Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

De l'époque numide aux temps modernes.
Répondre

force
Arif Awal (عريف أول)
Arif Awal (عريف أول)
Messages : 386
Inscription : 30 mars 2012, 18:14

Re: Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

Message par force » 30 octobre 2013, 18:27

Frontière algéro-marocaine dans les 60's

Image

Avatar de l’utilisateur

anzar
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 14093
Inscription : 21 mars 2012, 11:50

Re: Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

Message par anzar » 30 octobre 2013, 18:31

Joli :super: mais c'est pas en 63, à l'époque l'aérodrome militaire de Colomb-Béchar et celui de Mechria étaient encore sous contrôle français et ceux-ci avaient refusé que les avions de combat y opèrent, les seuls avions autorisés c'était les transports et les Evasan
Image


deyaziz
Muqaddam (مقدم)
Muqaddam (مقدم)
Algeria
Messages : 4453
Inscription : 03 avril 2012, 18:20

Re: Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

Message par deyaziz » 30 octobre 2013, 23:09

anzar a écrit :Joli :super: mais c'est pas en 63, à l'époque l'aérodrome militaire de Colomb-Béchar et celui de Mechria étaient encore sous contrôle français et ceux-ci avaient refusé que les avions de combat y opèrent, les seuls avions autorisés c'était les transports et les Evasan
l'arrivé a Tindouf de nos Mig-15 ou 17 s'est vue quelques années plu tard je ne me souviens pas exactement, les pilotes utilisaient un partie de la chaussée Bechar -tindouf pour décoller et atterrir avant d’aménager un piste, aujourd'hui grâce a Dieu Tindouf a son aéroport international et sa base aérienne.


Djaaf
2nd classe (FAR-Maroc)
2nd classe (FAR-Maroc)
Morocco
Messages : 3577
Inscription : 20 février 2013, 14:34

Re: Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

Message par Djaaf » 31 octobre 2013, 00:18

deyaziz a écrit :
anzar a écrit :Joli :super: mais c'est pas en 63, à l'époque l'aérodrome militaire de Colomb-Béchar et celui de Mechria étaient encore sous contrôle français et ceux-ci avaient refusé que les avions de combat y opèrent, les seuls avions autorisés c'était les transports et les Evasan
l'arrivé a Tindouf de nos Mig-15 ou 17 s'est vue quelques années plu tard je ne me souviens pas exactement, les pilotes utilisaient un partie de la chaussée Bechar -tindouf pour décoller et atterrir avant d’aménager un piste, aujourd'hui grâce a Dieu Tindouf a son aéroport international et sa base aérienne.
Aéroport national, et non international

Avatar de l’utilisateur

anzar
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 14093
Inscription : 21 mars 2012, 11:50

Re: Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

Message par anzar » 31 octobre 2013, 01:35

C'est quoi la définition d'un aéroport internationale :?:
Image


deyaziz
Muqaddam (مقدم)
Muqaddam (مقدم)
Algeria
Messages : 4453
Inscription : 03 avril 2012, 18:20

Re: Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

Message par deyaziz » 31 octobre 2013, 11:46

anzar a écrit :C'est quoi la définition d'un aéroport internationale :?:
Un aéroport international est un aéroport équipé pour gérer des vols de et vers d’autres pays , et tout ce qu'il faut comme installations pistes et équipements pouvant accueillir tout type d’avions, services de police des frontières ou de gendarmerie nationale de douanes et tout le reste scanners etc… comme les aéroports de Boufarik , Bechar Tamanrasset Djanet Hassi Messaoud et presque tous ceux du nord du pays, avant quand j'ai connu Tindouf (1979), c’était un aéroport national seulement :avo:

Avatar de l’utilisateur

abdelK
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1806
Inscription : 30 mars 2012, 18:14
Localisation : Parmi les anges et les démons.

Re: Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

Message par abdelK » 01 novembre 2013, 11:07

Djaaf a écrit : Aéroport national, et non international
Il reste avant tout à vocation nationale mais si tu voyais le nombre de délégations internationales qui y atterrissent chaque année...
Dernière modification par abdelK le 01 novembre 2013, 11:13, modifié 1 fois.
Image
l'Algérie qu'on insulte dans tous ses gestes quotidiens
rappellera que la discorde ne naît jamais d'un malentendu
mais de la méconnaissance et de l'irrespect.


Malek Haddad


Djaaf
2nd classe (FAR-Maroc)
2nd classe (FAR-Maroc)
Morocco
Messages : 3577
Inscription : 20 février 2013, 14:34

Re: Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

Message par Djaaf » 01 novembre 2013, 11:11

abdelK a écrit :
Djaaf a écrit : Aéroport national, et non international
Il reste avant tout à vocation nationale mais si tu voyais le nombre de délégations internationales qui y atterrissent chaque année...
Peut etre mais elles prennent les lignes aeriennes telles que Alger-Tindouf pas Washington-Tindouf. J'ai juste que c'etait un aeroport national, pas qu'il ne recevait pas d'etrangers

Avatar de l’utilisateur

abdelK
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1806
Inscription : 30 mars 2012, 18:14
Localisation : Parmi les anges et les démons.

Re: Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

Message par abdelK » 01 novembre 2013, 11:13

Djaaf a écrit :
abdelK a écrit :
Djaaf a écrit : Aéroport national, et non international
Il reste avant tout à vocation nationale mais si tu voyais le nombre de délégations internationales qui y atterrissent chaque année...
Peut etre mais elles prennent les lignes aeriennes telles que Alger-Tindouf pas Washington-Tindouf. J'ai juste que c'etait un aeroport national, pas qu'il ne recevait pas d'etrangers
Il y a bien un service de PAF dans l'aéroport.
Image
l'Algérie qu'on insulte dans tous ses gestes quotidiens
rappellera que la discorde ne naît jamais d'un malentendu
mais de la méconnaissance et de l'irrespect.


Malek Haddad


Falcon
Arif (عريف)
Arif (عريف)
Messages : 105
Inscription : 07 mai 2013, 22:40
Localisation : Paris

Re: Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

Message par Falcon » 25 avril 2014, 21:41

sabot2012 a écrit :@[email protected] perso je ne suis pas la pour dire ou pas qu on a gagné cette confrontation car finalement c est du passé mais on en parle car c est a cause de ce conflit que les relations entre les deux pays sont mauvaises depuis 63 je dirait même plus : votre relation avec les français qui ont tué plusieurs millions d’algériens durant les 132 de colonisation violé les femme en tournantes coupé les oreilles torture a l Electricité tiré a bout portant sur des innocents bombardé des villages entier déporté les populations je ne parle pas des algériens jetés dans la seine etc et malgré tout ça vous vous êtes réconciliés en 2012 avec la visite historique de hollande
quand au Maroc et beih petit conflit de quelques jours et guerre froide pendant 50 ans va comprendre

On peut pardonner à celui qui vous combat, même si la violence du combat est très rude, mais on ne peut pas pardonner la trahison, d'un peuple arabo-berbère et musulman sujet de l une des plus grosse fortune du monde ( 7 milliard de dollars ) !!!!!!!! Voilà la différence... Votre difficulté c est que vous ne semblez pas comprendre cela.
Je pense que le Maroc n à pas encore trouve la proie à la taille de son estomac, guerre des sables avec l Algérie ça ne passe pas, amgalla ça ne passe pas, avec la RASD ça ne passe pas, je vous suggère de tenter l enclave du rocher avec l Espagne.. Oh pardon ça ne passe pas non plus.. Alors la faut trouver plus petit que le rocher... Bon courage et je vous déconseille ceuta.

Vous devriez louer le courage de l Algérie qui a lutte pour son indépendance au lieu de nous tomber dessus quelques mois après notre victoire historique.

Inchallah peut être que le temps réparera ces traumatismes.

Bien à vous.


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11852
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

Message par AAF 2020 » 20 août 2014, 15:57

Version soviétique de l'histoire de la Guerre des Sables
La longue lutte du peuple algérien pour l'indépendance a pris fin avec le retrait des troupes coloniales françaises et la reconnaissance du nouvel Etat. A partir de ce moment-là, le gouvernement algérien a porté son attention sur les problèmes territoriaux avec ses voisins. Une des zones contestées a été riche partie du minerai de fer du désert du Sahara, situé dans la région frontalière du nord-ouest de Tindouf. Dans les jours de la présence française que la zone contestée a été progressivement occupé par les sociétés minières marocaines, sur lequel aucun homme a attiré l'attention, mais après l'indépendance, l'Algérie n'allait pas mettre en place avec la situation. 8th Octobre 1963, plus de 500 soldats algériens ont été portées à l'approche de la zone frontalière contestée et a déménagé à une attaque surprise. Le 10 Octobre, les Algériens ont été prises avant-postes armée marocaine dans les oasis de Hassi-Beida et Tindzhub. Réponse n'a pas été longue à venir.

Marocaine et MiG
La base de l'avion de combat de la Force aérienne royale marocaine en 1963 était un escadron de MiG-17, obtenu à partir de l'URSS. Le contrat pour la fourniture de chasseurs soviétiques a été signé lors du réchauffement des relations entre les deux pays, et le coût pour les consommateurs en quantité modérée suffisante: 12 MiG-17F et deux MiG-15UTI Marocains payé 2,3 millions de dollars. En plus de ovetskaya côté engagés à fournir assemblage d'aéronefs, la formation des pilotes marocains et entretien 100% de fonctionnement des machines dans les 6 mois.
10 février 1961 tous les appareils commandés est arrivé au port de Casablanca à bord d'un cargo soviétique, après quoi ils ont été livrés à l'ancienne base aérienne américaine Ben Slimane, où ils ont commencé le déballage et l'assemblage. équipe de l'usine, qui est arrivé de l'Union soviétique pour l'assemblage et le test de travail était composé de 30 personnes. Le premier lot de huit MiG-17 et MiG-2 15UTI oblёtana et a été affecté à la partie marocaine par la loi du 25 Avril 1961, qui a été signé par le commandant formé Escadron lieutenant Abdullah Bamaruf et le côté soviétique p / n pour Tumkovsky. Conformément à la loi ont été transférés aux MiG-17 avec ser.№№ 5043, 6016, 6029, 6037, 6044, 7040, 7046, 7077 et MiG-15UTI avec ser.№№ 2516 et 2570 dans tous les avions obtenu coloration gris monotone, les salles de conseil noir à l'avant et l'correspondantes codes dans la partie arrière du fuselage (par exemple №01 plan eu code de queue 1FA, où 1 est le nombre de la base, F - combattant, A - la première lettre de l'alphabet correspondant au nombre de queue 01, respectivement, l'avion avait №07 Code 1FG où G septième lettre de l'alphabet).
Image
Règle du MiG-17F Air Maroc
Comme mentionné ci-dessus, le commandant de l'escadron, le lieutenant Bamaruf Abdullah et son adjoint a été nommé lieutenant Amar Abdullah. Ne soyez pas surpris commandants de rang inférieur, comme l'aviation marocaine développement est typique de la décision. En fait, il était le plus expérimenté de l'disponible au moment où les pilotes qui ont suivi des cours en 1956, puis ont continué à recycler technique réactive. En deux ans, les Marocains ont réussi à exploiter les MiG-et perfectionner leurs compétences, et étaient généralement satisfaits de leur performance en vol. De graves préoccupations au sujet de l'émergence des avions de fabrication soviétique dans la région ont exprimé l'Espagne, qui avait à l'époque en service inférieur à F-86 caractéristiques. Mais au début de 1963, on a une baisse du royaume de relations amicales avec l'Union soviétique, ce qui a entraîné des problèmes d'approvisionnement de pièces de rechange et de service pour spets.zhidkostey MiG-s. La préparation au combat de l'avion a commencé un déclin régulier. Par exemple, à l'automne de 1963, seulement 7 combattants pourraient prendre l'air. Plus tôt cette année, l'escadron a été transféré à la base aérienne de Meknès.

Conflit frontalier
près l'occupation de postes de l'armée algérienne dans l'oasis de Hassi-Beida et village Tindzhub marocain forces armées ont commencé à se concentrer pour une frappe de représailles. Le siège temporaire a été organisée dans le village Tagunov, et l'opération a été dirigée par le général Omar Driss Ben. Le soutien aérien a été fourni par une constellation de plus de 40 avions, qui ont été porté sur la zone la plus proche de la base aérienne de lutte contre Marrakech. Ils ont été la plupart du temps de transport C-47 et C-119, effectue le transfert des troupes et de fret. Les sept MiG-17 prêt au combat et ont été impliqués dans les combats.
14 octobre 1963 les troupes marocaines, appuyées par des véhicules blindés et de l'artillerie, a commencé à mener des opérations offensives. Le même jour, le MiG-17 a fait ses premières missions de combat à explorer et attaque le cortège. Colonne d'alimentation composée de seulement quelques voitures, des réservoirs d'eau, mais sa destruction a été cruciale, comme l'avant-garde de l'Algérie, qui a occupé des postes dans les 5 km à l'ouest de Hassi-Beida a été contraint d'abandonner face à la menace de la soif. 16 e et 17 e des Marocains complètement effacées de la zone de l'armée algérienne.

Algériens et MiG-
Jeune aviation algérienne, ainsi que son adversaire en face de la Royal Air Force du Maroc, était armé avec des avions de fabrication soviétique. En 1962, immédiatement après l'indépendance, l'Algérie a reçu un cadeau de l'Egypte à 9 MiG-15. Au début du conflit de frontière, ils étaient basés à la base aérienne de Dar el Beida et étaient prêts à effectuer des missions de combat. Immédiatement après le début de la contre-attaque marocaine Algériens ont décidé d'utiliser leur appareil. 15th Octobre 6 MiG-15 a décollé de Dar el Beida et se dirigea vers la base aérienne de Bechara, le plus proche du combat. A dirigé un groupe de capitaine Saïd Ait Messaden, un ancien pilote de l'armée de l'air de la France, est allé à la révolution algérienne. Mais des problèmes ont surgi lors de la première étape du processus, lors de l'escale dans Mehra contrôlé la base du français ont refusé de faire le plein le MiG-et kérosène ... Le fait que l'accord signé par l'Algérie troupes françaises fourni à long terme pour le retrait progressif. Ainsi, certains base aérienne algérienne étaient sous le contrôle français.

Toutefois, en ce jour l'unique mission de l'Algérien MiG-15. Sur les restes de carburant Saïd Messaden a décollé pour intercepter marocain MiG-17 à effectuer des missions de reconnaissance au-dessus de l'aérodrome. Pendant la bataille, les parties ont échangé des éclats et dispersés, et le représentant du siège de la Force aérienne royale marocaine a déclaré que le MiG algérien a été abattu dans un combat de chiens, et mis à l'essai son pilote égyptien a été tué. Mais ni l'un ni l'autre n'était pas vrai. Capitaine Messaden retourné avec succès à la base aérienne de Mehra, et la participation des pilotes égyptiens dans les aventures de six algérien MiG-s n'a pas eu lieu. Que le 21 Octobre, soit après la fin de la phase active du conflit et ont été MiG-ravitaillé et a décollé à la base aérienne de Colomb Béchar, où la situation se répète exactement. Les troupes françaises stationnées à l'aéroport a été bloquée avion algérien et les ont libérés qu'après la signature d'un accord de paix entre l'Algérie et le Maroc. Donc, plein de combats "MiG-s contre les MiG-s» n'a pas eu lieu.

Les résultats de

En conséquence des troupes marocaines de défense a perdu 6 tués, 20 blessés et 57 capturés. Des pertes importantes ont eu lieu au début du conflit, quand les Algériens ont attaqué. technique de perte est limité à quatre camions, "Chevrolet", détruit avant-poste garé Hassi-Beida. Algérie a perdu quelques dizaines de personnes ont été tuées et 379 prisonniers (principalement en raison de la livraison de la commande a été laissé sans eau, dans le cas ci-dessus). Parmi les trophées Marocains n'ont obtenu que des armes légères de la production soviétique et tchécoslovaque. Réservoirs et l'équipement des Algériens étaient pratiquement absents.
Aviation deux côtés n'a subi aucune perte. Une exception est le cas le 20 Octobre 1963, lorsque le Mi-4 algérien avec cinq observateurs égyptiens et quatre membres d'équipage a atterri par erreur dans la ville de Ain-Shater et a été capturé par les habitants marocains (!). L'hélicoptère a décollé de la base aérienne Colomb Béchar à voler autour de la zone et a fini par se battre dans l'espace aérien de quelqu'un d'autre en raison d'une erreur de navigation. Après être apparu dans l'équipe marocaine air MiG-17 est allé à un atterrissage d'urgence. L'incident a eu un large écho international et présenté comme une intervention dans le conflit en Egypte. Toutefois, la relation entre les dirigeants égyptiens et marocains était sympa. Depuis quelque temps, les Egyptiens ont été saisis au Maroc sur les droits des invités de marque et ont été plus tard transféré à son gouvernement lors d'une visite de l'ambassadeur du Maroc au Caire. Mais sur les elations du Maroc et de l'Algérie restée tendue et dégénéré en conflit ouvert après la guerre au Sahara occidental.
Marocaine MiG-17 a continué à être utilisé jusqu'à ce que des combattants armés F-5A en 1965. Pendant ce temps, un avion a été perdu: Le 10 Janvier 1964 MiG décollage de Meknès une base aérienne à effectuer un vol d'entraînement de routine, s'est écrasé dans l'océan au large de la côte entre Rabat et Bouca Nadel ...
https://www.google.ru/url?sa=t&rct=j&q= ... -A&cad=rjt


Djaaf
2nd classe (FAR-Maroc)
2nd classe (FAR-Maroc)
Morocco
Messages : 3577
Inscription : 20 février 2013, 14:34

Re: Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

Message par Djaaf » 20 août 2014, 22:51

D'aprés eux donc le bilan est de 6 morts 20 bléssés et 53 capturés coté marocain et "qlq dizaines de morts" et 379 prisonniers coté algerien?


BouDouar
Musaïd (مساعد)
Musaïd (مساعد)
Messages : 817
Inscription : 31 mars 2012, 13:40

Re: Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

Message par BouDouar » 20 août 2014, 23:24

Ce que confirment les Russes c'est que la France a au moins beaucoup gêné le déploiement Algérien et au "pire" appuyé le Maroc en termes de renseignement, ils étaient aux premières loges à Béchar notamment :evil:

ensuite les Russes ont l'air de confirmer l'histoire de la citerne détruite par l'aviation Marocaine, destruction qui a considérablement influé sur le cours des évènements selon les sources Marocaines et Françaises

Après il est dur de se faire un avis car toutes les sources disponibles Algériennes, Marocaines, Françaises sont orientées du coup personne ne connait véritablement le véritable bilan des combats et la seule chose dont on soit sûr c'est que le drapeau Algérien flotte encore sur Bechar et Tindouf ;)


Djaaf
2nd classe (FAR-Maroc)
2nd classe (FAR-Maroc)
Morocco
Messages : 3577
Inscription : 20 février 2013, 14:34

Re: Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

Message par Djaaf » 20 août 2014, 23:49

En ce qui concerne le bilan qur la source soit marocaine francaise ou russe, les chiffres semblent converger vers la meme direction.

Avatar de l’utilisateur

kaci
Raqib (رقيب)
Raqib (رقيب)
Algeria
Messages : 413
Inscription : 24 janvier 2013, 00:51

Re: Guerre Algérie-Maroc [1963 "la Guerre des Sables"]

Message par kaci » 07 novembre 2014, 23:41

Le dernier discours de M6 n'est-il pas une orientation vers la guerre? Que veut dire l'Algérie partie prenante du conflit?

Répondre

Revenir à « Histoire Militaire Algérienne »