Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

De l'époque numide aux temps modernes.
Répondre

AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11806
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

Message par AAF 2020 » 28 février 2018, 16:44

Tlemcen : Il y a 62 ans l’ALN prenait le camp militaire de Had Sbabna

La 62e anniversaire de la bataille de Had Sbabna, située à 14 km du sud de Marsat Ben M'hidi et à 10 Kms de la frontière algero-marocaine, a été commémoré mercredi en présence des autorités civiles et militaires de la wilaya. Cette commémoration a été marquée également par une conférence animée par le moudjahid Mohamed Taleb qui a livré l’historique de cette bataille.

Selon le conférencier, dans la nuit du 19 au 20 février 1956 les moudjahidines ont assiégé le camp militaire de Had Sbabna. Une fois arrivés au seuil du camp, ils ont commencé à tirer sur les officiers français ainsi que sur les militaires algériens de l'armée française, qui avaient rejeté l'appel de l'ALN. Les moudjahidines se sont ensuite emparés de 150 fusils.

Lors de cette attaque à laquelle ont pris part quelque 60 moujahids, un seul combattant est tombé au champ d’honneur
http://www.sudhorizons.dz/fr/la-destina ... had-sbabna


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11806
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

Message par AAF 2020 » 01 mars 2018, 16:32

Le 4ème Régiment des Fusiliers Marins à Jijel s'honore de porter le nom du Chahid Boudjemaa Tahar

En commémoration de la Journée Nationale du Chahid, et en exécution de la décision du Haut Commandement de l'Armée Nationale Populaire, Monsieur le Général Commandant de la Façade Maritime Est/5ème RM au nom du Commandant de la 5° Région Militaire, a présidé, le 28 février 2018, la cérémonie de baptisation du 4ème Régiment des Fusiliers Marins à Jijel, au nom du Chahid Boudjemaa Tahar.
5RM01032018_2.jpg
5RM01032018_3.jpg
La cérémonie a eu lieu en présence d'Officiers, de Cadres de la Région, ainsi que les autorités locales. A l'issue, des cadeaux symboliques ont été remis à la famille du Chahid.
5RM01032018_4.jpg
5RM01032018_5.jpg
http://www.mdn.dz/site_principal/index.php?L=fr#
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11806
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

Message par AAF 2020 » 13 mars 2018, 20:56

Wilaya IV historique : La puissance de la Katiba Zoubiria

Universitaires et moudjahidine ont mis l'accent, hier à Blida, sur la puissance et la force de la Katiba Zoubiria, relevant de la Wilaya IV historique, dans sa résistance aux forces coloniales françaises auxquelles elle a infligé des pertes matérielles et humaines importantes tout au long de sa période de combat allant de 1957 à 1959. Dans leurs interventions lors d'une journée d’études sur la «Wilaya IV historique : la Katiba Zoubiria modèle», ouverte par le chef du Commandement régional des forces de défense aérienne du territoire au niveau de la 1re Région militaire, le général Arslan Ouertsi, des universitaires et moudjahidine ont souligné la «grande réputation acquise par cette Katiba, à l’époque, suite aux succès réalisés dans ses batailles contre les forces coloniales françaises». «La force de frappe de cette Katiba, créée en février 1957, était telle que l’ennemi colonial français l’avait surnommée la ‘‘Katiba fantôme’’», a indiqué Mohamed Lahcène Zeridi, maître de conférences à l’université Alger 2, dans sa communication, assurant que le problème d’approvisionnement en armes, qui était posé avec acuité dans la Wilaya IV historique, vue son éloignement des frontières Est et Ouest, «ne constituait nullement une entrave pour cette Katiba, qui avait remporté de nombreuses victoires face à l’ennemi». Cette Katiba, forte de 115 moudjahidine, veillait, lors des batailles qu’elle menait, à récupérer le plus grand nombre possible de pièces d’armes, appliquant en cela le principe «Ton arme est chez ton ennemi», a ajouté le conférencier, soutenant que la Katiba Zoubiria avait «mené et gagné sa première bataille en avril 1957, en décimant un bataillon entier de l'armée ennemie, auprès duquel elle a pu récupérer une vingtaine de pièces d’armes.» Toujours à propos de l'histoire de cette Katiba, baptisée au nom du Chahid Tayeb Slimane Zoubiri, tombé au champ d’honneur en défendant près de 400 étudiants qui étaient en route pour rejoindre l’Armée de libération nationale (ALN), l'universitaire Zeridi n’a pas manqué de citer les cinq personnalités qui se sont succédé aux commandes de ce bataillon, à savoir Sid Ahmed Chiffa, Si Larbi Cherchali, Abdelkader Lekhel, Lakhdar Bourekâa et enfin, Ahmed Louhi, considéré comme son dernier chef, avant sa dislocation et division en petits groupes en 1959.
Concernant les causes à l’origine de sa désintégration en petits groupes de pas plus de six éléments chacun, Saidi Meziane, de l'Ecole normale supérieure, a cité principalement le plan Challe, basé sur une grande démonstration de force (aérienne et terrestre) de l’armée coloniale, en vue de liquider la Révolution algérienne. Dans leurs témoignages, à l’occasion, les moudjahidine Belkacem Mitidji et Abderrahmane Belhadj Salama ont mis l’accent sur la stratégie de combat de cette Katiba, qui s'est basée sur l’occupation de sites stratégiques en zones montagneuses pour surveiller l’ennemi et épier ses gestes, en attendant la nuit pour l’attaquer. (APS)
http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/121185


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11806
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

Message par AAF 2020 » 18 mars 2018, 21:16



AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11806
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

Message par AAF 2020 » 19 mars 2018, 19:30

Le Centre d'Information Territorial d'Oran s'honore de porter le nom du Chahid Boubernase Mohamed

Dans le cadre de la baptisation des structures et des sites relevant du Ministère de la Défense Nationale aux noms des Chouhada et Moudjahidine de la Glorieuse Guerre de Révolution, et en exécution de la décision du Haut Commandement de l'Armée Nationale Populaire, le Centre d'Information Territorial d'Oran/ 2° Région Militaire s'est honoré, aujourd'hui lundi 19 Mars 2018, de porter le nom du Chahid Boubernase Mohamed, lors d'une cérémonie présidée par le Général Major, Chef d'Etat Major de la Deuxième Région Militaire.
2RM19032018_1.jpg
2RM19032018_2.jpg
La cérémonie a vu la présence d'officiers, de cadres de la région et d'autorités locales. A l'issue, des cadeaux symboliques ont été remis à la famille du Chahid.
http://www.mdn.dz/site_principal/index.php?L=fr#
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11806
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

Message par AAF 2020 » 19 mars 2018, 20:15

19 MARS 1962 - 19 MARS 2018:IL Y A 56 ANS, IL SIGNAIT LES ACCORDS D'EVIAN : intraitable Krim Belkacem
P180319-15.jpg
A la tête de la délégation algérienne, composée de Mohamed Seddik Benyahia, Rédha Malek, Tayeb Boulahrouf, Ahmed Boumendjel, Saâd Dahlab, M'hamed Yazid et Ahmed Francis, ses compagnons de combat jeunes et brillants, il négociera l'indépendance de l'Algérie sans concession.

La date du 19 Mars est un des repères précieux qui a marqué l'histoire de l'Algérie. Celui qui a mis fin à plus de sept longues années d'une guerre de libération exceptionnelle menée par des femmes et des hommes d'exception. Comme seule l'Algérie sait les enfanter. Pour la sortir d'une longue nuit coloniale qui a duré plus de 130 années. Pour mener son peuple vers la liberté, la lumière. Le nom de Krim Belkacem demeure à ce titre une référence et reste intimement lié à ce combat, à cette Algérie une et indivisible dont ont rêvé lui et ses compagnons d'armes. Il incarne à plus d'un titre, le fabuleux parcours d'un révolutionnaire algérien contre le colonialisme français et l'impérialisme pour la liberté des peuples à disposer d'eux-mêmes. La date du 19 Mars couronnera cet objectif et restera intimement lié au nom de Krim Belkacem pour l'éternité sans doute.
Ce n'est guère entretenir le culte de la personnalité que de l'élever à ce rang. Ce n'est que lui rendre justice et à travers lui à tous ceux qui se sont sacrifiés pour ce pays. Certains au péril de leur vie alors qu'ils auraient pu la croquer à pleines dents. Des jeunes femmes et des jeunes hommes tout juste sortis de l'adolescence pour bon nombre d'entre eux. D'autres se sont retirés sur la pointe des pieds pour que l'Algérie indépendante se construise... Le 19 Mars ne peut être évoqué sans avoir une pensée particulière pour eux. La délégation, qui devait négocier pour honorer le serment fait aux martyrs, de ne déposer les armes qu'une fois l'Algérie libérée, sera conduite par un baroudeur: Krim Belkacem. Il sera secondé par des hommes qui feront briller de mille feux une diplomatie algérienne née dans les maquis. Avec Mohamed Seddik Benyahia, Rédha Malek, Tayeb Boulahrouf, Ahmed Boumendjel, Saâd Dahlab, M'hamed Yazid et Ahmed Francis, ses compagnons de combat jeunes et brillants, il négociera l'indépendance de l'Algérie sans concession. Retour sur des négociations qui auront duré plus de dix mois. 20 mai 1961, il est près de 11h du matin. Le soleil s´est déjà levé sur la ville d´Evian, (Haute-Savoie, France).
L´hôtel du Parc reçoit les deux délégations algérienne et française. Il s´agit de mettre fin à une colonisation féroce qui a duré plus de 130 ans. Les pourparlers peuvent commencer, mais sans témoin. Que veut-on cacher au monde? Cette plaie béante qui s´appelle Algérie, solidement accrochée et tatouée au fronton de la patrie des droits de l´homme? Ou bien, tout simplement, la détermination farouche d´indépendance d´une poignée de jeunes Algériens emmenés par celui que l´on surnomma «le Lion des djebels»? A ce moment-là, personne ne savait que le sort du mythe de l´Algérie française était désormais définitivement scellé. Les négociateurs français auront beau se démener pour garder sous leur coupe ne serait-ce qu'un pan de ce territoire qu'ils ont occupé pendant plus d'un siècle, mais c'était sans compter sur la détermination de leurs vis-à-vis algériens. Ils ne cèderont pas un pouce de ce territoire qui les a vus naître.
Un serment fait aux martyrs. Et à tout un peuple qui aspire à sa liberté. Krim Belkacem ne les décevra pas. Il sera sans concession. Comme à la première heure. Celle où il a décidé de se donner corps et âme pour l'indépendance de cette terre qui l'a enfanté. Elle portera l'empreinte de ses ancêtres berbères. Celle de Massinissa et de Jugurtha. Il livrera son dernier combat contre l'ennemi. Pour une Algérie libre. De Tamanrasset à Alger. De Annaba à Maghnia... C'est autour de cet objectif atteint au prix de sacrifices et du don de soi que s'est forgée l'unité du pays. Toute une vie qui se résume à un foisonnement d´espoirs et de désillusions qui ont mené l´Algérie à la liberté. Krim Belkacem aura donné sans compter et sans calcul à une patrie martyrisée pour qu´elle retrouve sa dignité. Force est de constater qu'elle ne le lui a rendu que mesquinement.
Un combat que devraient méditer ceux qui, allégrement et en toute inconscience, ont tendance à hypothéquer, par les temps qui courent, cette liberté arrachée par de jeunes Algériens, qui n'ont pas hésité un seul instant à faire don de leur vie.
C'est dans cette droite ligne que s'inscrit le parcours de Krim Belkacem. Une vie dédiée, par un homme d'un courage hors du commun, à l'Algérie. A inscrire dans les manuels d'histoire pour que le 19 Mars ne soit pas qu'une date commémorative.
http://www.lexpressiondz.com/actualite/ ... kacem.html
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11806
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

Message par AAF 2020 » 20 mars 2018, 17:42

LE GROUPEMENT DES INFRASTRUCTURES MILITAIRES ’’CHAHID TAFHI MESSAOUD’’
arton28652-5f3d3.jpg
OUARGLA - Le siège du Groupement régional des travaux d’infrastructures militaires d’Ouargla, relevant de la 4ème Région militaire (4ème RM), a été baptisé lundi du nom du Chahid Tafhi Messaoud.

Coïncidant avec la commémoration de la journée nationale de la Victoire, la cérémonie de baptisation a été présidée par le commandant de la 4ème RM, le général-major Abderazzak Cherif, en présence notamment d’officiers supérieurs et cadres de la 4ème RM, de membres de la familles du Chahid, de moudjahidine et de compagnons d’armes du Chahid.

Intervenant en application du programme arrêté par le haut commandement de l’Armée nationale populaire (ANP) portant baptisation des structures et installations militaires de noms de Chouhada de la glorieuse Révolution, cette opération a donné lieu à la remise d’un lot de cadeaux symboliques à la famille du Chahid.

Né en 1928 dans la région d’El-Alia, daïra d’El-Hedjira (Ouargla), le Chahid Tafhi Messaoud, qui a appris le Saint Coran dès son jeune âge dans les écoles coraniques de la région d’El-Meghaïer où s’était installée sa famille, a rejoint ensuite les rangs de l’Armée de libération nationale (ALN) en 1957.

Il a activé entre les régions de Guerrara, Ouargla et Oued-Righ, puis a été chargé, avec d’autres compagnons, d’acheminer des armes de la Tunisie à travers les frontières Sud-est du pays, avant d’être arrêté par les forces coloniales puis exécuté en 1958 dans les environs de Biskra.
http://www.ouargla-aps.dz/spip.php?article28652
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11806
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

Message par AAF 2020 » 17 mai 2018, 09:02

GHARDAÏA:LE SECTEUR MILITAIRE BAPTISE ’’CHAHID ABDELKADER BOUKHARI’’

GHARDAIA - Le siège du secteur militaire de Ghardaïa, relevant de la 4ème Région militaire, été baptisé mardi du nom du Chahid Abdelkader Boukhari, lors d’une cérémonie présidée par le général-major Abderrazak Cherif, commandant de la 4ème RM.

En présence des autorités locales civiles et de hauts cadres militaires de la 4ème RM ainsi que les membres de la famille du chahid, le général-major Abderrazak Cherif a procédé à la levée de voile sur l’enseigne apposée sur le portail de la structure militaire et portant le nom du chahid Abdelkader Boukhari.

Selon les responsables militaires, cette cérémonie s’inscrit dans le cadre des instructions du haut commandement de l’Armée nationale populaire (ANP) visant à immortaliser les sacrifices des Chouhada de la région en baptisant les structures et unités militaires de leurs noms.

La baptisation de cet établissement du nom d’un Chahid de la Révolution, à l’occasion de la célébration du 73ème anniversaire du massacre du 8 mai 1945, permet de rappeler les sacrifices consentis par le peuple algérien et d’honorer la mémoire des valeureux Chouhada et moudjahidine, tout en renforçant la fierté à l’égard de la glorieuse Révolution de Novembre 1954, ont-t-ils souligné.

L’occasion a donné lieu à l’organisation, au siège du secteur militaire de Ghardaïa, d’une réception symbolique marquée par une remise de cadeaux aux représentants de la famille du Chahid Abdelkader Boukhari. Natif de Métlili (wilaya de Ghardaïa) en 1930, au sein d’une famille paysanne, il rejoignit en 1956 les rangs de la Révolution dans la même région, ou il a accompli plusieurs missions jusqu’à ce qu’il soit arrêté et emprisonné par les forces coloniales.

Torturé à mort dans les geôles du colonisateur à Ghardaïa, le corps du Chahid Abdelkader Boukhari, abandonné en mars 1960 dans le lit de l’oued Métlili, n’a jamais été retrouvé.
http://www.ouargla-aps.dz/spip.php?article29058


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11806
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

Message par AAF 2020 » 19 mai 2018, 15:21

Baptisation du siège du Secteur Opérationnel Nord-Est In Amenas au nom du Chahid Ben Mbarek Maamer [/size
Baptisation14052018_2.jpg
En continuation de l’opération de baptisation des édifices et des infrastructures relevant du Ministère de la Défense Nationale, et en exécution des instructions du Haut Commandement de l’Armée Nationale Populaire.
Le Général Major Cherif Abderrezak à présidé, le 14 mai 2018, au nom de Monsieur le Général de Corps d'Armée Vice-Ministre de la Défense Nationale, Chef d'Etat-Major de l'Armée Nationale Populaire, la cérémonie de baptisation du siège du Secteur Opérationnel Nord-Est In Amenas au nom du Chahid " Ben Mbarek Maamer ".
La cérémonie a vu la présence de la famille du Chahid, des membres de la famille révolutionnaire ainsi que les Autorités locales. A l'issue de cette cérémonie la famille du Chahid a reçu des présents symboliques.
http://www.mdn.dz/site_principal/index.php?L=fr#
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11806
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

Message par AAF 2020 » 19 mai 2018, 15:28

Des unités de l'Armée Nationale Populaire baptisées aux noms des Chouhada de la Glorieuse Révolution de Novembre
bap08052018_3.jpg
Au niveau de la 5ème Région Militaire, Monsieur le Général-Major Commandant de la 5ème Région Militaire a présidé, la cérémonie de baptisation du Cercle des prestations médico-sociales au nom du Chahid «Fayceli Ahmed».
Dans le même contexte, le premier Régiment des Parachutistes Commandos/5ème Région Militaire a été baptisé au nom du Chahid Laghrour Abèss et le Centre du Service Nationale de Constantine/5ème RM a été baptisé au nom du Chahid Belaala El-tayeb dans deux cérémonies présidées par monsieur le Général-Major Adjoint du Commandant de la 5ème Région Militaire, au nom du Commandant de la 5ème Région Militaire.
De même, Monsieur le Général Chef d'Etat-Major de la 5ème Région Militaire a présidé, au nom du Commandant de la 5ème Région Militaire, la cérémonie de baptisation du Centre du Service Nationale de Annaba au nom du Chahid Kayel Mohamed El-Arbi.
D'autre part, le Bataillon 502 de Radar de Détection et Contrôle/5ème RM s'est honoré de porter le nom du Chahid Hayen Rachid, dans une cérémonie présidée par le Commandant Régional de Défense Aérienne au nom du Commandant de la 5ème Région Militaire.
http://www.mdn.dz/site_principal/index.php?L=fr#
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11806
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

Message par AAF 2020 » 09 juillet 2018, 17:40

LE SECTEUR MILITAIRE BAPTISE CHAHID SAID ABDELHAI

EL-OUED - Le secteur militaire de la wilaya d’El-Oued a été baptisé du nom du Chahid Said Abdelhai, lors d’une cérémonie présidée par le commandant de la 4ème Région militaire, le général-major Cherif Abderrazak, à l’occasion de la célébration de la double fête de l’Indépendance et de la Jeunesse.

Cette opération s’inscrit dans le cadre du programme arrêté par le commandement de l’Armée nationale populaire portant baptisation des structures et établissements relevant du ministère de la Défense nationale du nom de chouhada de la glorieuse Révolution, a indiqué le directeur régional par intérim de la Communication, l’Information et l’Orientation à la 4ème RM, le colonel Cherif Dif.

Une cérémonie a été organisée, à l’occasion, en l’honneur de la famille du Chahid au cours de laquelle des cadeaux symboliques leur ont été remis.

Le Chahid Said Abdelhai, natif d’El-Oued en 1927 et issu d’une famille modeste très attachée à la patrie et ayant le sens du sacrifice pour son indépendance, a appris très le jeune le Coran et la langue arabe, avant de poursuivre ses études et d’être promu en 1954 de l’Université Zitouna (Tunisie).

Il a commencé à militer au sein du mouvement national alors qu’il était étudiant à Tunis, où il a été désigné membre de l’Union des étudiants algériens. Il rejoignit les rangs de l’Armée de libération nationale dans la wilaya Une historique (Aurès) au déclenchement de la Révolution en 1954.

Il a été chargé en 1956 de représenter la Révolution en Tunisie, avant de tomber au champ d’honneur en 1957 en territoire tunisien.
http://www.ouargla-aps.dz/spip.php?article29501


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11806
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

Message par AAF 2020 » 27 août 2018, 18:05

Le siège du 21e régiment de missiles sol-air de Laghouat baptisé du nom du Chahid Madah Atia

OUARGLA – Le siège du 21ème régiment de missiles sol-air de Laghouat, relevant de la 4ème région militaire (4ème RM-Ouargla ), a été baptisé lundi du nom du Chahid Madah Atia lors d’une cérémonie présidée au nom du commandant de la 4ème RM, par le commandant de l’école d’application de la défense contre avions (DCA), le général Bouaziz Hafid, indique un communiqué de la 4ème région militaire.

Cette cérémonie à laquelle ont pris part des officiers, des cadres de la 4ème RM, des autorités de la wilaya de Laghouat, moudjahidine et compagnons du chahid, a été organisée dans le cadre des festivités marquant la commémoration de la journée nationale du Moudjahid qui coïncide avec le double anniversaire de l’offensive du Nord-Constantinois (20 août 1955),et du congrès de la Soummam( 20 août 1956) .

Des cadeaux symboliques ont été remis lors de cette cérémonie à la famille du chahid.

Né le 29 novembre 1938 à Laghouat, chahid Madah Atia a rejoint les activités révolutionnaires en 1958. Il a mené dans la même année une action militaire courageuse dans la ville de Laghouat.

Le chahid a regagné la zone 5 avant de rejoindre les rangs du troisième commandos. Il a pris part durant son parcours révolutionnaire à de nombreux accrochages avec les forces ennemies, avant de tomber au champ d’honneur le 5 décembre 1959, lors d’une bataille à Djebel Gourou dans la région d’Aflou (wilaya de Laghouat).

L'opération de baptisation de structures militaires relevant de la 4ème RM est inscrite dans le cadre de l’application des instructions du haut commandement de l’armée nationale populaire (ANP) portant la baptisation de structures et installations relevant du ministère de la Défense nationale aux noms de Chouhada de la glorieuse révolution, afin de s’inspirer de leur bravoure et sacrifice pour que vive l’Algérie dans la liberté et la dignité
http://www.aps.dz/regions/77683-le-sieg ... madah-atia


leraincy
Banni Définitivement
Banni Définitivement
Morocco
Messages : 819
Inscription : 06 septembre 2017, 14:56

Re: Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

Message par leraincy » 31 août 2018, 15:37

http://www.aps.dz/regions/72945-tlemcen ... ellaoucene

C'est mon Village,les anciens m'ont parle de cette bataille.

Avatar de l’utilisateur

geronimo
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 7004
Inscription : 26 mars 2012, 19:45

Re: Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

Message par geronimo » 13 septembre 2018, 20:30

Mort de Maurice Audin : Macron reconnaît la responsabilité de la France

Pour la première fois depuis la fin de la guerre d'Algérie, un président français va reconnaître officiellement que la mort de Maurice Audin, professeur de mathématiques arrêté et torturé en juin 1957, a été rendue possible par un système légalement institué.
Affaire Maurice Audin : la France amorce un virage mémoriel avec l’Algérie
audin-592x296-1536836120.jpg
Depuis le petit appartement dans lequel réside la veuve de Maurice Audin, le président français Emmanuel Macron a ouvert le 13 septembre une nouvelle page en reconnaissant non seulement l'assassinat de ce mathématicien communiste, mais aussi le « système d’État » ayant permis le crime.

La petite rue de Bagnolet, en banlieue parisienne, était envahie par les berlines de la présidence française et les caméras des télévisions le 13 septembre, aux alentours de 14 heures. C’est là que réside Josette Audin, âgée de 87 ans et veuve de Maurice Audin, ce mathématicien communiste et anticolonialiste assassiné par des parachutistes de l’armée française en 1957.

Dans un immeuble des plus classiques, dans un « petit appartement », selon les mots de Pierre Mansat, président de l’Association Maurice-Audin et ex-élu communiste interrogé par Jeune Afrique, le président français Emmanuel Macron est resté plus d’une heure en compagnie de Josette Audin, de sa fille Michèle et son fils Pierre Audin.
https://www.jeuneafrique.com/629229/pol ... -lalgerie/
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Image

Avatar de l’utilisateur

geronimo
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 7004
Inscription : 26 mars 2012, 19:45

Re: Post-it: Les Héros de La Résistance Algérienne [1830-1962]

Message par geronimo » 13 septembre 2018, 21:10

Guerre d'Algérie: Trois questions pour comprendre l'affaire Maurice Audin et la déclaration de Macron

HISTOIRE Emmanuel Macron a demandé « pardon » au nom de l’Etat français à la veuve de Maurice Audin, tué par des militaires français pendant la guerre d’Algérie…
Maurice Audin, le jeune mathématicien communiste disparu à Alger en juin 1957 après avoir été arrêté par des militaires français et officiellement porté disparu après une évasion, a en fait été tué par un parachutiste, affirme un livre qui vient de paraître. — - AFP
Il aura fallu attendre 61 ans pour qu’un président français s’exprime sur les causes de la mort de Maurice Audin. Ce jeune mathématicien disparu pendant la bataille d’Alger est devenu le symbole des nombreux disparus de cette guerre d’indépendance.
Qu’est-ce que l’affaire Maurice Audin ?

Maurice Audin est un mathématicien et militant du Parti communiste algérien arrêté le 11 juin 1957 à Alger, en pleine guerre d’Algérie (1954-192). Il a 25 ans et ne réapparaîtra jamais après son arrestation.

D’après les explications officielles de l’époque, le père de trois enfants se serait évadé au cours d’un transfert. Mais les circonstances de son arrestation puis de sa disparition n’ont jamais été totalement élucidées. Sa femme Josette est convaincue qu’il a été étranglé par un lieutenant parachutiste.

Selon l’historien Pierre Vidal-Naquet, auteur d’un livre sur cette affaire*, Maurice Audin a été tué par l’officier de renseignements chargé d’interroger cet homme suspecté d’aider le Front de libération nationale (FLN). Dans un autre ouvrage**, le journaliste Jean-Charles Deniau conclut qu’il a été tué par un sous-officier français sur ordre du général Jacques Massu, patron de la 10e division parachutiste pendant la bataille d’Alger. Un ordre répercuté par le général Paul Aussaresses qui a reconnu avoir torturé pendant la guerre d’indépendance.
Qu’a fait Emmanuel Macron ce jeudi ?

Le président s’est rendu au domicile de la veuve de Maurice Audin pour lui demander « pardon » pour la mort de son époux et reconnaître la responsabilité de l’Etat français dans la disparition du jeune homme.

Son prédécesseur François Hollande avait déjà décidé d’ouvrir les archives concernant Maurice Audin en 2013. En 2014, il avait déclaré que « les documents et les témoignages dont nous disposons aujourd’hui sont suffisamment nombreux et concordants pour infirmer la thèse de l’évasion qui avait été avancée à l’époque. Maurice Audin ne s’est pas évadé. Il est mort durant sa détention ».

Ce jeudi, Emmanuel Macron est allé un peu plus loin en reconnaissant, « au nom de la République française, que Maurice Audin a été torturé puis exécuté ou torturé à mort par des militaires qui l’avaient arrêté à son domicile ».
Comment cette déclaration est-elle reçue en France et en Algérie ?

Alger a réagi via le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni. Il a qualifié le geste d’Emmanuel Macron de « pas positif louable », rapporte le site de Radio Algérie. Il a ajouté que cette annonce « est une preuve qu’il y aura davantage de reconnaissances », signe qu’il y a encore des attentes côté algérien.

Pour l’historien spécialiste de la guerre d’Algérie, Benjamin Stora, qui avait accompagné Emmanuel Macron lors de sa visite à Alger en décembre 2017, il s’agit d’une « décision historique ». « Cette déclaration d’Emmanuel Macron s’inscrit, à mon avis, dans la grande tradition des décisions de reconnaissance historique (comme, dans un autre registre et une autre proportion, le discours de Jacques Chirac sur le Vel’d’Hiv). Elle va plus loin que les prises de position des précédents chefs d’Etat, et marque un seuil sur lequel il sera bien difficile de revenir », estime-t-il dans une tribune publiée sur le site du Monde.

L’historien du colonialisme Alain Ruscio souligne auprès de l’AFP le « front primordial » qu’a été l’affaire Audin dans la lutte anticoloniale, « une sorte d’étendard ».

Chez les politiques français, le geste du président a été immédiatement salué à gauche, et au premier chef par le parti communiste qui plaide depuis des décennies aux côtés de la famille. Pierre Laurent y voit « une victoire historique de la vérité et de la justice », se réjouissant que tombe « un mensonge d’État qui durait depuis 61 ans ».

https://www.20minutes.fr/societe/233610 ... ion-macron
Image

Répondre

Revenir à « Histoire Militaire Algérienne »