Contrôle et sécurisation des frontières

Parlez ici,des engagements récents de l'ANP (terrorisme, tensions territoriales, engagements extérieurs...)
Répondre

AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Contrôle et sécurisation des frontières

Message par AAF 2020 » 30 août 2016, 20:48



kamel6002
Raqib (رقيب)
Raqib (رقيب)
Algeria
Messages : 468
Inscription : 25 janvier 2013, 19:14

Re: Contrôle et sécurisation des frontières

Message par kamel6002 » 01 septembre 2016, 08:07

Après le mur avec le Maroc, L’Algérie creuse des tranchées à ses frontières avec la Tunisie et la Lybie.

Image

L’Algérie a adopté dernièrement une batterie de mesures visant à renforcer la protection de ses longues et poreuses frontières terrestres contre une menace extérieure qui est de plus en plus importante. Selon nos informations, la mise en œuvre de ces nouvelles dispositions a débuté depuis six mois avec la construction de tranchées tout au long de la bande frontalière avec la Libye d’abord et puis récemment avec la Tunisie à l’est du pays.

Ces tranchées ont une largeur de six mètres pour une profondeur de six mètres, précise notre source. Aucun projet de mur aux frontières n’est prévu pour l’instant. Ces projets sont directement gérés par l’armée nationale.
http://www.tsa-algerie.com/20160831/apr ... sie-libye/

Avatar de l’utilisateur

Chifboubara
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1703
Inscription : 17 mars 2016, 23:21

Re: Contrôle et sécurisation des frontières

Message par Chifboubara » 03 septembre 2016, 09:22

Je trouve très intéressante et de plus en plus professionnelle la communication autour de la protection des frontières. (Vue de l'extérieur). Elle est plus claire, la reprise par les autres médias est moins déformée. C'est très important.
Algeria to build security wall along Libya border

Algeria to build security wall along Libya border
Image
A three metre high wall is hoped to curb the influx of ISIL fighters
World Bulletin / News Desk
Algeria looks set to build a 120 kilometre-long wall along its border with Libya, Algerian and Libyan media sources reported.
The wall along the 600-mile border is another step in a list of upgraded security measures Algeria is undertaking to improve its counter-terrorism initiatives. Measuring three metres in height, and lined with barbed wire, it is hoped the wall will curb the movement of ISIL militants and arms smugglers from entering the Sahara from Libya.
It is thought the wall will alter Algeria’s position as a regional mediator. According to Geoff Porter, president of North Africa Risk Consulting, Algeria will attempt to avoid “trespassing on another sovereign territory” with the aims of solely protecting itself rather than intervening in the pursuit of external threats.
Tunisia has also announced plans to build its own 100-mile-long security fence along the country’s eastern border with Libya in light of the attacks carried out by ISIL last year at a beach resort in Sousse and a museum in Tunis. The perpetrators of the attacks were reported to have been trained in camps in Libya.
source: Middle East Monitor
Source : http://www.worldbulletin.net/haberler/1 ... bya-border

Il y a une chose également qui a retenu mon attention, c'est la gestion de la contrebande.

À part celle des armes (et autres produits stupéfiants spécialités du voisin momo-narco), la gestion se fait à priori en douceur. Ce que je veux dire, c'est que certains trafics de produits licites entre états vont basculer, par la force des choses et par le renforcement de la frontière, vers la légalité. Ex. L'activité de l'ex trafiquant de pièces détachées ne doit pas disparaître mais basculer du côté légal avec déclaration et paiement d'impôt pour un état qui se respecte.

L'officialisation des transactions va faire que les sangliers auront moins les marges de manœuvres existantes grâce à la clandestinité (menace, chantage, complicité facilité etc.. des sangliers avec les trafiquants).

En parallèle, même si je fais un petit hs sur ce topic sécuritaire (les problématiques étants liées), je trouve intéressante la polémique liée à la taxe imposée par les amis tunisiens aux algériens.

Je vais en choquer certains... mais ils ont raisons : cela se fait dans de nombreux pays pour financer diverses infrastructures et services....

Le citoyen lambda refuse de payer une taxe (c'est un sport national) mais il veut la sécurité, les routes.... gratuitement. Les algériens dépensent par ailleurs à l'intérieur de la Tunisie mais un état c'est "un tout".

Et puis si ce cher citoyen refuse de payer, que dire du trafiquant...

Pour résumer, la position de l'état est :

- je suis souple pour les échanges de personnes et marchandises légales en contrepartie d'indemnités pour vous assurer sécurité (policiers, gendarmes..), routes...
- impitoyable avec les trafiquants de marchandises illicites et autres passagers illicites (cochons poilus à deux pattes = haram)
«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: Contrôle et sécurisation des frontières

Message par guidher » 07 septembre 2016, 13:10

L’Algérie face à la menace d’infiltrations terroristes à partir de la Libye
Algérie : Le péril Daech est-il écarté ?
L’ANP a renforcé le dispositif militaire à la frontrière avec la Libye depuis que le groupe terroriste Daech s’est incrusté dans le pays voisin. Action couplée au nettoyage des foyers terroristes en Algérie.


La défaite annoncée des groupes terroristes affidés à Daech à Syrte et Benghazi suscite un soulagement en Libye, mais quelques inquiétudes en Algérie. Bien que contentes de voir les groupes terroristes chassés des principales régions libyennes, les autorités algériennes ne peuvent pas ne pas craindre un éventuel repli de ces hordes en Tunisie, mais aussi et surtout au sud-est de l’Algérie.

Une crainte tout à fait légitime en raison, notamment, de la longueur de la bande frontalière qui sépare le Sud algérien de l’immense désert libyen. Cette crainte est également motivée par le nombre ahurissant de caches d’armes découvertes sur cette bande frontalière depuis la chute du régime de Mouammar El Gueddafi, en 2011.

La menace terroriste venant du territoire libyen est une réalité que l’Algérie a amèrement vécue en janvier 2013. Tout le monde se souvient encore de l’attaque terroriste contre le site gazier de Tiguentourine dans la wilaya d’Illizi, qui s’est soldée par la mort de 38 employés expatriés et l’élimination de 33 terroristes. Cette attaque avait été exécutée par un groupe terroriste qui s’était introduit par la frontière avec la Libye longue de 982 km.

L’absence d’une autorité militaire dans cette partie de l’extrême Sud-Ouest libyen facilite le mouvement des groupes terroristes connectés aux trafics en tout genre. L’immense zone allant du sud de Ghadamès au fin fond de l’erg de Mourzouk est un véritable no man’s land. C’est aussi un vaste territoire hors de contrôle et source de tous les dangers pour notre pays. Depuis l’attaque de Tiguentourine, l’Algérie a substantiellement renforcée sa présence militaire toute le long de la frontière libyenne, fermée et soumise à une surveillance particulière.

Le blindage de cette zone frontalière, grâce notamment à la mobilisation d’importants moyens humains et matériels, a permis à l’Algérie de faire face à des intrusions de terroristes stationnés en Libye. Mais le risque zéro n’existe pas. Et les groupes terroristes excellent dans les techniques d’intrusion. Pour parer à toute éventualité, les forces armées algériennes creusent des tranchées sur tout le tracé de cette frontière. Ainsi, par tous ces moyens mobilisés, l’Algérie a-t-elle éloigné la menace terroriste de Daech ?

Le risque est toujours là, même s’il reste minime en raison notamment de l’expérience humaine et des moyens matériels dont dispose l’armée algérienne. Daech pourrait tenter un coup d’éclat à la frontière, mais il n’aura aucune chance de pouvoir s’installer sur le sol algérien, comme il l’a fait en Libye ou en Tunisie. L’effort de guerre consenti par l’Algérie a abouti au démantèlement total de toutes les organisations terroristes activant sur le sol national (GIA, GSPC, Al Qaîda…).

Ce qui reste de «poches» terroristes n’ont aucun lien organique avec les organisations terroristes transnationales comme Daech. Le plus rassurant, c’est que l’armée algérienne resserre l’étau autour de ces petits groupuscules aux mouvements très réduits en raison d’un maillage militaire des plus denses, couvrant les zones à risque. Les capacités de l’Algérie à faire face aux attaques terroristes ne sont plus à démontrer.

Les coups assénés aux groupes terroristes sont tels qu’il n’y a plus d’attentat depuis plus d’une année. Le dernier groupe affidé à Daech a été totalement démantelé en juillet dernier. Il s’agit de Jund Al Khilafah (Les soldats du califat) qui n’existe plus en tant qu’organisation, selon le ministère de la Défense nationale.

La menace terroriste viendrait donc de l’extérieur. Plus exactement des longues zones frontalières qu’a l’Algérie avec des pays comme la Libye, le Niger et le Mali. D’où cette crainte qui incite automatiquement à redoubler de vigilance et à renforcer le dispositif sécurité déjà en place à notre frontière avec la Libye et les autres pays voisins. Daech ne constitue pas une menace pour l’Etat algérien, qui est bien armé pour affronter toute forme de terrorisme. Mais l’Algérie reste l’une des cibles de cette organisation terroriste qui garde une force de nuisance qui lui permettrait de perpétuer un attentat terroriste.
http://www.elwatan.com/une/algerie-le-p ... 48_108.php


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: Contrôle et sécurisation des frontières

Message par guidher » 14 septembre 2016, 22:39

84 Marocains interpellés par l’ANP
des gardes-frontières relevant du secteur opérationnel de Tlemcen ont appréhendé 84 immigrants clandestins de nationalité marocaine et saisi près de 2 000 litres de carburant destiné à la contrebande.
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/ ... 1894&cid=2

Avatar de l’utilisateur

BerrouLana
Muqaddam (مقدم)
Muqaddam (مقدم)
Algeria
Messages : 3240
Inscription : 31 mars 2012, 01:05
Contact :

Re: Contrôle et sécurisation des frontières

Message par BerrouLana » 14 septembre 2016, 23:27

Les marocains chopés dans plusieurs opérations ou une seule :?: :!:
Image


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: Contrôle et sécurisation des frontières

Message par guidher » 15 septembre 2016, 15:59

arrestation d un autre groupe
Arrestation de 29 clandestins marocains à Tlemcen
Des éléments des gardes-frontières et de la Gendarmerie nationale ont arrêté 31 immigrants clandestins dont 29 sont de nationalité marocaine à Tlemcen, a annoncé ce mercredi 14 septembre le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. La nationalité des deux autres immigrants n’a pas été précisée.
Dimanche, des unités des gardes-frontières de la wilaya de Tlemcen « ont appréhendé, 84 immigrants clandestins de nationalité marocaine et saisi 1.920 litres de carburant destinés à la contrebande ».

Par ailleurs, et dans le cadre de la lutte contre l’émigration clandestine, les Garde-côtes ont déjoué à Ténès, dans la wilaya de Chlef et à Annaba, des tentatives d’émigration clandestine de 30 personnes à bord d’embarcations de construction artisanale, selon le MDN.
http://www.tsa-algerie.com/20160914/arr ... a-tlemcen/


kamel6002
Raqib (رقيب)
Raqib (رقيب)
Algeria
Messages : 468
Inscription : 25 janvier 2013, 19:14

Re: Contrôle et sécurisation des frontières

Message par kamel6002 » 18 septembre 2016, 16:40

Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, et dans la suite des investigations continues relatives au démantèlement d’un réseau de trafic de drogue activant sur l’axe Béni Ounif–Béchar–Adrar/ 3° RM, un détachement de l’ANP a arrêté en coordination avec les services de la Sûreté Nationale, le 17 septembre 2016, deux (02) narcotrafiquants et saisi une autre quantité de kif traité s’élevant à (70) kilogrammes, ainsi que deux (02) véhicules touristiques.

A Bordj Badji Mokhtar et In Guezzam/ 6° RM, des détachements de l’ANP ont intercepté (12) contrebandiers et saisi un (01) camion, (32) tonnes de denrées alimentaires, (22) groupes électrogènes et (13) marteaux piqueurs.

A Biskra/ 4° RM, un détachement de l’ANP a appréhendé un contrebandier à bord d'un (01) véhicule utilitaire chargé de (03) quintaux de cuivre.
http://www.mdn.dz/site_principal/index. ... te18092016


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: Contrôle et sécurisation des frontières

Message par guidher » 30 septembre 2016, 20:38

Lutte antiterroriste: arrestation de 5 libyens armés

Un détachement de l’Armée Nationale Populaire relevant du secteur opérationnel d’In Amenas/ 4° RM, a intercepté, aujourd’hui, vendredi 30 septembre, cinq (05) personnes de nationalité libyenne à bord de trois véhicules tout-terrain en possession d’un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, un fusil de chasse et deux paires de jumelles, indique le MDN dans un communiqué.

"Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, et suite à une embuscade tendue à Debdeb, près des frontières, un détachement de l’Armée Nationale Populaire relevant du secteur opérationnel d’In Amenas/ 4° RM, a intercepté, aujourd’hui 30 septembre 2016 à 15h00, cinq (05) personnes de nationalité libyenne à bord de trois (03) véhicules tout-terrain en possession d’un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, un fusil de chasse et deux (02) paires de jumelles."
http://www.ennaharonline.com/fr/news/44467.html


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: Contrôle et sécurisation des frontières

Message par guidher » 14 octobre 2016, 12:22

Algérie - L’armée a fait échouer 85 tentatives d’infiltration d’éléments armés depuis la Tunisie (médias)
Les « rapport sécuritaires » cités par le site web de l’hebdomadaire tunisien Réalités indiquent que ces 85 tentatives ont eu lieu durant les deux derniers mois.
Selon le site web de l’hebdomadaire tunisien Réalités, qui cite es « rapport sécuritaires », l’armée algérienne a fait échouer, rien que durant les deux derniers mois, 85 tentatives d’infiltration en territoire algérien d’éléments armés tunisiens d’à Al Qaida, d’Al Tawhid, entre autres organisations, ainsi que de membres d’organisations jihadistes libyennes.

Ces éléments, indiquent les sources de Réalités, ont utilisé des véhicules avec de fausses plaques d’immatriculation tunisiennes et algériennes en vue de faire entrer des lots d’armement en Algérie, en soutien aux organisations jihadistes algériennes.
Réalités rapporte la déclaration d’une source sécuritaire tunisienne au journal tunisois Al Sabah selon laquelle les organisation jihadistes libyennes utilisent des véhicules immatriculés en Tunisie pour faire entrer des armes en Algérie.
Cette même source a déclaré à Al Sabah que l’Algérie mène actuellement des discussions avec ses voisins, dont la Tunisie, afin de les amener à améliorer leur dispositif de contrôle des frontières.
http://www.maghrebemergent.info/actuali ... edias.html


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Contrôle et sécurisation des frontières

Message par AAF 2020 » 06 novembre 2016, 20:08

Construction d’un mur à la frontière Algéro-Tunisienne : L’Algérie ceinture ses frontières


L’Algérie a finalement décidé d’opter pour un «système» radical en vue de mieux gérer les problèmes qui découlent de l’immensité de ses frontières. Après la construction, avérée, d’un mur avec le Maroc, elle entreprend actuellement la construction d’une autre muraille, aux frontières libyennes et tunisiennes, cette fois-ci pour mettre fin aux menaces d’infiltrations terroristes.

Abla Chérif - Alger (Le Soir) - Les informations circulent avec force détails tout comme cela avait été le cas durant tous les longs mois qu’a duré l’édification de la muraille à l’ouest du pays. Ainsi apprend-on, les responsables du projet ont commencé à creuser, il y a plusieurs semaines déjà, une tranchée de 3 mètres de profondeur sur un parcours de 365 km.
Selon les informations que nous détenons, l’opération se serait achevée et suivie par la construction d’un mur dont la hauteur avoisine les 8 m. Ce mur de séparation, doit-on le préciser, concerne la bande frontalière avec la Tunisie, un pays soumis à une forte pression des éléments terroristes de Daesh pouvant constituer une menace pour l’Algérie.
Ces terroristes sont, comme on le sait, en provenance de Libye essentiellement, ce qui a poussé les autorités algériennes à décider de ceinturer également la bande frontalière avec ce pays en proie à une situation chaotique.
Les détails de cette entreprise ne sont pas disponibles pour le moment, mais à en croire les informations distillées par des médias américains (comme CNN) qui semblent suivre de près la situation, la décision a été arrêtée par le ministère algérien de la Défense pour éviter l’infiltration des éléments de l’organisation terroriste Daesh et endiguer par là même le phénomène du trafic d’armes et de la contrebande.
Toutes ces informations n’ont soulevé à aucun moment des commentaires de la part des autorités algériennes. Bien au contraire, des médias réputés proches du pouvoir ont pris en charge le dossier en mettant en avant des arguments sécuritaires et en rendant même publiques des photos de ces murailles. Exactement comme cela avait été le cas avec l’affaire du mur construit à la frontière marocaine. Avec le temps, ce projet, qui avait fait couler tant d’encre, a fini par livrer tous ses secrets. L’on sait, à présent, que ce mur a été construit par les Algériens au moment où les marocains édifiaient une muraille similaire de leur côté.
Au cours de l’année précédente, les autorités marocaines avaient mis en place une clôture de plus de 159 km de long pour, disait-on, «protéger le Maroc contre les terroristes, le trafic de drogue, la contrebande et l’immigration clandestine»… Au même moment, l’Algérie, débordée par le phénomène de la contrebande et menacée par l’infiltration d’éléments terroristes, entreprenait de creuser des tranchées de 7 m de long et 8 m de profondeur. Très vite, elle a entrepris de construire le fameux mur qui s’érigeait en même temps côté marocain. Un projet colossal, qui a pris fin il y a quelques mois à peine avec la mise en place supplémentaire d’une clôture géante de fil barbelé électrifié.
Selon les informations que nous avons obtenues, cette opération a immédiatement permis de constater une diminution du taux de trafic dans la région. «L’Algérie, nous dit-on, n’avait d’autre choix que de ceinturer ses frontières, trop vastes, trop poreuses, pour résister plus longtemps aux pressions externes.
De cette manière, cela permettra aux forces de l’ANP, mobilisées de manière incroyable, de souffler.»
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/ ... 4366&cid=2


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: Contrôle et sécurisation des frontières

Message par guidher » 06 novembre 2016, 22:59

Un narcotrafiquant abattu, 6 autres arrêtés et plus de 17 qx de kif traité saisis dans le Sud et l'Ouest de l'Algérie
Un narcotrafiquant a été abattu et six (6) autres ont été arrêtés samedi dans le Sud et l'Ouest du pays par les Gardes-frontières et des détachements combinés de l'Armée nationale populaire, qui ont saisi plus de 17 quintaux de kif traité, précise dimanche le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.

"Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, des Gardes-frontières ont mis hors d'état de nuire, le 05 novembre 2016, un narcotrafiquant et arrêté deux (02) autres, au nord de la wilaya de Tindouf/3° région militaire et saisi cinq (05) quintaux de kif traité, un véhicule tout-terrain et une motocyclette", précise le MDN.

Au niveau de la 2e Région militaire, "des détachements combinés de l'Armée nationale populaire ont arrêté dans de distinctes opérations menées à Tlemcen, Naâma et Aïn Témouchent, quatre (04) narcotrafiquants et saisi dÆimportantes quantités de kif traité sÆélevant à 12 quintaux et 19 kilogrammes".
Par ailleurs, des éléments de la Gendarmerie nationale et des Gardes-frontières ont arrêté "quarante (40) immigrants clandestins de différentes nationalités à Tlemcen, Relizane, Mostaganem, El Bayadh/2°RM et In Salah/6°RM", conclut le communiqué.
http://www.elwatan.com/actualite/un-nar ... 41_109.php


Topic author
Sifax
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2573
Inscription : 31 mars 2012, 12:44

Re: Contrôle et sécurisation des frontières

Message par Sifax » 09 novembre 2016, 20:15

L’Algérie déploie la surveillance électronique et des drones à la frontière avec le Maroc (9 novembre 2016 | Par Riyad Hamadi)
a
L’Algérie déploie des moyens sophistiqués pour la surveillance de ses frontières avec le Maroc. Un responsable du ministère de la Justice a, en effet, annoncé, ce mercredi 9 novembre à Bechar, « la matérialisation » d’un système de surveillance technique et électronique des frontières terrestres du pays notamment celles du sud-ouest du pays, rapporte l’agence officielle APS.

« Des moyens adéquats tant mobiles que fixes seront mis en place pour la sécurisation et la surveillance de ces frontières », a déclaré ce responsable en précisant qu’en « plus des patrouilles et autres brigades mixtes, des caméras infrarouges, des radars mobiles, des moyens aériens notamment des drones, ainsi que des procédés de surveillance par satellites seront mis à profit pour la surveillance, la sécurisation et le contrôle de nos vastes frontières dans le sud-ouest qui concerne une bande de 3,058 km ».

Il s’exprimait lors d’une rencontre sur la sécurisation des frontières. La DGSN, la gendarmerie, les Douanes et le MDN ont participé à cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du plan de stratégie 2016-2019 de l’administration des Douanes.

Ce même responsable a souhaité le renforcement de la coordination entre l’ANP et les autres corps de sécurité. « Nous suivons et contrôlons de près les opérations de lutte contre les différents réseaux de criminels qui activent à proximité de nos frontières. Nous soutenons (…) la lutte contre le trafic de drogue et sa commercialisation illégale et autres psychotropes et nous souhaitons aussi le renforcement de la coordination entre les services de sécurité et l’ANP à toutes les échelles de la prévention et de la lutte contre ces réseaux », a-t-il dit.

Entre janvier et la fin octobre 2016, au niveau de « la bande frontalière de la wilaya de Bechar avec le Maroc qui englobe un linéaire de 533 km, nous avons procédé à la saisie au cours des opérations de sécurisation et surveillance des frontières (…) d’une quantité de 12 049,33 kg de kif traité et ce au cours de 22 affaires de trafics de drogue et dans lesquelles étaient impliqués 168 personnes », a-t-il précisé.

« Nos efforts n’ont pas été vains en matière de lutte contre les réseaux de trafiquants de drogue où depuis janvier à la fin octobre une saisie 12 109,454 kg de kif traité a été effectuée par nos brigades mobiles des gardes-frontières et ce au cours de 30 affaires concernant ce type de crime et auxquelles ont été impliqués 28 trafiquants dont trois (3) ont été abattus », a-t-il ajouté.

Les frontières nationales notamment terrestres du sud-ouest du pays « sont en butte aux activités des narcoterroristes qui s’adonnent à des multiples activités illégales qui portent atteinte à la sécurité du pays et à l’économie nationale », a indiqué le représentant du ministère de la Défense nationale.

« Les narcotrafiquants et les contrebandiers activent en commun avec les terroristes des différents groupes criminels qui activent dans les pays voisins à nos frontières, d’où la nécessité d’une vigilance constante et du renforcement de la coordination dans les domaines liés aux renseignements, à la prévention et à la lutte sur le terrain contre ces criminels dont les activités criminelles concernent en plus du trafic de drogue, la contrebande et la commercialisation illégale d’armes et de munitions », a-t-il soutenu.

Pour le représentant de la DGSN, les efforts fournis par les services de sécurité « ont permis de réaliser des résultats probants sur le terrain, de même que le confortement de notre expérience en matière de lutte contre les réseaux de trafiquants de drogue et autres contrebandiers à travers nos frontières du sud-ouest du pays ».
http://www.tsa-algerie.com/20161109/lal ... ere-maroc/

Avatar de l’utilisateur

FULCRUM
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 5784
Inscription : 27 mars 2012, 22:46

Re: Contrôle et sécurisation des frontières

Message par FULCRUM » 09 novembre 2016, 23:50

Hahaha, un drone qu'on vois sur Google Earth et c'est tout :lol:
Image

Avatar de l’utilisateur

tahiadidou
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2010
Inscription : 17 septembre 2012, 23:17
Localisation : Not in Algiers

Re: Contrôle et sécurisation des frontières

Message par tahiadidou » 10 novembre 2016, 03:35

Je retiens deux choses:
1. C'est un représentant du Ministère de la Justice (probablement Douanes) qui en parle. Bizarre.
2. Le meme représentant souhaite un
renforcement de la coordination avec les services de sécurité et de l'ANP
Pratiquement ca veut dire qu'elle n'existe probablement pas :roll: Si c'est vrai ce serait grave dans la période actuelle.

Répondre

Revenir à « Engagements Actuels de l'ANP »