, 12:47
c'est quoi cette Entreprise (Enzon Allemagne) dont parle le Général Chouaki (17 mn), spécialisé en Systèmes Electronique, avec qui le MDN est en Partenariat, et elle fabrique quoi comme Produits ?
C'est HENSOLDT ex Carl Zeiss Optronics devenue filiale d'AIRBUS specialisée en optronique ... leur site https://www.hensoldt.net/about-us/our-company/

Il fait partie de l'actionnariat de la SCAFSE = Société Commune Algérienne de Fabrication de Systèmes Electroniques située a Sidi-Bel-Abbes
https://www.hensoldt.net/about-us/our-global-footprint/
About HENSOLDT
HENSOLDT is a globally leading supplier of premium sensors for reconnaissance and surveillance purposes. The company was formed from Airbus’ defence electronics activities, which were spun off from the Airbus Group in 2017 and have now entered the market together with the former Airbus DS Optronics as a new sensor house under the brand name of HENSOLDT. With a workforce of some 4,000 employees, HENSOLDT generates revenues of approximately €1 billion per year.

Since 1896 the name of Hensoldt has stood for combat-proven, reliable and precise targeting and observation optics for handguns right up to heavy weapon systems. The product range of HENSOLDT Optronics includes optical units, sights, spotters, night vision devices and image intensifiers. With approximately 800 employees at its German sites in Oberkochen and Wetzlar as well as in Irene (South Africa), Belo Horizonte (Brazil), Seoul (South Korea) and Sidi bel Abbès (Algeria), HENSOLDT Optronics, previously known as Carl Zeiss Optronics and now a business line of HENSOLDT Holding Germany, develops, designs and produces optronic, optical and precision-engineered products for military, civil and security applications.
Merci sadral pour la clarification et les liens :) . notre ami Chouaki, il faut qu'il fasse des effort dans la prononciation :D .


deyaziz
Muqaddam (مقدم)
Muqaddam (مقدم)
Algeria
Messages : 4467
Inscription : 03 avril 2012, 18:20

Re: L'Industrie Militaire en Algérie

Message par deyaziz » 29 janvier 2018, 17:34

il s'exprime dans une langue étrangère, il le fait très bien, puis sa n’a aucune espèce d’importance que lui ou un autre responsable Algérien trouve quelques petites difficultés phonétiques quand il s’exprime en français rapidement , je trouve que c’est normale, Ce n’est pas notre langue maternelle, si vous entendez des européens non français s’exprimer en cette langue alors vous serez certainement très étonné. La majorité des cadres militaires Algériens sont polyglottes contrairement à leurs homologues dans d’autres armées occidentales en particulier. :avo:

Avatar de l’utilisateur

saladin
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1295
Inscription : 31 mars 2012, 21:04
Localisation : Algérie

Re: L'Industrie Militaire en Algérie

Message par saladin » 30 janvier 2018, 08:50

Tu crois que ce n'est pas important de bien prononcer les mots pour bien se faire comprendre ! ; tu sais, on a pris l'habitude dans notre pays (une bien mauvaise habitude) à apprendre les langues sans faire l'effort de la bonne prononciation; l'accent peut même faire le charme dans le parlé de quelqu'un en langue étrangère, mais il faut que ça reste compréhensible. Enfin, c'est pas grave.

Répondre

Revenir à « Discussions »